Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Le Royaume-Uni est la 6e économie mondiale. Après un rebond en 2022 (+4,1%), la croissance du PIB a été modérée en 2023, estimée à 0,5% par le FMI, les effets des taux d'intérêt élevés et des politiques budgétaires plus strictes contrebalançant les avantages pour les ménages liés à la baisse des prix de l'énergie. En conséquence, la consommation ne devrait croître que lentement en 2024, avant de se redresser en 2025. En ce qui concerne les entreprises, malgré la dissipation des incertitudes liées au Brexit et la solidité des bilans, elles sont confrontées à des perspectives de croissance de la demande faibles à court terme et à des coûts d'emprunt sensiblement élevés. Le FMI s'attend à ce que la croissance soit faible en 2024 (+0,6 %), tandis qu'une modeste reprise devrait être enregistrée en 2025 (2 %), même si des obstacles structurels à la croissance persisteront, notamment les faibles niveaux d'investissement public et privé et les lacunes en matière de compétences.

En ce qui concerne les finances publiques, le déficit du secteur public s'est réduit à 3,3 % du PIB en 2023 (contre 3,8 %) et devrait diminuer à 3,1 % du PIB d'ici 2025, en raison d'une combinaison d'augmentation des impôts et de réduction des dépenses. En 2023, la charge fiscale a augmenté de plus de 0,5 % du PIB. Les plans de dépenses du gouvernement prévoyaient une croissance minimale des dépenses nominales pour les exercices 2023-24 et 2024-25, ce qui pose des problèmes dans un contexte de pressions accrues sur le secteur public, en particulier pour l'augmentation des salaires. La hausse des rendements obligataires a également entraîné une augmentation significative des paiements d'intérêts sur la dette. La dette brute de l'État devrait légèrement diminuer au cours de la période de prévision, passant de 104,1 % du PIB en 2023 à 107,3 % en 2025 (la Commission européenne prévoit néanmoins une baisse de la dette à 96,5 %). Le gouvernement a adopté plusieurs mesures de soutien pour aider les ménages et les entreprises à faire face à la hausse des prix de l'énergie, notamment la garantie des prix de l'énergie et le programme d'allègement de la facture énergétique. La Banque d'Angleterre a réagi à la hausse de l'inflation par un resserrement monétaire, en augmentant le taux directeur à plusieurs reprises et en commençant à vendre des obligations d'État. Après avoir atteint un pic en 2022, l'inflation a été estimée à 7,7 % l'année dernière et devrait diminuer progressivement au cours de la période de prévision, pour atteindre 2,1 % en 2025, soit un niveau légèrement supérieur à l'objectif d'inflation de 2 %. La lutte contre l'inflation est la priorité du gouvernement, en plus de relever les défis structurels de longue date tels que la faible croissance de la productivité, les fortes inégalités des chances et la réalisation de la neutralité carbone, avec le "Plan pour la croissance" et le programme de "nivellement par le haut" (OCDE).

Alors que le marché du travail a connu une expansion rapide de l'emploi au début de l'année 2023, la dynamique s'est essoufflée dans la dernière partie de l'année. L'emploi est en baisse depuis avril, les postes vacants ont diminué et le taux de chômage est passé de 3,7 % en 2022 à 4,2 % l'année précédente. Le taux de chômage devrait grimper à 4,6 % en 2024 en raison de la faible croissance de l'emploi, puis diminuer légèrement en 2025 avec la reprise de la croissance de l'emploi, pour atteindre 4,3 % selon le FMI. Le PIB par habitant (PPA) du pays a été estimé à 56 836 USD en 2023 par le FMI, mais les performances macroéconomiques relativement solides du Royaume-Uni cachent des faiblesses et des situations d'inégalité. Ainsi, comme le souligne le FMI, le renforcement du capital humain est une priorité essentielle.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 3.100,113.344,743.495,263.685,413.915,57
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,30,10,51,51,7
PIB par habitant (USD) 45.73049.09951.07553.62756.759
Solde des finances publiques (en % du PIB) -3,0-4,7-2,9-2,9-3,0
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 100,4101,1104,3106,4107,3
Taux d'inflation (%) 9,17,32,52,02,0
Taux de chômage (% de la population active) 3,94,04,24,14,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -95,51-73,49-90,73-103,72-109,17
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -3,1-2,2-2,6-2,8-2,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole représente 0,8 % du PIB, mais il est très productif, le pays parvenant à produire suffisamment pour satisfaire environ 60 % de sa demande alimentaire. Le secteur primaire emploie 1 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Les principales cultures produites au Royaume-Uni sont les pommes de terre, les betteraves, le blé et l'orge. L'élevage (notamment ovin et bovin) reste une activité agricole majeure. Le secteur de la pêche est également bien développé, mais souffre actuellement de l'épuisement des volumes de poissons dans les zones de pêche traditionnelles (ce sujet a été au cœur de l'accord commercial conclu avec l'UE, qui stipule que le Royaume-Uni aura le droit d'exclure complètement les bateaux de l'UE après 2026). Selon les dernières données de l'Office des statistiques nationales (ONS), la superficie agricole utilisée s'élevait à 8,8 millions d'hectares en 2023. Le revenu agricole total du pays en 2022 était de 7,9 milliards de livres sterling, soit une hausse de 16,6 % en glissement annuel, tandis que la production totale de bétail était de 19,3 milliards de livres sterling (+16,2 % - ONS, dernières données disponibles).

Le Royaume-Uni est l'un des plus grands pays producteurs au monde, avec des industries aérospatiales et pharmaceutiques civiles et militaires particulièrement importantes, et dispose de ressources minérales considérables. Autrefois dixième producteur mondial de pétrole et disposant d'énormes réserves de gaz naturel, sa production décline rapidement. Néanmoins, des groupes tels que British Petroleum (BP) continuent de figurer parmi les leaders mondiaux de l'industrie pétrolière. Le secteur industriel, qui représente 16,7 % du PIB et emploie 18 % de la population active, est peu compétitif, principalement en raison d'une faible productivité. Parmi les principaux secteurs figurent les machines-outils, les équipements de transport et les produits chimiques. Parmi les secteurs à fort potentiel figurent les technologies de l'information et de la communication, les biotechnologies, l'aviation, les énergies renouvelables et la défense. En 2022, la valeur totale des ventes de produits des fabricants britanniques s'élevait à 429,8 milliards de livres sterling, soit une augmentation de 7 % par rapport à l'année précédente. La fabrication de produits alimentaires reste la division la plus importante et représente 21 % du total. En juillet-septembre 2023, le secteur manufacturier représentait 9,4 % de la production économique totale du Royaume-Uni.

Le secteur tertiaire est l'épine dorsale de l'économie britannique, représentant 72,2 % du PIB et 81 % de l'emploi. Malgré le Brexit, Londres reste la plus grande place financière d'Europe, à égalité avec New York, et accueille également le siège de nombreuses multinationales. Le secteur bancaire a été très dynamique, tout comme le secteur du tourisme, qui génère environ 10 % du PIB. Le Royaume-Uni compte plus de 370 institutions financières monétaires, dont un peu moins de la moitié du bilan du secteur est détenu en livres sterling, moins d'un cinquième en euros et moins d'un tiers dans d'autres monnaies (Fédération bancaire européenne). Selon les chiffres de la Chambre des communes, au cours des trois mois précédant octobre 2023, la production de services a augmenté de 0,5 % en glissement annuel.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,0 18,0 81,0
Valeur ajoutée (en % du PIB) 0,7 17,9 71,0
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,3 -0,5 5,3

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Livre sterling (GBP) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 0,740,780,750,800,78

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

Le Royaume-Uni est l'un des principaux acteurs du commerce international, le commerce extérieur représentant 69 % de son PIB en 2022 (Banque mondiale). Le pays est le 6e importateur et le 15e exportateur mondial de marchandises, le 2e exportateur et le 1er importateur de services commerciaux (OMC). En 2022, le pays a principalement exporté du pétrole brut, des générateurs mécaniques, des produits médicinaux et pharmaceutiques et des voitures, tandis que les importations ont été dominées par le gaz, le pétrole brut, les produits médicinaux et pharmaceutiques, le pétrole raffiné et les générateurs mécaniques (données ONS).

L'UE dans son ensemble est le principal partenaire commercial du Royaume-Uni : en 2022, elle représentait 41 % des exportations de biens et de services du Royaume-Uni et 47 % des importations (données de la Chambre des communes). Au niveau des pays, le Royaume-Uni exporte principalement vers les États-Unis (12,1 %), les Pays-Bas (8,3 %), l'Allemagne (7,8 %), la Chine (6,7 %) et la Suisse (6,6 %) ; tandis que ses principaux fournisseurs sont la Chine (13,4 %), les États-Unis (11,9 %), l'Allemagne (8,6 %), la Norvège (6,5 %) et la France (4,2 % - données Comtrade). Afin de diversifier ses partenaires commerciaux, le Royaume-Uni a conclu 38 accords de libre-échange actifs avec des nations et des blocs commerciaux, couvrant 99 pays et territoires. En juillet 2023, le Royaume-Uni a signé un accord pour rejoindre l'Accord global et progressif pour le partenariat transpacifique (CPTPP) - un bloc commercial Asie-Pacifique de 11 pays.

Le pays a un déficit commercial structurel, même s'il a un large excédent dans le secteur des services. Selon les données de l'OMC, en 2022, le Royaume-Uni a importé pour 823,9 milliards USD de biens (+18,6 % en glissement annuel) et exporté pour 530,2 milliards USD (+12,7 % en glissement annuel) ; la même année, les exportations de services se sont élevées à 494,4 milliards USD (+8,7 % en glissement annuel), contre 317 milliards USD d'importations (+21,6 % en glissement annuel). La balance commerciale globale a été estimée négative à hauteur de 2,7 % du PIB par la Banque mondiale (contre -0,2 % un an plus tôt). Selon des estimations préliminaires, au troisième trimestre 2023, la valeur des exportations du Royaume-Uni s'élevait à plus de 213,5 milliards de livres sterling, tandis que les importations dans le pays atteignaient 218 milliards de livres sterling, entraînant un déficit commercial de 4,5 milliards de livres sterling.

 
Valeurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 696.208638.251694.635823.547791.302
Exportations de biens (millions USD) 460.026399.529470.508532.982520.691
Importations de services (millions USD) 286.080218.608253.986321.618393.941
Exportations de services (millions USD) 429.069398.556473.879506.585584.214

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 64,064,158,158,968,9
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -191.203-189.482-172.739-232.548-288.479
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -43.883-46.2078.295-38.564-111.286
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 3,32,6-16,06,213,3
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 3,11,7-12,12,29,9
Importations de biens et services (en % du PIB) 32,832,928,930,136,2
Exportations des biens et services (en % du PIB) 31,231,329,228,832,7

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) -1,4-1,20,71,41,9
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) -1,6-0,7-0,20,81,5

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Le Royaume-Uni est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Commonwealth, G-5, G-8, G-10, G-20, CCI, OMS, OCDE, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe le Royaume-Uni, cliquez ici. L'adhésion du Royaume-Uni à des organisations internationales est également indiquée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par le Royaume-Uni peut être consultée ici.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Etats-Unis 12,1%
Pays-Bas 8,3%
Allemagne 7,7%
Chine 6,6%
Suisse 6,6%
Voir plus de pays 58,7%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Chine 13,4%
Etats-Unis 11,9%
Allemagne 8,6%
Norvege 6,5%
France 4,2%
Voir plus de pays 55,2%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Roi : Charles III (depuis le 8 septembre 2022). Prédécesseur : la reine Elizabeth II.
Premier ministre : Rishi Sunak (depuis le 25 octobre 2022), Parti conservateur.
Les prochaines élections
Élections générales (Chambre des Communes) : 28 janvier 2025 (au plus tard).
Le contexte politique actuel
Rishi Sunak est devenu Premier ministre d'un gouvernement dirigé par les conservateurs en octobre 2022. Le 13 novembre 2023, Sunak a procédé au deuxième remaniement ministériel de son mandat. Les prochaines élections générales doivent avoir lieu au plus tard au début du mois de janvier 2025 ; compte tenu de l'improbabilité d'organiser des élections pendant la période de Noël, il est probable que l'année 2024 soit désignée comme année électorale. À la fin de l'année 2023, les sondages montrent que le Parti conservateur se maintient à 27 %, soit nettement moins que le Parti travailliste (45 %), la principale opposition de gauche. Par conséquent, on s'attend à ce que Sunak retarde le plus possible le déclenchement des élections, en particulier pour éviter d'être associé aux souvenirs d'une inflation élevée et de grèves permanentes.
Bien que les tensions politiques se soient quelque peu apaisées depuis le pic atteint en 2022, elles persistent tant au niveau national qu'international. Le désaccord entre le gouvernement et les syndicats sur les questions salariales persiste, et un nombre important de grèves ont encore eu lieu.
Entre-temps, les relations avec l'Union européenne se sont améliorées à la suite de l'annonce du cadre de Windsor - un ensemble complet de solutions conjointes répondant aux défis apparus dans la mise en œuvre du protocole sur l'Irlande/l'Irlande du Nord au cours des deux dernières années - en février 2023, qui a ensuite été adopté le mois suivant.
Les principaux partis politiques
Les trois partis dominants :
- Parti Travailliste : gauche socialiste et social-démocrate, issu du mouvement syndical au XIXème siècle ;
- Parti conservateur : centre-droit ; croit en une économie de marché libre, en de fortes valeurs militaires et culturelles traditionnelles ;
- Libéraux-démocrates : centristes, pro-européens modérés, opposés à la guerre en Irak et forts en matière de droits civiques.
D'autres partis existent, tels que :
- Parti national écossais (SNP) : centre-gauche ;
- Parti pour l'Indépendance du Royaume-Uni (UKIP) : eurosceptique, populiste de droite ;
- Plaid Cymru – le Parti du Pays de Galles : de centre-gauche à gauche, nationalisme gallois ;
- Parti Vert d'Angleterre et du Pays de Galles (GPEW - Verts) : écologiste
- Alba Party : nationaliste écossais et indépendantiste ;
- Parti Unioniste Démocratique : droite ;
- Reform UK (Brexit Party) : eurosceptique.
Le pouvoir exécutif
Le Roi est le chef de l'État. Mais il joue surtout un rôle symbolique et de représentation. Il continue d'exercer trois droits essentiels : le droit d'être consulté, de conseiller et d'avertir. Après les élections législatives à la chambre basse du Parlement, le chef du parti ou de la coalition majoritaire est généralement nommé Premier ministre par le roi pour un mandat de cinq ans. Le Premier ministre est le chef du gouvernement et détient tous les pouvoirs exécutifs, ce qui inclut l'application de la loi et la conduite des affaires courantes du pays. Le Conseil des ministres est nommé par le Premier ministre.
Le pouvoir législatif
Le Royaume-Uni a un système législatif bicaméral. Le parlement est composé de : la Chambre des Lords (chambre haute), dont les membres sont nommés à vie par le Roi sur proposition du Premier ministre (le nombre de membres varie, il est actuellement d'environ 800), 90 pairs héréditaires et 25 membres du clergé. La Chambre des Communes (chambre basse) compte 650 sièges et ses membres sont élus au suffrage universel pour un mandat de 5 ans. Le gouvernement est directement responsable et dépendant du parlement.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
For information on the economic recovery scheme put in place by the UK government to address the impact of the COVID-19 pandemic refer to the Bank of England’s publications and updates at Our response to Coronavirus (Covid-19).
For a general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the UK government, please consult the section dedicated to the United Kingdom in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

+