Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

Selon les dernières données publiées par l'OCDE, les entrées d'IDE sont passées de -8,29 milliards USD au premier semestre 2020 à -4,03 milliards USD sur la même période en 2021. La chute des investissements internationaux en 2008-2009 et la crise de la zone euro qui a suivi ont ont eu un impact sur la Slovaquie et continuent de peser sur les flux d'investissements étrangers à destination du pays. Cela a été aggravé par l'effet négatif de la pandémie. Sachant qu'une très grande partie des IDE de la Slovaquie dépend directement de la zone euro, le pays est dépendant de la santé économique de ses voisins européens, notamment l'Allemagne et la France, et sensible aux tensions régionales (conflit russo-ukrainien). Selon les données de l'OCDE, les principaux pays investisseurs en Slovaquie sont les Pays-Bas, la République tchèque, l'Autriche et l'Allemagne. Selon les secteurs d'activité, la fabrication et la production industrielle, les services financiers et d'assurance, le commerce de gros et de détail sont ceux qui attirent le plus d'investissements. Les derniers chiffres de l'OCDE montrent que les entrées d'IDE ont été négatives de 403 millions USD au premier semestre 2021, contre une sortie de 213 millions USD enregistrée à la même période un an plus tôt.

La Slovaquie est une destination attrayante pour les IDE en raison d'une main-d'œuvre relativement peu coûteuse mais qualifiée et d'une situation géographique favorable au cœur de l'Europe centrale. Cependant, certaines régions n'ont pas réussi à attirer d'importants investissements, ce qui a aggravé les disparités régionales dans de nombreux domaines économiques et sociaux. Les perspectives globales des investissements publics et privés sont favorables, mais la crise mondiale en cours peut présenter certains risques (en particulier pour le secteur manufacturier, qui attire la plupart des IDE). Les récentes augmentations de l'impôt sur les sociétés, les modifications du Code du travail, la lenteur du règlement des conflits ainsi que les problèmes de corruption récurrents sont les facteurs qui peuvent nuire à l'attractivité du marché slovaque. La Slovaquie se classe 45e sur 190 économies en termes de facilité de faire des affaires, selon le dernier rapport Doing Business de la Banque mondiale (perdant trois positions par rapport à l'année précédente). En mars 2021, la Slovaquie a introduit un mécanisme de filtrage des investissements en vertu duquel toute acquisition de plus de 10 % des actions ou des droits de vote d'une infrastructure critique peut être examinée en vue d'une éventuelle atteinte à l'ordre public ou à la sécurité nationale. Le pouvoir gouvernemental de bloquer les acquisitions s'applique à une liste de secteurs comprenant les transports, les TIC, l'énergie, les mines, les services postaux, les produits pharmaceutiques et chimiques, la métallurgie, les soins de santé, l'eau, la finance et l'agriculture (CNUCED, 2021).

 
 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 2.511-1.93159
Stocks d'IDE (millions USD) 60.60464.23759.367
Nombre d'investissements greenfield* 432646
Value of Greenfield Investments (million USD) 2.0172.2742.867

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Slovaquie Europe de l'est & Asie centrale Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 3,0 7,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 4,0 5,0 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 7,0 6,8 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+

Pourquoi choisir d'investir en Slovaquie

Les points forts

Les principaux atouts du pays sont :

  • Une forte stabilité politique et de bonnes relations internationales renforcées par l’adhésion du pays à l’Union européenne
  • Une situation géographique stratégique, au cœur de l'Europe
  • Une main-d'œuvre qualifiée et bon marché
  • Une forte croissance (Coface prévoit un taux de croissance de 4,3 % en 2021)
  • L'adoption de l'euro depuis le 1er janvier 2009, ce qui a permis de faire disparaître les risques liés au change et à renforcer un système bancaire déjà solide
  • Des comptes publics et extérieurs maintenus à des niveaux corrects 
  • Un environnement des affaires positif et très attractif pour les investisseurs étrangers avec notamment un système fiscal avantageux et l'existence de nombreuses aides en faveur des investissements étrangers (qui peuvent aller de 20 à 50% des coûts de l'investissement selon les projets).
  • L'une des économies les plus orientées vers l'exportation et les plus ouvertes de l'UE, avec la plus forte intégration commerciale dans le marché unique des biens.
Les points faibles

Les principales faiblesses du pays sont :

  • Une grande dépendance de l’économie au secteur de l’automobile et aux performances à l’export
  • D'importantes barrières techniques et administratives : licences d'importation notamment pour les matières premières, l'énergie et certains produits agricoles
  • Des coûts énergétiques très élevés. Le pays doit en effet importer 90% de ses besoins énergétiques, ce qui le rend notamment vulnérable face à la Russie (son principal fournisseur)
  • Des infrastructures déficientes. Bien que des réformes gouvernementales aient été engagées, les infrastructures ne sont pas encore suffisamment développées ; et le pays ne dispose pas d'un accès à la mer
  • La petite taille de son marché domestique avec une population qui jouit d'un faible pouvoir d'achat
  • Un accès au marché de l’emploi compliqué avec une pénurie de main-d'œuvre qualifiée et un chômage de longue durée élevé (6,7% de chômage en 2020 - Office national des statistiques de Slovaquie)
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement slovaque encourage les investissements étrangers car il s'agit de l'un des principaux moteurs de l'économie. Il a ainsi mis en place des incitations financières, notamment des crédits d'impôts et des système de subventions. Ces aides sont concédées selon le type de projet, le lieu de l'implantation et le secteur d'activité.

Le faible niveau d'imposition pratiqué dans le pays est également un des éléments clés permettant d'attirer les IDE. Le taux de l'impôt sur les sociétés est de 21 %, sauf pour les petites entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 100 000 €, dont le taux d'imposition a été abaissé en 2020 à 15 %. Étant donné que le pays bénéficie également des fonds d'aide européens, de nombreux investisseurs peuvent profiter des grands projets de rénovation et de modernisation du pays.

Les ressortissants étrangers peuvent acquérir des biens immobiliers sans restriction. La Slovaquie se classe au 8e rang sur 190 pays pour l'indicateur "enregistrement des biens" du rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, avec une moyenne de 16,5 jours pour enregistrer un bien immobilier, contre une moyenne de 23,6 jours pour les pays de l'OCDE à revenu élevé.

+