Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

Les flux mondiaux d'investissement direct étranger (IDE) ont montré un fort rebond en 2021, en hausse de 77 % pour atteindre environ 1 650 milliards USD, contre 929 milliards en 2020, dépassant leur niveau d'avant la COVID-19. Les flux d'IDE dans les pays en développement ont augmenté de 30 %, mais près des trois quarts de l'augmentation totale des IDE mondiaux (500 milliards USD) ont été enregistrés dans les économies développées, les économies en développement affichant une croissance de reprise plus modeste. Les entrées d'IDE en Asie du Sud-Est ont augmenté de 35 % en 2021 pour atteindre 184 milliards USD (CNUCED, janvier 2022).

Les entrées d'IDE du Vietnam en 2020 se sont élevées à 16 milliards USD, inchangé par rapport à l'année précédente, tandis que le stock total d'IDE a atteint 177 milliards USD en 2020, selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED. Les IDE n'ont donc pas été affectés par la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Alors qu'il y a eu des contractions importantes des investissements dans l'industrie manufacturière et l'immobilier (les deux principaux bénéficiaires l'an dernier), une augmentation des investissements dans les projets électriques a compensé les entrées d'IDE. En 2020, les projets les plus importants au Vietnam comprennent une centrale électrique au gaz de 5 milliards USD proposée par ExxonMobil (USA) et une centrale électrique au charbon de 2,2 milliards USD développée par des multinationales thaïlandaises dans la zone économique de Quang Tri. Traditionnellement orientés vers l'industrie légère, les flux d'IDE se tournent rapidement vers l'industrie lourde, l'immobilier et le tourisme. Les entrées devraient se poursuivre, confirmant la position du pays comme l'un des pays les plus attractifs en termes d'IDE en Asie. Les principaux pays investisseurs sont le Japon, la Corée du Sud et Singapour, les secteurs de la fabrication et de la transformation attirant le plus d'IDE, suivis de l'immobilier et des activités professionnelles/sciences/technologies (Trading Economics). Cependant, les entrées en provenance des principales économies asiatiques (par exemple, la Chine, Hong Kong (Chine), le Japon, la République de Corée), traditionnellement les principales sources d'IDE au Vietnam, ont diminué en 2020.

Les chiffres des IDE et du PIB du Vietnam ont souffert et ont légèrement baissé en 2021, en raison des mesures de confinement strictes et des restrictions de mouvement causées par la pandémie. Les derniers chiffres du ministère vietnamien de la Planification et de l'Investissement (MPI) donnent un aperçu des IDE du Vietnam pour 2021. Au 20 décembre , 2021, les projets d'investissement étrangers ont décaissé 19,74 milliards USD, soit une légère baisse de 1,2 % par rapport à la même période en 2020. Cependant, le capital total nouvellement enregistré, ajusté et versé pour l'achat d'actions par des investisseurs étrangers a atteint 31,15 milliards USD ou 9,2 % de plus qu'à la même période l'an dernier.

Le Vietnam a été classé 70e sur 190 pays dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, après avoir perdu une place cette année. Et ce malgré que le pays ait fait des progrès sur la facilité de faire des affaires, en particulier en ce qui concerne le paiement des impôts. Le Vietnam s'attend à ce que les investissements directs étrangers décaissés continuent d'augmenter alors que le gouvernement intensifie ses efforts pour attirer des usines dans le pays. Il existe 19 secteurs clés qui attirent des flux d'IDE. Parmi eux, le secteur de la transformation et de la fabrication représentait la proportion la plus élevée avec 13,6 milliards USD, soit 47,7% du capital d'investissement total. La production et la distribution d'électricité se classaient au deuxième rang avec un capital d'investissement de plus de 5,1 milliards USD, soit 18% du total du capital d'investissement enregistré. Viennent ensuite l'immobilier, le commerce de gros et de détail avec un capital social total de près de 4,2 milliards USD et 1,6 milliard USD. Le ministère du Plan et de l'Investissement vise à attirer davantage d'IDE dans des domaines tels que les exportations, l'énergie et la haute technologie en créant un environnement plus propice aux affaires.

 
 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 16.12015.80015.660
Stocks d'IDE (millions USD) 161.111176.911192.571
Nombre d'investissements greenfield* 276133127
Value of Greenfield Investments (million USD) 31.03210.65711.479

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Vietnam East Asia & Pacific Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 7,0 5,9 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 4,0 5,2 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 2,0 6,7 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+

Pourquoi choisir d'investir au Vietnam

Les points forts

Les principaux points forts de l’économie du pays sont les suivants :

  • Une croissance soutenue et stable estimé à environ 7-8% au cours des dix prochaines années (Business France, 2021) avec des perspectives économiques d’évolution positives ;
  • Une main-d’œuvre jeune, bon marché, qualifiée et en croissance rapide ;
  • Une certaine stabilité socio-politique ;
  • Un hub régional de production industriel compétitif et attractif ;
  • Un gouvernement qui cherche à libéraliser l'économie et à introduire des réformes basées sur le libre marché ;
  • Des secteurs agricole et de production énergétique qui peuvent se reposer sur d’abondantes ressources mais qui sont encore largement sous-exploités ;
  • Une situation stratégique (partage des frontières avec la Chine, se situe au centre de l'Asie du Sud-Est et un long littoral).
Les points faibles

Les principaux freins au développement du pays sont les suivants :

  • La faiblesse des infrastructures sanitaires et de transport ;
  • La faiblesse des structures financières et notamment du secteur bancaire : en effet, la réglementation du secteur financier présente de nombreuses lacunes et son manque d’indépendance vis-à-vis du gouvernement le rend opaque ;
  • Un environnement des affaires compliqués à appréhender : les investissements financiers sont soumis à toute une série de réglementations opaques qui ne peuvent pas être garanties légalement et les droits de propriété intellectuelle ne sont pas systématiquement respectés ;
  • Un cadre juridico-légal non transparent : le système judiciaire est en effet soumis à des influences politiques, et les litiges commerciaux prennent souvent des années avant d'être résolus ;
  • Des risques élevés de corruption ;
  • De grandes disparités de développement et de pauvreté selon les régions du pays ;
  • Des tensions récurrentes avec la Chine sur le sujet de la souveraineté en mer de Chine méridionale ;
  • Réformes incomplètes du secteur public, avec des niveaux élevés d'endettement des entreprises publiques et une baisse du rendement des capitaux propres ;
  • Des réserves de devises étrangères limitées.
Les mesures mises en place par le gouvernement
La promotion des investissements étrangers fait partie de la stratégie de développement du pays. Ainsi, le gouvernement cherche en permanence à perfectionner son système judiciaire, à créer plus d'incitations politiques et fiscales pour les investisseurs étrangers et s’efforce, par-dessus tout, de respecter ses engagements auprès de la communauté internationale. Des «forums d'affaires » sont régulièrement organisés entre le gouvernement vietnamien et le secteur privé, qui sont des occasions pour les investisseurs étrangers d'instaurer un dialogue fructueux et de faire valoir leurs intérêts. De plus, les efforts du Vietnam pour maintenir une stabilité socio-politique, mettre en place et professionnaliser les activités de promotion de l'investissement jouent  aussi un rôle crucial dans l'augmentation du flux d'IDE. Les récentes manœuvres pour diversifier l'économie et entamer un virage vers les industries à forte valeur ajoutée illustrent également le désir du pays d’attirer de nouveaux types d'IDE.

L'accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (Comprehensive and Progressive Agreement for Trans-Pacific Partnership - CPTPP) est entré en vigueur en 2019, et les responsables vietnamiens ont approuvé l'accord de libre-échange UE-Vietnam (EU-Vietnam Free Trade Agreement - EVFTA) fin 2020. Ces accords facilitent les entrées d'IDE au Vietnam, offrent un meilleur accès au marché pour les exportations vietnamiennes et encouragent les réformes aidant tous les investisseurs étrangers.

+

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres au Vietnam
Banque asiatique de développement, Appels d'offres et projets
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
 

+