Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières prévisions sur les impacts économiques causés par la pandémie de coronavirus, veuillez consulter la plate-forme de suivi des politiques du FMI Policy Responses to COVID-19 pour les réponses économiques clés des gouvernements.

Le Qatar a perdu son statut de premier exportateur de gaz naturel liquéfié en faveur de l'Australie en 2020, mais il détient la troisième plus grande réserve de gaz au monde (estimée à 12% du total mondial en 2021). L’économie de l’Émirat est donc fortement concentrée dans l’industrie du gaz, qui représente les deux tiers de son PIB et près de 80% des recettes d’exportation. Comme les autres monarchies du Golfe, le Qatar a été frappé par la baisse mondiale des prix du pétrole depuis 2014. Cependant, les résultats économiques ont été meilleurs que ceux de ses voisins, grâce à une diversification économique réussie, notamment via le développement de projets de grande envergure. Le pays a surmonté la fracture diplomatique avec d’autres pays du Golfe en trouvant de nouvelles routes d'importation et d'exportation, avec son taux de croissance estimé à 0,8% en 2019. En raison de la pandémie de COVID-19, il a chuté à -3,6% en 2020 mais est revenu à +1,9% en 2021. Sous réserve de la reprise économique mondiale post-pandémique, il devrait rebondir à 4% en 2022 en conclusion d'un boom attendu dans le secteur des services avant la Coupe du monde de la FIFA 2022 (FMI, octobre 2021).

La dette des administrations publiques est passée de 62,3 % du PIB en 2019 à 72,1 % en 2020, le pays continuant à emprunter sur les marchés internationaux, puis à 59 % en 2021. Le FMI prévoit une réduction de la dette en 2022 et 2023, avec des niveaux atteignant 53,1 % et 46,7 % du PIB respectivement. L'excédent du compte courant s'est réduit à 2,4 % du PIB en 2019, contre 9,1 % un an plus tôt, en raison de la baisse des prix mondiaux de l'énergie. Cependant, l'impact économique négatif de la pandémie de COVID-19 et la chute des prix du pétrole se sont traduits par un déficit en 2020 (-2,4 % du PIB) avant de revenir en territoire positif en 2021 (+8,2 %). Il devrait atteindre 11,6 % en 2022 et 7,3 % en 2023. À moyen terme, l'expansion des projets gaziers de North Field devrait être achevée d'ici 2024, ce qui stimulera encore la production de gaz. Le Qatar a mis en œuvre un programme de diversification économique pour réduire sa dépendance au secteur des hydrocarbures, et en décembre 2018, le pays a annoncé qu'il quitterait l'OPEP en janvier 2019 pour concentrer ses efforts sur le gaz naturel (principalement en raison des tensions diplomatiques avec les pays voisins). De nouveaux projets sont prévus dans les infrastructures et les télécommunications, et divers projets de construction sont en cours en vue de la Coupe du monde en 2022. L'inflation était estimée à -0,7% en 2019 et -2,7% en 2020 mais est revenue en 2021 avec une grimper à 8,2 %. Le FMI estime que l'inflation devrait augmenter à 11,6% en 2022 et 7,3% en 2023 dans ses dernières Perspectives de l'économie mondiale d'octobre 2021. En effet, le Qatar prévoit l'introduction d'une TVA à 5% en 2022.

En 2022, le défi le plus immédiat du pays reste les impacts économiques, sociaux et de santé publique de la pandémie de COVID-19. Le Qatar est globalement un pays politiquement stable et riche (il avait le deuxième revenu par habitant le plus élevé au monde en 2021 selon la Banque mondiale, PPP). On estime que 85% des habitants sont des expatriés, dont les droits sont limités, malgré les progrès réalisés avec les réformes récentes. Selon la Banque mondiale, le chômage est presque nul, représentant moins de 1 % de la population active totale en 2021.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 175,84e145,45e169,18180,88186,49
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 0,8-3,6e1,94,02,6
PIB par habitant (USD) 62.817e54.18561.79164.76865.467
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 62,372,159,053,146,7
Taux d'inflation (%) -0,7-2,72,33,53,2
Balance des transactions courantes (milliards USD) 4,23-3,48e13,8720,9013,58
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 2,4-2,48,211,67,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note: (e) Estimated Data

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole du Qatar est presque inexistant en raison du climat du pays et du manque de terres arables. On estime qu'il ne représente que 0,3% du PIB et emploie 1% de la population active (Banque mondiale, 2022).

L'économie du Qatar repose sur les secteurs du pétrole et du gaz naturel: les réserves attestées de gaz naturel représentent 13% du total mondial et le troisième au monde, tandis que les réserves prouvées de pétrole dépassent 25,2 milliards de barils, ce qui signifie que la production pourrait continuer pendant plus 56 ans aux niveaux actuels. L’industrie du gaz naturel liquéfié (GNL) du Qatar a attiré des dizaines de milliards de dollars d’investissements étrangers et fait du Qatar le premier exportateur mondial de ce produit. Étant le principal moteur économique du pays et la principale source de revenus du gouvernement, le Qatar est fortement dépendant du secteur pétrolier et gazier. Ainsi, après la baisse des prix des matières premières ces dernières années, le pays a tenté de diversifier son économie, en se concentrant principalement sur la fabrication, la construction, le PIB non-pétrolier augmentera régulièrement à un peu plus de la moitié du total. Le secteur de la construction en particulier est en plein essor en raison de la préparation de la Coupe du monde de football de la FIFA 2022. Dans l'ensemble, le secteur industriel contribue à 52,3% du PIB et à 54% de l'emploi.

Le secteur des services repose principalement sur les services financiers et devrait représenter 52,7% du PIB, donnant un emploi à 45% de la population active (Banque mondiale, 2022). Le tourisme est également un secteur économique important: le gouvernement qatari prévoit d'augmenter la part du tourisme dans le PIB à 4% contre 3,5% d'ici 2023.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,2 53,7 45,1
Valeur ajoutée (en % du PIB) 0,3 51,2 53,8
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,3 -3,0 -2,9

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Riyal du Qatar (QAR) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 3,643,643,643,603,64

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

La politique commerciale du Qatar est essentiellement axée sur la création d'une économie moderne et libérale. Cela se reflète dans sa promotion de l'investissement (tant national qu'étranger), ses programmes de diversification commerciale aux niveaux régional et international et son adhésion à plusieurs organisations, telles que l'OMC. Le commerce représente 90 % du PIB du pays en 2020 (Banque mondiale, 2022). Les combustibles minéraux, les huiles et les produits de distillation représentaient plus de 85% des exportations du pays en 2021 (principalement le gaz naturel, suivi du brut et d'autres produits pétroliers), tandis que les importations étaient dominées par les produits manufacturés, en particulier les machines, les chaudières, les équipements électriques et électroniques et les véhicules. autre que chemin de fer et tramway.

Les principaux partenaires commerciaux étaient le Japon (16 %), la Chine (16 %), l'Inde (15 %) et la Corée du Sud (13 %). Les principaux fournisseurs du Qatar étaient les États-Unis (16 %), la Chine (15 %) et le Royaume-Uni (7,3 %). Le Qatar a très peu de barrières commerciales et des droits de douane relativement bas. Il a signé un certain nombre d'accords de libre-échange, tant bilatéraux que via le Conseil de coopération du Golfe, et a conclu un nouvel accord commercial avec le Pakistan en février 2020.

Bénéficiant de fortes recettes pétrolières et gazières, la balance commerciale du Qatar est structurellement positive (41,5 milliards USD en 2019 mais 27,1 milliards USD en 2020). La fluctuation des prix du pétrole et la pandémie de COVID19 ont pesé sur le surplus ces dernières années. Les exportations ont diminué en 2020 à 51,5 milliards USD, contre 72,9 milliards USD un an plus tôt) tandis que les importations ont été réduites de manière significative (25,8 milliards USD contre 29,1 milliards USD un an plus tôt). Comme de nombreux pays de la région, le Qatar reste un importateur net de services : les importations ont atteint 32,9 milliards USD en 2020, tandis que les exportations se sont élevées à 18,3 milliards USD. Selon les estimations, l'excédent commercial, y compris les services, est tombé à 11,8 milliards USD en 2020, contre 25,2 milliards USD l'année précédente (OMC, 2021).

L'excédent commercial du Qatar est passé à 25,6 milliards QAR en décembre 2021 (7,03 milliards USD), contre 8,6 milliards QAR à la même période de l'année dernière. Les exportations ont grimpé de 107,8 % pour atteindre 35,6 milliards de QAR (9,77 milliards USD), en raison de la hausse des ventes de gaz de pétrole et d'autres hydrocarbures gazeux (+147,1 %), d'huiles de pétrole brut et d'huiles obtenues à partir de minéraux bitumineux (+47,9 %) et de produits non bruts. huiles de pétrole et huiles obtenues à partir de minéraux bitumineux avec une augmentation de 77,9% des ventes (Ministère de la Planification du Développement et des Statistiques, 2022).

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 31.82030.88731.69629.17825.835
Exportations de biens (millions USD) 57.59067.50084.28872.93551.504
Importations de services (millions USD) 31.54129.71530.73533.64832.897
Exportations de services (millions USD) 15.17617.52717.78018.33618.378

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 89,591,591,890,3n/a
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 25.37536.73350.98141.58127.137
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 9.00923.01236.75025.27611.869
Importations de biens et services (en % du PIB) 41,838,635,938,0n/a
Exportations des biens et services (en % du PIB) 47,752,955,952,3n/a

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20212022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 2,13,8-1,45,96,6
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 1,03,5-4,0-0,4-0,3

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Membre du Conseil de Coopération du Golfe (CCG)

Membre de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP).

Le pays est également membre de la Grande Zone Arabe de libre échange (GAFTA), un pacte de la Ligue arabe entré en vigueur depuis le 1er janvier 2005 qui vise à former une zone de libre-échange arabe.

 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Japon 15,5%
Chine 15,2%
Inde 14,3%
Corée du sud 12,9%
Singapour 6,7%
Voir plus de pays 35,5%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Etats-Unis 15,7%
Chine 14,9%
Royaume Uni 7,0%
Allemagne 6,1%
Inde 5,2%
Voir plus de pays 51,1%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Emir du Qatar : Tamim ben Hamad Al Thani (depuis le 25 juin 2013)
Premier ministre : Khalid bin Khalifa bin Abdul Aziz Al Thani (depuis le 28 janvier 2020)
Les prochaines élections
Les travaux pour la tenue des premières élections législatives du pays ont été inaugurés en octobre 2019. Des élections générales ont eu lieu au Qatar pour la première fois le 2 octobre 2021, suite à une annonce de l'émir du Qatar le 22 août. Au total, 284 candidats se disputaient les 30 sièges, avec 29 femmes en lice. Tous les candidats se sont présentés en tant qu'indépendants. Le taux de participation a été de 63,5 %.
Les principaux partis politiques
Les citoyens du Qatar jouissent de droits politiques restreints et la formation de partis politiques est interdite dans le pays. Les seules élections concernent le conseil municipal et tous les candidats en lice pour les élections municipales se présentent en tant qu’indépendants. Des élections législatives pour la composition du Conseil Consultatif n’ont pas encore eu lieu.
Le pouvoir exécutif

Le chef de l’Etat est l’Emir, c’est un titre héréditaire. Même si le pays est, dans les textes, une monarchie constitutionnelle, l’Emir exerce le pouvoir exécutif et il promulgue ou rejette également les lois après avoir interrogé le Conseil consultatif.
L’Emir a également le pouvoir de nommer le premier ministre et il approuve la composition du Conseil des ministres sur une proposition du Premier Ministre.

Le pouvoir législatif
Le système judiciaire du Qatar est un mélange de droit civil et de droit islamique (la charia). Le Conseil Consultatif (Majlis al-Shura) peut proposer et voter les lois mais le dernier mot revient à l’Emir. Le Conseil compte 45 membres, 30 d’entre eux sont élus au scrutin direct, général et secret, tandis que 15 sont nommés par l’Emir. Le Conseil des ministres peut également proposer des projets de lois et de décrets au Conseil consultatif.
La loi de la Charia est appliquée pour le droit relatif à la famille, à la succession et à plusieurs actes criminels.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Qatar, please visit the Qatari Ministry of Public Health’s Coronavirus Disease 2019 (COVID-19)  website with the official data.

For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.
Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Qatar and the current sanitary measures in vigour, please consult the video How to Protect Yourself Against Coronavirus (COVID-19) and the Home Quarantine Information page.
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
For information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports), refer to the PWC webpage “Qatar: Customs exemption of certain food and medical goods due to COVID-19”.

For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Qatar on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage
Plan de relance économique
For information on the economic recovery scheme put in place by the Qatari government to address the impact of the COVID19 pandemic on the Qatari economy, refer to KPMG Qatar’s Government and institution measures in response to COVID-19.

For a general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and  macroeconomic) taken by the Qatari government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Qatar in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For information on the local business support scheme established by the Qatari government to help small and medium-sized companies to deal with the economic impacts of the COVID19 epidemic on their activity, refer to the Qatar Development Bank’s webpage “COVID-19 National Response Guarantees Program”.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.
Plan de soutien aux exportateurs

There are no specific support plans for exporters in Qatar so far. For future possible up-to-date information please visit the website of the Ministry of Commerce and Industry. Export insurance is provided by the Qatar Development Bank.

 

+