Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

La Tunisie a été profondément touchée par la révolution du jasmin de 2011 qui a renversé le président Zine El Abidine Ben Ali, et le pays ne s'est jamais rétabli économiquement. La situation a été exacerbée par la crise sanitaire déclenchée par la pandémie de COVID-19 et par les crises politiques que connaît le pays ces dernières années. Selon les estimations du FMI, la croissance économique s'est établie à 2,2 % en 2022, car la guerre en Ukraine et la hausse des prix internationaux des matières premières ont aggravé les vulnérabilités existantes de l'économie tunisienne, contribuant à une forte augmentation du déficit commercial. Pour 2023, le FMI s'attend à ce que la croissance ralentisse encore à 1,6 %, avant de reprendre légèrement en 2024 (2,1 %).

La Tunisie a reçu des aides financières de plusieurs organisations internationales, telles que la Banque africaine de développement, le FMI et l'Union européenne (qui a déboursé 600 millions d'euros de prêts dans le cadre du programme d'aide d'urgence macro-financière). En octobre 2022, le FMI et les autorités tunisiennes ont conclu un accord au niveau des services pour soutenir les politiques économiques de la Tunisie avec un accord de 48 mois au titre du mécanisme élargi de crédit d'un montant de 1,9 milliard de dollars, dans le but de rétablir la stabilité extérieure et budgétaire de la Tunisie. En fait, les finances publiques du pays ont souffert ces dernières années, le déficit public atteignant 6,8% du PIB en 2022 notamment en raison des dépenses de subventions pour l'énergie et l'alimentation (qui représentaient respectivement 2,8% et 0,4% du PIB, selon le World Banque). De même, le ratio de la dette au PIB est passé à 88,8 % (contre 81,8 % un an plus tôt) et devrait augmenter légèrement en 2023, pour atteindre 89,2 % selon les prévisions du FMI. La majorité de la dette extérieure est publique ou à garantie publique, ce qui peut faire douter de la capacité du pays à assurer le service de sa dette. Les pressions inflationnistes ont considérablement augmenté, principalement en raison des marchés mondiaux et de la hausse des prix administrés, entraînant un taux global de 8,1 % en 2022. La Banque centrale de Tunisie a relevé son taux directeur de 75 points de base à la fin de l'année, à 8 %, en sa troisième augmentation de 2022 ; néanmoins, le FMI s'attend à ce que le taux d'inflation reste élevé sur l'horizon de prévision, à 8,5% cette année et 7,9% en 2024. La pression sur le dinar face au dollar s'est accrue mais le niveau des réserves de change est resté stable. Parmi les politiques nécessaires pour restaurer la stabilité macroéconomique, le FMI indique une réduction consciente du déficit budgétaire par une réforme fiscale équitable, un contrôle strict de la masse salariale du secteur public, des subventions mieux ciblées et des réformes profondes des entreprises publiques.

La Tunisie est affligée par des disparités économiques croissantes qui favorisent ses régions côtières, qui représentent plus de 80 % des zones urbaines et 90 % de l'emploi global. Les taux de pauvreté les plus élevés sont concentrés dans les zones rurales, en particulier celles du nord-ouest et du sud-ouest du pays (souvent supérieures à 33%). A l'inverse, la grande région de Tunis affiche les valeurs les plus faibles (Carnegie). Selon les derniers chiffres de l'Institut National de la Statistique (INS), au T3/2022, le taux de chômage s'élevait à 15,3% ; néanmoins, le chômage des jeunes - à 37,8% - était particulièrement élevé.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 46,3651,2753,4854,9257,04
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,51,31,92,32,6
PIB par habitant (USD) 3.8224.1914.3364.4184.555
Solde des finances publiques (en % du PIB) -7,3-5,9-4,0-3,2-2,5
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 79,877,877,174,371,9
Taux d'inflation (%) n/a9,49,88,77,7
Taux de chômage (% de la population active) 15,20,00,00,00,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -3,98-2,96-2,91-2,95-2,79
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -8,6-5,8-5,4-5,4-4,9

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

L'agriculture est un secteur clé de l'économie tunisienne, représentant 10,1 % du PIB et employant 14 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Le pays compte 9,7 millions d'hectares de terres agricoles, soit 62% de sa superficie totale (FAO). Une amélioration des méthodes de production ces dernières années a permis au secteur de se développer et de se moderniser (culture d'oliviers, d'arbres fruitiers et de palmiers) tout en permettant au pays d'atteindre un niveau d'autosuffisance alimentaire. L'agriculture biologique est également en plein essor, la Tunisie étant l'un des pays les plus productifs d'Afrique. L'huile d'olive représente la plus grande part des exportations agricoles, suivie des dattes, des olives et des fruits frais. Selon les derniers chiffres de l'Observatoire national de l'agriculture, la valeur ajoutée du secteur agricole a augmenté de 2% en glissement annuel au deuxième trimestre 2022, après une hausse de 3,3% enregistrée au premier trimestre.

L'industrie représente 23,1% du PIB et emploie 33% de la population active. Les secteurs industriels du pays sont principalement orientés vers l'exportation. Parmi les secteurs en déclin, il y a l'industrie du cuir et de la chaussure, le papier, le carton, le plastique et le bois. Les secteurs des produits chimiques et des textiles et vêtements avaient connu une croissance ces dernières années; cependant, la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19 a surtout touché le secteur du textile et de l'habillement et les sous-secteurs de l'ingénierie mécanique et électrique, qui sont encore en phase de reprise. Globalement, le secteur manufacturier est estimé à 14 % du PIB (Banque mondiale). Selon les derniers chiffres de l'Institut National de la Statistique, au T3/2022, la production industrielle a baissé de 1,2% par rapport au trimestre précédent, en raison du recul enregistré dans l'industrie manufacturière (-0,5%) et dans les industries extractives (- 4,8 %). La production a également diminué dans le secteur de l'énergie (-3 %), les industries agricoles et alimentaires (-4,6 %), les mines (-15,9 %) et le secteur du raffinage du pétrole (-7,5 %).

L'économie locale est largement tournée vers les services, qui représentent 60,1% du PIB, y compris les secteurs en plein essor des TIC (technologies de l'information et de la communication) et du tourisme. La formation professionnelle et la recherche sont des secteurs porteurs. Le secteur des services dans son ensemble emploie 53% de la main-d'œuvre du pays. L'industrie du tourisme est également importante pour l'économie du pays : après avoir souffert des restrictions internationales imposées lors de la pandémie de COVID-19, elle a montré des signes de reprise en 2022 lorsque la Tunisie a accueilli 6,12 millions de touristes, marquant une forte augmentation de 159 % par rapport à l'année précédente. Néanmoins, les arrivées de touristes étaient toujours inférieures de 32% à celles de 2019, lorsque le pays avait accueilli un record de 9,43 millions de touristes (données de l'Office national du tourisme).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 13,9 34,2 51,9
Valeur ajoutée (en % du PIB) 10,1 23,0 60,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 2,0 -0,4 3,9

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dinar tunisien (TND) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 2,152,422,652,902,81

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

Le commerce extérieur de la Tunisie représente 94% de son PIB (Banque mondiale, dernières données disponibles). La fabrication de fils et câbles continue d'être la principale industrie exportatrice de la Tunisie (13,3% de toutes les exportations), suivie par les textiles, les sous-produits pétroliers, l'huile d'olive, les pièces de véhicules et les plastiques. Les produits d'hydrocarbures constituent de loin les principales importations de la Tunisie, suivis des véhicules, des appareils électriques, du blé, des transports et des voyages (données Comtrade).

L'Union européenne est le principal partenaire commercial de la Tunisie, représentant 67,5% de ses exportations et 44,2% de ses importations. Au niveau des pays, les exportations sont principalement dirigées vers la France (24,1%), l'Italie (18,4%), l'Allemagne (12,8%), l'Espagne (4,1%) et la Libye (3,9%) ; tandis que les importations proviennent principalement d'Italie (13,5%), de France (11,4%), de Chine (10,4%), d'Allemagne (6,5%) et de Turquie (5,4%). La Tunisie a poursuivi une politique active de renforcement de ses échanges avec le reste de l'Afrique. À cet égard, la Tunisie a signé un nouvel accord de coopération commerciale avec le Ghana en 2019. La même année, le Parlement tunisien a ratifié l'adhésion officielle du pays au Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA, une zone commune de libre-échange avec vingt États membres s'étendant de la Libye au Swaziland). En outre, la Tunisie cherche à rejoindre la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) et est signataire de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA). Cliquez ici pour une liste des ALE signés par la Tunisie.

La balance commerciale de la Tunisie est structurellement négative : selon la Banque mondiale, le déficit s'élevait à environ 10,1% du PIB en 2021. La même année, les exportations ont atteint 16,6 milliards de USD (+20,8%), les importations augmentant à un rythme similaire (+ 22,5 %), pour un total de 22,5 milliards de USD. Concernant les services, les exportations se sont établies à 2,7 milliards de dollars contre 2,5 milliards de dollars d'importations (+26,5% et +18,9% en glissement annuel, respectivement). Selon les derniers chiffres de l'Institut National de la Statistique, en 2022, les exportations ont progressé de +23,4% pour atteindre 57,5 ​​milliards TND (environ 18,8 milliards de USD). Quant aux importations, elles ont augmenté plus rapidement (+31,7%) et ont atteint 82,7 milliards de TND (environ 27,1 milliards de USD). En conséquence, le déficit commercial s'est aggravé passant de 16,2 milliards de DT en 2021 à 25,2 milliards en 2022. La même année, le taux de couverture a perdu 4,7 points par rapport à l'année 2021 pour atteindre 69,5%.

 
Valeurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 22.69821.56418.36022.48626.656
Exportations de biens (millions USD) 15.53514.93313.79916.68918.561
Importations de services (millions USD) 3.2163.0472.2342.7933.280
Exportations de services (millions USD) 3.8554.1742.1832.9334.478

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 103,9102,384,294,4107,4
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -6.045-5.498-3.535-4.665n/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -5.406-4.372-3.586-4.526n/a
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 2,5-8,4-16,610,99,5
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 4,6-4,2-20,011,85,9
Importations de biens et services (en % du PIB) 58,456,446,352,259,2
Exportations des biens et services (en % du PIB) 45,546,038,042,148,2

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 7,00,91,93,53,5
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 4,24,63,04,53,6

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
La Tunisie est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), CCI, Fonds monétaire arabe (FMA), OMC, G-77, Ligue arabe, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe la Tunisie, cliquez ici. L'adhésion de la Tunisie aux organisations internationales est également présentée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par la Tunisie peut être consultée ici.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
France 22,3%
Italie 16,8%
Allemagne 12,9%
Espagne 4,5%
Royaume Uni 2,5%
Voir plus de pays 41,0%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Italie 14,6%
Chine 10,5%
France 10,4%
Turquie 6,1%
Algérie 6,0%
Voir plus de pays 52,5%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Président : Kaïs Saïed (depuis le 23 octobre 2019)
Premier ministre : Ahmed Hachani (depuis le 1er août 2023)
Les prochaines élections
Présidentielles : 2024
Assemblée des représentants du peuple : décembre 2024
Le contexte politique actuel
La Tunisie se caractérise par un contexte politique très instable. En octobre 2019, Kais Saied a remporté les élections présidentielles face à Nabil Karoui et s'est emparé de pouvoirs exceptionnels dans le contexte de troubles sociaux dus à l'aggravation de la situation économique causée par la pandémie de COVID-19. En septembre, Saied a suspendu la législature et obtenu le soutien du public lors d'un référendum du 25 juillet 2022 pour une nouvelle constitution qui affaiblit les pouvoirs du parlement en faveur de la présidence. En fait, le nouveau gouvernement n'a pas besoin de l'approbation du parlement et ne peut être censuré sans une majorité des deux tiers du parlement et d'un conseil des représentants régionaux, dont la structure reste à définir. Le premier tour des élections législatives qui a eu lieu en décembre 2022 n'a vu que 11,2 % des électeurs inscrits, le taux de participation le plus bas de tous les votes nationaux depuis la révolte de 2011 qui a renversé Zine El Abidine Ben Ali. La plupart des partis politiques ont été mis à l'écart par un système qui interdit aux candidats de déclarer allégeance à une formation politique et appelle au boycott des élections, dont le second tour devrait avoir lieu fin janvier 2023.
Les principaux partis politiques
Il y a une centaine de partis politiques en Tunisie. Les deux principaux partis sont :
- Ennahda : islamiste modéré
- Nidaa Tounes : laïque, moderniste, investi sur les questions de sécurité

Parmi les autres partis notables :
- Le Front Populaire : gauche, fruit de la fusion des partis socialistes, progressistes, verts et nationalistes arabes
- Afek Tounes : laïque, libéral
-Tahya Tounes : laïc, libéral, bourguibis
-Machrouu Tounes: parti attrape-tout laïc
Le pouvoir exécutif
Le Président de la République est le chef de l'Etat. Il est élu pour cinq ans au suffrage universel, libre, direct et secret, et à la majorité absolue des voix exprimées. Le président met en œuvre des politiques générales en matière de sécurité nationale, de relations internationales et de défense. Il veille au fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels et assure la continuité de l'Etat. Le président est limité à un maximum de deux mandats. Le Président nomme le Premier ministre, qui est le chef du gouvernement. Il est normalement choisi parmi les membres du parti politique ou de la coalition électorale ayant obtenu le plus grand nombre de sièges aux élections législatives. Le Premier ministre désigne les ministres et secrétaires d'État ; les ministres des Affaires étrangères et de la Défense sont toutefois désignés en accord avec le Président.

Suite à un référendum constitutionnel de 2022, le président a désormais plus de pouvoirs puisqu'il est chargé de nommer le Premier ministre et les membres du gouvernement, sans avoir besoin de demander l'approbation du parlement, et ne peut être censuré sans une majorité des deux tiers du parlement et du conseil de représentants régionaux. De plus, le président peut révoquer unilatéralement les membres du gouvernement.

Le pouvoir législatif
Le peuple exerce le pouvoir législatif par l'intermédiaire d'une assemblée représentative, l'Assemblée des représentants du peuple, ou par référendum. L’Assemblée se compose de 217 députés élus pour un mandat de cinq années au suffrage universel, libre, direct et secret.

La nouvelle constitution de 2022 a créé une deuxième chambre du parlement appelée Conseil des régions et des districts. Il est composé de personnes élues par les membres des conseils régionaux et de district au lieu du suffrage universel (art. 81). Dans l'ensemble, la nouvelle constitution affaiblit les pouvoirs du parlement, qui peut encore rédiger et promulguer des lois mais ne peut voter une motion de défiance à l'égard du gouvernement qu'à la majorité des deux tiers.

 

+

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 pandemic (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the government of Tunisia please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

+