Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Le consommateur

Le profil du consommateur
En 2022, la population suisse dépassait légèrement 8,5 millions (CIA). La Suisse est confrontée à une population vieillissante, mais avec une croissance annuelle constante prévue en 2035, principalement due à l'immigration et à un taux de fécondité proche du niveau de remplacement. L'âge médian est de 43,4 ans (Data Reportal, 2022). Les personnes âgées de 0 à 14 ans représentent 15% de la population, le groupe de personnes âgées de 15 à 64 ans représente 66%, et le groupe de personnes âgées de 65 ans et plus représente 19% de la population (Banque mondiale, 2021). Il y a 0,98 hommes par femme (CIA, 2022).
En termes de composition ethnique, les Suisses représentent 69,5% de la population, suivis des Allemands (4,2%), des Italiens (3,2%), des Portugais (2,5%), des Français (2,1%), des Kosovars (1,1%), des Turcs (1%) et des autres (16,7%). Environ 74,1% de la population vit dans les zones urbaines (CIA). La Suisse possède un réseau dense de villes, où les grandes, moyennes et petites villes sont complémentaires. Le plateau est très densément peuplé avec environ 450 personnes par km2 et le paysage montre continuellement des signes de présence humaine. Le poids des plus grandes régions métropolitaines que sont Zurich, Genève-Lausanne, Bâle et Berne a tendance à augmenter. En comparaison internationale, l'importance de ces zones urbaines est plus forte que ne le suggère leur nombre d'habitants. De plus, les deux principaux centres de Zurich et de Genève sont reconnus pour leur qualité de vie particulièrement élevée.
Fin 2020, il y avait environ 3,9 millions de ménages privés en Suisse. Plus du tiers (35,7%) étaient des ménages d'une seule personne, 32,7% sont des ménages de deux personnes, et 31,6% sont des ménages de trois personnes ou plus. La taille moyenne des ménages est de 2,2 personnes (Office fédéral de la statistique).

Le système éducatif en Suisse est largement décentralisé. Il existe 26 cantons sous la tutelle du Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI). Selon l'enquête PISA, les écoles suisses sont au-dessus de la moyenne de l'OCDE en ce qui concerne les performances. Selon les données de l'OCDE, le niveau de réussite du deuxième cycle du secondaire parmi les 25-64 ans est l'un des plus élevés parmi les pays de l'OCDE et les pays partenaires pour lesquels des données sont disponibles (89%, en comparaison avec la moyenne de l’OCDE de 79%). Le niveau de diplomation de l'enseignement secondaire supérieur parmi les 25-34 ans est l'un des plus élevés parmi les pays de l'OCDE et les pays partenaires pour lesquels des données sont disponibles. Contrairement aux tendances générales des pays de l’OCDE, les femmes ne constituent pas la majorité des nouveaux venus dans les programmes de licence et de master en Suisse.
Enfin, 3% de la population active travaille dans l'agriculture, 20% dans l'industrie et 77% dans les services (Banque mondiale, dernières données disponibles).
Le pouvoir d'achat
Avec un PIB par habitant de 77.324,1 USD PPA en 2021 (Banque mondiale), les consommateurs suisses bénéficient d'un pouvoir d'achat particulièrement élevé. Le salaire brut mensuel moyen en 2020 était de 6.665 CHF. Selon les derniers chiffres de l'OCDE, le revenu disponible net ajusté moyen des ménages par habitant est de 39.697 USD par an, ce qui est supérieur à la moyenne de l'OCDE de 30.490 USD par an. Il existe un écart considérable entre les plus riches et les plus pauvres, les 20% les plus riches de la population gagnent près de cinq fois plus que les 20% les plus pauvres. L'indice Gini de la Suisse était au niveau de 33,1 en 2018 (Banque mondiale, dernières données disponibles).

Les dépenses moyennes de consommation des ménages privés s'élevaient à 4.985 CHF par mois par ménage en 2019 (Office fédéral de la statistique, dernières données), réparties comme suit: logement et énergie 14,4% du revenu brut; transports 7,4%; aliments et boissons non alcoolisées 6,6%; restaurants et hôtels 5,8%; divertissement, loisirs et culture 5,3%; santé 2,6%; ameublement, équipement ménager et entretien courant du ménage 2,2%; vêtements et chaussures 1,8% ; et communication 1,8%.

Il existe un écart entre les revenus des femmes et des hommes pour tous les niveaux de scolarité pour lesquels des données sont disponibles. En 2020, l'écart salarial s'élevait à 10,8% (Office fédéral de la statistique). La Suisse se classe 13e sur 146 pays dans le Global Gender Gap Index 2022 publié par le Forum économique mondial, avec un score de 79,5%.
Le comportement de consommation
La majorité des consommateurs suisses accordent une grande importance à l’origine des produits (en particulier des produits frais) et, à prix égal, un produit local sera privilégié par rapport à un autre qui n’indique pas son origine. Pour décider d'un achat, les consommateurs suisses sont plus susceptibles que leurs homologues européens de rechercher le rapport qualité-prix plutôt que le design ou la réputation de la marque. De plus, le service après-vente est très important pour ces consommateurs.

Malgré la popularité croissante du commerce électronique, de nombreux Suisses préfèrent acheter uniquement dans des magasins physiques, ce qui leur donne l'occasion d'évaluer le produit et de parler à un vendeur averti. Environ la moitié de la population suisse effectue au moins un achat en ligne par mois.

La technologie numérique a considérablement modifié le comportement des consommateurs suisses dans le commerce de détail ces dernières années. Les ventes de produits se déplacent de plus en plus vers Internet, générant des taux de croissance élevés. Dans le même temps, les frontières entre le mode hors connexion et en ligne s'estompent, l'utilisation d'appareils numériques et de canaux en ligne affectant désormais également les achats physiques (ventes hors ligne). De nombreux clients utilisent des appareils numériques (mobiles) pour vérifier les informations sur les produits, telles que les prix, les avis et la disponibilité des stocks, avant ou pendant un voyage d'achat. Selon une étude de Deloitte sur la vente au détail numérique en Suisse: 83% des consommateurs suisses utilisent un appareil numérique pour des activités liées au shopping avant, pendant ou après leur voyage physique. Cela montre que le numérique influe sur l'ensemble du parcours d'achat en ligne et hors ligne. Selon la même étude, les systèmes de paiement numériques sont en augmentation. À l'avenir, 46% des consommateurs suisses souhaiteraient utiliser un porte-monnaie mobile pour effectuer un paiement en magasin, tandis que 65% souhaiteraient utiliser des systèmes de paiement en libre-service.

Une enquête représentative menée par la société d'études de marché GfK pour le compte du WWF a révélé que neuf Suisses sur dix réévaluent leur comportement de consommation afin de consommer moins, bien que pour différents types de raisons. L'enquête a révélé que pour 44% des répondants, économiser de l'argent était la principale raison de vouloir acheter moins. Au niveau national, seulement 20% des personnes considèrent consommer moins pour protéger l'environnement, selon l'enquête. La volonté d'économiser a été particulièrement citée en Suisse romande, où 19 personnes sur 20 ont déclaré vouloir consommer moins. En revanche, les citoyens de Suisse italienne ont cité les préoccupations environnementales comme une raison de repenser leur consommation plus souvent que celles de toutes les autres régions du pays. Pour les Suisses alémaniques, le désir de disposer de plus de temps plutôt que de biens matériels a été plus souvent mentionné que dans d'autres régions.

Les Suisses sont les plus gros consommateurs de produits biologiques au monde et la demande suisse est l'une des plus importantes d'Europe. Les Suisses ont dépensé 4,005 milliards CHF en aliments biologiques en 2021, de sorte que les ventes d'aliments biologiques ont atteint une part de 10,9% du marché alimentaire total, selon les données de Bio Suisse. Les principaux segments de vente biologique étaient les œufs, le pain frais, les légumes et les fruits; tandis que la viande, les produits surgelés, les boissons et les collations étaient nettement inférieurs à 10%.
Malgré les protestations et les poursuites, les plateformes collaboratives telles qu'Uber et AirBnb sont couramment utilisées par les étudiants et les femmes suisses. Selon une enquête, environ 60% des utilisateurs de services de covoiturage ont moins de 35 ans et 20% sont des étudiants. Les femmes représentent désormais près de la moitié des utilisateurs, contre 39% en 2015.
Le recours au crédit à la consommation

Le recours au crédit est une pratique courante en Suisse. Les cartes de crédit sont largement acceptées et faciles à obtenir auprès des banques et autres institutions financières. Le ratio d'endettement des ménages est l'un des plus élevés au monde, avec un ratio dette / revenu disponible de 218,2%.

La Suisse arrive régulièrement en tête du classement en ce qui concerne l'endettement des ménages privés, avec la Suède, la Norvège, le Canada et l'Australie. Une inspection plus minutieuse montre que, dans les cinq pays, la dette hypothécaire représente 75% à 97% du total. Les politiciens ont identifié ce problème. Lorsque le marché des logements occupés par leurs propriétaires a menacé de surchauffe entre 2010 et 2012, ils ont durci la réglementation sur les banques prêteuses. Les banques ont à leur tour durci leurs propres critères de prêt, de sorte que les futurs propriétaires ont désormais besoin de plus de fonds propres et doivent rembourser leur emprunt plus rapidement. Depuis lors, la croissance du volume annuel des prêts hypothécaires a été réduite de moitié, passant de plus de 5% début 2012 à 2,57% fin 2017, ce qui est loin de la moyenne à long terme de 5,36% (site Internet du Crédit Suisse).

Les secteurs de consommation porteurs
FMCG, agriculture biologique.
Les associations de consommateurs
BFC , Bureau Fédéral de la Consommation
 FRC , Fédération Romande des Consommateurs
 

+

Importation et distribution

Les procédures d'importation
Les marchandises destinées à l'importation permanente en Suisse doivent être livrées à un bureau de douane suisse et déclarées pour le dédouanement.

Les documents suivants doivent accompagner les produits:
• Factures
• Certificats d'origine
• Autorisations / Certificats
• Confirmations officielles
• Certificats d'analyse
• Bons de livraison
• Manifestations de fret
• Certificats de poids
• Instructions d'évaluation

La Suisse utilise un système de déclaration en douane électronique appelé « e-dec » par lequel les formulaires de déclaration en douane peuvent être soumis. Le responsable de la déclaration doit être habilité au dédouanement électronique par la direction générale des douanes.
Pour plus d'informations, reportez-vous à la section « Procédure d'importation » sur le site Internet de l'Administration fédérale des douanes.
Les procédures spécifiques à l'importation
Pour l'importation d'animaux et de produits animaux (y compris les poissons et les abeilles), des certificats sanitaires spéciaux, estampillés par les autorités compétentes du pays d'origine, sont nécessaires. Les certificats phytosanitaires officiels du pays d'origine doivent accompagner les envois de certains légumes, fruits frais et plantes sauvages.
L'importation, l'exportation ou le transit de certaines marchandises sont interdits ou limités pour des raisons de sécurité, de propriété intellectuelle ou de protection de la santé, des raisons environnementales et culturelles, etc. Pour une liste des marchandises interdites, reportez-vous à la page dédiée du site Internet de l'Administration fédérale des douanes.
Les réseaux de distribution
Le secteur du commerce de détail a souffert des restrictions mises en place pendant la crise du Covid-19 et de l'évolution des dépenses des consommateurs, mais l'industrie a rebondi en 2021. Le chiffre d'affaires du secteur du commerce de détail a augmenté de 4,2% en termes nominaux par rapport à 2020. Le commerce de détail de produits alimentaires, boissons et tabac a cependant stagné en termes nominaux, après avoir enregistré une forte croissance en 2020 (8,9%) (Office fédéral de la statistique).

Les supermarchés restent le premier canal d'épicerie en termes de ventes globales. Deux marques locales dominent le marché: Coop et Migros, généralement connues pour ses produits haut de gamme. Plusieurs discounters sont également actifs, comme les Allemands Aldi et Lidl.
Le consommateur suisse a tendance à accorder de l'importance à la qualité des produits, souvent attiré par des produits haut de gamme. Dans le même temps, la Suisse est l'un des pays où le taux de ventes en MDD est le plus élevé (environ 50%), également grâce à la large offre des deux principaux acteurs: Migros compte environ 250 marques privées, tandis que Coop a plus de 20 (mais avec une grande variété de produits). Selon une étude de GfK, Migros et Coop sont les deux marques auxquelles les consommateurs suisses sont les plus fidèles.

L'explosion de la pandémie COVID-19 en 2020 et les restrictions qui ont suivi ont contribué à une forte augmentation des ventes en ligne: si la part en ligne du total des ventes au détail s'élevait à environ 8,3% des ventes au détail totales en 2019, leur part est passée à 11,8% en 2020 (US Department of Commerce). Le commerce électronique a généré 13,7 milliards USD en 2021 (ecommerceDB) et les revenus devraient atteindre 18,16 milliards USD en 2022 (Statista).
Les acteurs de la distribution
Les deux principaux acteurs du marché de la distribution de produits alimentaires sont Migros et Coop, avec une part de marché cumulée d’environ 70%.
Migros est le leader du secteur, employant plus de 106,000 personnes et comptant 2,3 millions de membres organisés en dix coopératives régionales. Il compte 658 supermarchés et a enregistré un chiffre d'affaires de 28,8 milliards CHF en 2021 (+ 2,2% en glissement annuel, malgré la stagnation du commerce de détail suisse).
Coop compte 2.617 magasins, allant de 30 m2 à 8 000 m2 de supermarchés. En 2021, le chiffre d’affaires de l’entreprise s’est élevé à 31,9 milliards CHF (dont 19,6 milliards CHF de ventes au détail).
Les autres acteurs du marché suisse sont: Denner, Lidl, Aldi et Volg.
Les organismes de la vente au détail
Association des détaillants (SRA)

+

Gérer une entreprise

Types d'entreprise

Société à Responsabilité Limitée (SARL/Gmbh)
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins un dirigeant domicilé en Suisse. Pas de maximum.
Capital minimum et/ou maximum : 20 000 CHF minimum.
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est limitée à hauteur du capital social inscrit et non au montant des apports.
Société Anonyme (AG/SA)
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins un dirigeant domicilié en Suisse. Pas de maximum.
Capital minimum et/ou maximum : 100.000 CHF minimum. Lors de l'émission d'actions nominatives, 20 % du capital social, mais au moins 50 000 CHF, doivent être libérés au moment de la constitution.
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est limitée au montant des apports.
Partenariat global
Nombre de partenaires et d'associés : 2 associés minimum.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est illimitée.
Société en Nom Collectif.
Nombre de partenaires et d'associés : 2 associés minimum. Deux types de partenaires : les partenaires actifs et les partenaires dormants.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum
Responsabilité des associés : La responsabilité des commandités est illimitée. La responsabilité des commanditaires est limitée au montant des apports.
Société en Commandite Simple.
Nombre de partenaires et d'associés : 1 personne.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est illimitée.
 
Créer une entreprise Suisse OECD
Procédures (nombre) 6,0 5,2
Temps (jours) 10,0 9,5

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

 

Le coût du travail

Le salaire minimum
Il n'y a pas de salaire minimum national, mais plusieurs cantons ont adopté leur propre salaire minimal. Par exemple, le salaire minimum s’élève à 20,08 CHF par heure à Neuchâtel, 20,28 CHF par heure dans le Jura, et 23,14 CHF par heure à Genève. La plupart des conventions collectives volontaires contiennent des clauses sur la rémunération minimale, qui varient selon le secteur et l'expérience du travailleur.
Le salaire moyen
Les salaires en Suisse sont parmi les plus élevés au monde. Selon les derniers chiffres publiés par l'Office fédéral de la statistique, en 2020, le salaire mensuel brut s'élevait en moyenne à 6.665 CHF.
Les cotisations sociales
Les contributions sociales payées par l'employeur: •    Assurance-vieillesse, survivants et invalidité (5,3%)
•    Assurance-chômage / assurance-chômage complémentaire (1,1% / 0.5%)
•    Caisse d'indemnisation familiale (1% à 3%)
•    Assurance accidents du travail (0,17% à 13,5%)
•    Régime de retraite professionnelle (2e pilier) (les cotisations dépendent du régime de retraite; la part du salarié est généralement la moitié de la cotisation totale, alors que l’employeur prend en charge l’autre moitié).
Les contributions sociales payées par l'employé: •    Assurance-vieillesse, survivants et invalidité (5,3%)
•    Assurance-chômage / assurance-chômage complémentaire (1,1% / 0.5%)
•    Assurance accidents non liés au travail (1% à 4%)
•    Régime de retraite professionnelle (2e pilier) (les cotisations dépendent du régime de retraite; la part du salarié est généralement la moitié de la cotisation totale, alors que l’employeur prend en charge l’autre moitié).
•    Assurance maladie (les cotisations dépendent de la couverture, assurance privée)
 

La propriété intellectuelle

Les organismes nationaux compétents
L'organisme responsable de la protection de la propriété intellectuelle en Suisse est l'Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (IGE).
Les organismes régionaux compétents
Convention sur les subventions pour les brevets européens (convention sur les brevets européens de 1973).
Les accords internationaux
Membre de l'OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle)
Signataire de la Convention de Paris sur la protection de la propriété intellectuelle
Signataire des ADPIC - Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce
 

+

Les taux standards

Les taxes à la consommation

La nature de la taxe
Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) - Mehwertsteuer (MWST)
Le taux standard
7,7% en 2021
Le taux réduit
Un taux réduit de 2,5% s'applique à: la nourriture et les boissons (sauf fournies par les hôtels et restaurants); livres électroniques, journaux électroniques et magazines électroniques; drogues; eau dans les tuyaux.
Un taux spécial de 3,7% s'applique à l'hôtellerie et à l'hébergement.
Les éléments suivants sont détaxés: les exportations de biens et services; la fourniture de certains biens et services aux compagnies aériennes; services avec le lieu de livraison à l'étranger; fournitures d'or d'investissement.
Les autres taxes à la consommation
Les gouvernements fédéraux et cantonaux prélèvent des taxes sur de nombreux produits. Quelques taxes et droits d'accise sont prélevés au niveau fédéral :

  • Taxe sur les produits pétroliers
  • Redevance sur les véhicules lourds en fonction de leur performance
  • Taxe sur les routes nationales (vignette autoroute)
  • Droits d'accise sur la bière / Taxe sur l'alcool
  • Droits d'accise sur le tabac
  • Redevance TV et radio

Les ménages privés paient une redevance radio et télévision de 365 CHF.

 

Les taxes sur les sociétés

Impôt sur les sociétés
8,5% (l'impôt est déductible et réduit l'assiette fiscale applicable, ce qui résulte en un taux d'impôt direct sur les sociétés fédéral sur les profits avant impôt d'approximativement 7,83%)
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères
Une société est considérée comme résidente fiscale en Suisse si elle est domiciliée ou si le siège de direction effective est en Suisse.
La taxation des plus-values
Il n'existe pas de taxe sur la plus-value spécifique au niveau fédéral. Les plus-values réalisées sur la vente d'actifs (y compris les biens immobiliers) sont traitées comme un revenu d'activité ordinaire quelle que soit la période pendant laquelle les actifs ont été détenus. Si les actifs sont vendus à un actionnaire ou à une société liée à un prix inférieur au prix du marché, les plus-values peuvent être réévaluées pour les besoins de l'impôt. Les pertes en capital sont déductibles.

Lorsque l'exemption de participation est applicable, les plus-values seront exonérées d'impôt. Pour être éligible, la participation doit être égale à un minimum de 10%, et être détenue depuis plus d'une année. La réduction pour participation est cependant accordée uniquement sur la plus-value dépassant le coût d'investissement de la participation vendue (ex : pas sur la récupération d'amortissement).

Les déductions et les crédits d'impôt
En général, toutes les dépenses inscrites dans les comptes statutaires et engagées dans le cadre de l'activité sont déductibles fiscalement.
Les impôts sur le revenu des sociétés et sur le capital payés au gouvernement fédéral, ainsi qu'aux cantons et aux communes, sont déductibles d'impôt, de même que les impôts indirects (par exemple, les droits de mutation immobilière, les droits d'importation et les impôts étrangers non couverts par l'allégement unilatéral ou fiscal. des provisions). Les provisions pour créances douteuses sont déductibles d'impôt. Certains cantons offrent la possibilité de comptabiliser des provisions COVID-19 dans les états financiers 2019 (des conditions s'appliquent).

Les paiements de redevances sont généralement déductibles à des fins fiscales s’ils sont sans lien de dépendance, comme pour les paiements aux sociétés étrangères affiliées. Dans la mesure où ils sont comptabilisés en charges dans les livres statutaires, les frais engagés pour la formation professionnelle et la formation continue des salariés sont généralement déductibles fiscalement, au même titre que le coût des plans d'actionnariat salarié et des plans d'options sur actions.

Au niveau fédéral, les dons de bienfaisance sont déductibles jusqu'à 20% du bénéfice net après impôts, à condition que certains critères soient respectés.

Les frais de personnel de R&D suisses et les dépenses pour un contrat de R&D tiers en Suisse peuvent bénéficier d'une super déduction supplémentaire pouvant aller jusqu'à 50% à la demande du contribuable.
De plus, les pertes peuvent être reportées pendant sept ans. Le report en arrière des pertes n'est pas autorisé.

Les entreprises du canton de Zurich peuvent bénéficier d'une déduction d'intérêts notionnels sur les fonds propres excédentaires, généralement basée sur le taux des obligations d'État suisses à 10 ans.

Des incitations fiscales sont prévues au niveau cantonal pour les entreprises nouvellement créées et les entreprises existantes éligibles qui apportent des changements substantiels à leurs activités. D'autres incitations fiscales sont prévues au niveau fédéral pour la création de nouvelles entreprises dans des domaines de développement économique éligibles et la création de nouveaux emplois. En 2020, le gouvernement suisse a introduit un système de Patent Box ainsi que des incitations fiscales pour la recherche et le développement et d'autres privilèges fiscaux conformes aux normes de l'OCDE. Dans le cadre de ce régime, les bénéfices des droits immatériels admissibles à l'allégement de la Patent Box sont déductibles d'impôt jusqu'à un maximum de 90%, tandis que les coûts de R&D peuvent être déduits jusqu'à un maximum de 150% des coûts supportés.
Les autres taxes sur les sociétés
Un droit de timbre (souvent connu sous le nom de "droit d'apport") sur l'émission et l'augmentation des capitaux propres des sociétés suisses est appliqué au taux de 1% sur la valeur du capital d'apport, à l'exception du premier million CHF, qu'il soit effectué sous forme de contribution initiale ou ultérieure.

L'impôt sur le capital des sociétés n'est prélevé qu'au niveau cantonal et communal (pas au niveau fédéral). Il est basé sur les capitaux propres d’une société, avec des taux variant entre 0,001% et 0,5%, selon la résidence de l’entreprise en Suisse.

Les droits de mutation sur les biens immobiliers sont perçus par la plupart des cantons et parfois par les communes, mais pas par le gouvernement fédéral. Certains cantons prélèvent une taxe foncière. Le transfert de titres est également soumis à une taxe au taux de 0,15% pour les titres émis par un résident fiscal suisse et de 0,3% pour les titres émis par un résident fiscal d'un pays étranger.
Les droits de succession et de donation peuvent être perçus au niveau cantonal.

Les cotisations de sécurité sociale sont les suivantes (réparties à parts égales entre employeurs et salariés):

- Assurance vieillesse, survivants et invalidité: 10,6%
- Assurance chômage: env. 2,2%
- Régime de retraite professionnel: varie selon le régime de retraite spécifique
- Assurance accidents du travail (environ 0,17%, payée uniquement par l'employeur).
Les autres ressources utiles
Administration fiscale fédérale suisse
Doing Business: Suisse, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 

Les conventions de non double imposition

Les pays avec lesquels une convention de non double imposition a été signée
Conventions fiscales signées par la Suisse
Les retenues à la source
Dividendes: 35%; Intérêts: 0/35% (s'ils proviennent de dépôts auprès de banques suisses, d'obligations et de prêts assimilables à des obligations; ou s'ils sont payés à des non-résidents sur des créances garanties par des biens immobiliers suisses); Redevances: 0%.

+