Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Malgré un contexte régional et des circonstances internationales difficiles, le Togo affiche une croissance robuste, propulsée par une forte demande intérieure et des investissements publics et privés soutenus. En 2023, la croissance est estimée à 5,4 %. Toutefois, ce chiffre marque un ralentissement par rapport aux 5,8 % enregistrés en 2022, reflétant la transition du gouvernement d'une politique budgétaire expansionniste à une approche plus modérée. La croissance économique devrait se stabiliser à 5,3 % cette année et en 2025, les nouvelles mesures d'assainissement budgétaire étant compensées par une augmentation des dépenses de consommation et des investissements privés.

En ce qui concerne les finances publiques, la lenteur de la mise en œuvre des investissements publics prévus et les réductions de dépenses supplémentaires proposées dans le budget révisé de 2023 ont conduit à une réduction du déficit budgétaire à 5,8 % du PIB, contre 8,3 % en 2022 (Banque mondiale). En décembre 2023, les services du FMI et les autorités togolaises ont conclu un accord au niveau des services sur les politiques et réformes économiques. Cet accord sera soutenu par un nouvel accord de 42 mois au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), d'un montant d'environ 390 millions USD. L'objectif est de répondre aux besoins urgents en matière de dépenses, notamment en raison de l'escalade des problèmes de sécurité, et de soutenir la stabilité et l'inclusion sociale. Les réformes primaires visent à réduire le déficit budgétaire à 3 % du PIB d'ici 2025, tout en préservant les dépenses susceptibles de favoriser la croissance et d'améliorer l'inclusion économique. La stratégie budgétaire dépend en partie de la mise en œuvre de mesures visant à accroître la mobilisation des ressources intérieures de 0,5 % du PIB par an. En outre, les autorités rationaliseront les dépenses publiques. La dette publique a augmenté pour atteindre 67,2 % du PIB en 2023 et devrait suivre une tendance à la baisse au cours de la période de prévision, pour s'établir à 66 % en 2025 (FMI). Parallèlement, l'inflation devrait passer de 5 % en 2023 à 2,8 % en 2024 grâce au soutien du pouvoir d'achat par le gouvernement.

En 2022, le taux de chômage dans le pays était de 3,8 % (Banque mondiale, estimation de l'OIT). Le taux de pauvreté devrait diminuer pour atteindre 24,8 % en 2025, ce qui représente une baisse significative par rapport au taux estimé à 28,4 % en 2022 (Banque mondiale). Les taux de pauvreté sont plus élevés dans les ménages dirigés par des femmes (45,7 %) que dans ceux dirigés par des hommes (45,2 %). Les femmes restent plus vulnérables en raison de leur accès limité aux opportunités économiques, à l'éducation, aux soins de santé et à d'autres ressources socio-économiques essentielles. Le PIB par habitant (PPA) du pays a été estimé à 2 601 USD en 2022 par la Banque mondiale.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 8,149,119,8610,6211,45
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 5,85,45,35,35,5
PIB par habitant (USD) 9201.0041.0611.1161.175
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 66,367,267,666,064,3
Taux d'inflation (%) n/a5,02,82,02,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,26-0,28-0,27-0,24-0,25
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -3,2-3,1-2,7-2,3-2,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole contribue à 18,3 % du PIB et emploie 31 % de la population active (Banque mondiale). Les principales cultures vivrières sont le manioc, l'igname, le maïs, le millet et le sorgho, tandis que le cacao, le café et le coton sont des cultures de rente (générant environ 20 % des recettes d'exportation). Bien que de nombreux agriculteurs pratiquent une agriculture de subsistance, certains produits alimentaires de base doivent encore être importés. Le secteur agricole est vulnérable aux conditions climatiques et aux infestations parasitaires. Pour la campagne agricole 2023/24, plus de 1,5 million de tonnes de céréales sont attendues selon les prévisions de production de la Direction de la Statistique, de l'Informatique et de la Documentation Agricole (DSID).

Le secteur industriel est assez limité au Togo, représentant un cinquième du PIB et de l'emploi total. Avec des réserves estimées à 30 millions de tonnes (USGS), le phosphate est la matière première la plus importante du pays, faisant du Togo l'un des plus grands producteurs de phosphate au monde. L'exploitation minière est donc le principal sous-secteur industriel, suivi de l'industrie alimentaire. Le pays possède également des gisements de clinker, qui alimentent une industrie du ciment dynamique. L'industrie manufacturière dans son ensemble représente 14 % du PIB du pays, tandis que la part des rentes minières est de 4,9 % (Banque mondiale).

Le secteur des services est estimé à 52,1 % du PIB et emploie 49 % de la population active. Ce secteur a connu une croissance constante au cours des dernières années, et le commerce en est le principal contributeur. Le port de Lomé, qui est l'un des plus grands ports de la région, est un atout majeur car le transport de marchandises vers les pays voisins stimule l'industrie des services. Le pays investit également dans son secteur touristique : il a accueilli un million de touristes en 2022, et dans le budget 2024, le gouvernement a alloué 2 milliards XOF pour le développement du secteur touristique.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 30,9 20,4 48,7
Valeur ajoutée (en % du PIB) 18,3 20,5 51,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 5,0 7,3 6,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Franc CFA BCEAO (XOF) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 593,01582,09555,72585,90575,59

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

Au Togo, le commerce extérieur représente 58 % du PIB, selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale. Le pays est membre de l'OMC depuis 1995. Les principaux obstacles au commerce sont certains monopoles publics et les procédures douanières. Les principales exportations du Togo sont les phosphates (22,2 %), les articles de transport ou d'emballage des marchandises (7,7 %), les huiles de pétrole (6,9 %), les fèves de soja (5,7 %) et les produits de beauté ou de maquillage (5,6 %) ; tandis que les importations sont dominées par les huiles de pétrole (5,4 %), les polymères d'éthylène (3,9 %), les médicaments (3,7 %), les automobiles (3,5 %) et les motocyclettes (2,9 % - données Comtrade).

Les principales destinations des exportations du Togo en 2022 sont l'Inde (17%), le Burkina Faso (12,4%), le Bénin (9,4%), la Côte d'Ivoire (8,4%), le Mali (7,5%) et la France (7%). Les importations proviennent principalement de Chine (19,8 %), de France (8,9 %), d'Inde (6,1 %), du Nigeria (4,4 %), du Ghana (4,1 %) et d'Arabie Saoudite (3,2 % - données Comtrade).

La balance commerciale du Togo est structurellement déficitaire, une tendance qui devrait se poursuivre en raison de l'importance de la facture pétrolière et des achats de biens d'équipement. En 2022, les exportations totales se sont élevées à 1,4 milliard USD contre 2,6 milliards USD d'importations (respectivement +8,3% et +6,8% en glissement annuel). En ce qui concerne les services, les exportations s'élevaient à 548 millions USD, soit un peu plus que les importations (464 millions USD - données OMC). La même année, la Banque mondiale estimait le déficit commercial du pays à 9,9% de son PIB.

 
Valeurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 2.0912.2602.6763.0413.204
Exportations de biens (millions USD) 1.0559791.0601.3481.434
Importations de services (millions USD) 449438445464n/a
Exportations de services (millions USD) 610514570548n/a

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 58,056,756,255,259,8
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -782-757-744n/an/a
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -626-596-668n/an/a
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 4,13,11,66,95,1
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 0,83,46,55,3-1,1
Importations de biens et services (en % du PIB) 33,332,532,532,034,9
Exportations des biens et services (en % du PIB) 24,624,223,723,225,0

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 4,66,45,88,16,4
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 5,04,65,57,57,2

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Membre de la communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)

Membre de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA)

Free Trade Agreements
Le Togo fait partie des accords de libre-échange suivant :
La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO)
La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)
L'Union africaine
Commonwealth
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Inde 17,0%
Burkina Faso 12,4%
Bénin 9,4%
Côte d'Ivoire 8,4%
Mali 7,5%
Voir plus de pays 45,3%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Chine 19,8%
France 8,9%
Inde 6,1%
Ghana 4,1%
Arabie saoudite 3,2%
Voir plus de pays 57,9%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Président: Faure Gnassingbé (depuis le 4 mai 2005, réélu en 2010, 2015 et 2020)
Premier ministre: Victoire Sidémého Dzidudu Dogbe Tomegah (depuis le 28 septembre 2020)
Les prochaines élections
Présidentielle: 2025
Assemblée nationale: 2024
Les principaux partis politiques
Bien que les partis politiques soient autorisés au Togo, le pays est un État à parti unique dominant avec l'Union pour la République (UNIR) au pouvoir (qui a obtenu 59 des 91 sièges lors des élections de 2018). Les partis d'opposition sont largement considérés comme n'ayant aucune chance réelle d'accéder au pouvoir. L'Union des forces de changement (UFC) - un parti social-démocrate, a remporté 7 sièges ; les indépendants ont obtenu 18 sièges et les petits partis ont capturé le reste (y compris le Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement, le Nouvel engagement togolais et le Parti démocratique panafricain).
Le pouvoir exécutif
Le président est le chef de l'État et le chef du gouvernement. Il est élu au suffrage universel pour un mandat de cinq ans renouvelable. Le premier ministre est nommé par le président. Le Conseil des ministres est nommé par le président (qui le préside également) sur avis du premier ministre. Le pouvoir exécutif est exercé par le gouvernement (titre IV de la Constitution). Le Premier ministre assure l'exécution des lois.
Après consultation du Premier ministre et du président de l'Assemblée nationale, le président de la République peut décider de dissoudre le Parlement.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est exercé par le gouvernement et le parlement. Le Togo dispose d'un parlement monocaméral. Les membres de l'Assemblée nationale, qui compte 91 sièges, sont élus tous les cinq ans au scrutin proportionnel dans des circonscriptions plurinominales. L'Assemblée nationale vote la loi en dernier ressort et contrôle l'action du gouvernement (art. 81 de la Constitution).
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 pandemic (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the government of Togo please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

+