Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Les Pays-Bas sont la sixième puissance économique de la zone euro et le cinquième exportateur de marchandises. Le pays est très ouvert au commerce et donc à la conjoncture économique mondiale. Après une forte croissance dans les années post-pandémiques (+4,3 % en 2022), l'économie néerlandaise s'est ralentie en 2023, avec une augmentation du PIB limitée à 0,6 % (FMI) dans un contexte de baisse des volumes d'exportation et des dépenses de consommation réelles, les ménages s'adaptant à des niveaux de prix plus élevés. En 2024 et 2025, la croissance devrait progressivement s'accélérer grâce à une nouvelle baisse de l'inflation, combinée à une croissance robuste des salaires. La demande des principaux partenaires commerciaux se stabilisant, la contribution du commerce net devrait également s'améliorer. En outre, l'augmentation de la consommation publique et de l'investissement devrait contribuer à la croissance globale. En revanche, le resserrement des conditions financières et les pénuries persistantes de main-d'œuvre devraient exercer une pression sur la croissance de l'investissement des entreprises dans les années à venir. Dans l'ensemble, les prévisions de croissance annuelle sont de 1,2 % pour 2024 et de 1,5 % pour 2025 (FMI).

Ces dernières années, la politique budgétaire du gouvernement a été expansionniste ; néanmoins, les finances publiques néerlandaises sont restées saines, enregistrant des excédents budgétaires. La tendance s'est inversée en raison des mesures budgétaires prises pour contenir la crise provoquée par le Covid-19, puis des effets de l'inflation élevée provoquée par le conflit en Ukraine. En 2023, le déficit des administrations publiques a atteint 1,9 % du PIB sous l'effet d'un ensemble de mesures visant à atténuer l'impact des prix élevés de l'énergie (estimés à environ 1 % du PIB), partiellement contrebalancées par des recettes plus élevées que prévu provenant de l'impôt sur les sociétés, ainsi que par une baisse de l'investissement public. Le déficit devrait osciller autour de 2,5 % du PIB au cours de la période de prévision, sous l'effet d'une augmentation du budget de la défense et d'une hausse des dépenses liées aux intérêts, aux prestations sociales et aux investissements publics. Malgré l'augmentation des dépenses, le maintien d'une croissance élevée du PIB nominal a contribué à réduire le ratio de la dette publique au PIB, qui est passé de 50,1 % en 2022 à 49,5 % en 2023. Le FMI s'attend à ce que ce ratio diminue encore pour atteindre 48,7 % en 2025. Après avoir atteint un pic en 2022, l'inflation a fortement diminué pour s'établir à 4,2 % en 2023, grâce à une baisse significative des prix de l'énergie. En raison de la vigueur persistante de la croissance des salaires et d'un marché du travail robuste, l'inflation IPCH, hors énergie et alimentation, devrait progressivement se rapprocher de l'objectif de la BCE au cours de la période de prévision (environ 2,2 % d'ici à 2025).

Les Pays-Bas présentent un revenu par habitant très élevé, qui est réparti de manière relativement égale. Le PIB par habitant est supérieur à la moyenne de l'UE et a été estimé à 73 317 USD en 2023 (PPA - données FMI). Le marché du travail néerlandais reste tendu, avec un taux de chômage de 3,7 % en 2023, alors que les salaires nominaux ont considérablement augmenté (+6,2 % selon la Commission européenne). En raison du ralentissement de l'économie, le FMI s'attend à ce que le taux de chômage augmente légèrement pour atteindre 4,1 % et 4,5 % en 2024 et 2025, respectivement.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 1.010,191.117,101.142,511.177,591.223,05
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 4,30,10,61,31,9
PIB par habitant (USD) 57.42862.71963.75065.31667.445
Solde des finances publiques (en % du PIB) 0,6-0,7-1,7-1,8-2,5
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 50,147,247,748,248,9
Taux d'inflation (%) 11,64,12,72,12,0
Taux de chômage (% de la population active) 3,53,63,94,24,5
Balance des transactions courantes (milliards USD) 93,66113,57104,23104,11106,87
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 9,310,29,18,88,7

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole représente 1,5 % du PIB du pays et emploie 2 % de la population active (Banque mondiale, dernières données disponibles). Ce secteur produit des rendements élevés, en partie grâce à l'exploitation intensive des terres arables. Près de 60 % de la production est exportée, soit directement, soit par l'intermédiaire de l'industrie alimentaire. Les Pays-Bas sont ainsi le deuxième exportateur mondial de produits agricoles (après les États-Unis). Les principales cultures exportées sont les céréales, les pommes de terre et les produits horticoles. Les Pays-Bas sont également le plus grand exportateur de fleurs au monde. Le nombre d'entreprises actives dans le secteur s'élève à 52 107 (recensement agricole). Selon les dernières données du CBS, en 2023, le secteur agricole néerlandais a augmenté de 6,7 % par rapport à l'année précédente, tandis que la production en volume a diminué de 2,1 %. La production animale a légèrement diminué (-0,7 %), tandis que la production végétale a connu une contraction relativement forte de 3,3 %.

L'activité industrielle génère environ 19,5 % du PIB néerlandais, principalement grâce à l'industrie agroalimentaire, à l'industrie pétrochimique, à la métallurgie et à l'industrie des équipements de transport. Les Pays-Bas sont également l'un des plus grands producteurs et distributeurs de pétrole et de gaz naturel. Le secteur secondaire emploie 14 % de la main-d'œuvre. La Banque mondiale estime que le secteur manufacturier représente à lui seul 11 % du PIB du pays. Les données du CBS montrent que la production quotidienne moyenne générée par l'industrie manufacturière néerlandaise a diminué au cours des dix premiers mois de 2023 (baisse de 11,1 % en octobre).

Les services représentent plus de 68,7 % du revenu national et emploient 84 % de la main-d'œuvre. Le secteur des services est principalement axé sur le transport, la distribution, la logistique, la banque et l'assurance, l'ingénierie de l'eau et les nouvelles technologies. Le pays est également le premier fournisseur européen de services de fret maritime, ce qui n'est pas surprenant puisque son économie dépend en grande partie des exportations. Le secteur bancaire néerlandais joue un rôle important dans le fonctionnement économique du pays et a une taille relativement importante par rapport au PIB, ses actifs représentant 330 % du PIB en 2022, les cinq plus grandes banques représentant environ 85 % des actifs totaux du secteur (Fédération bancaire européenne). La contribution du tourisme à l'économie néerlandaise est passée à 3,7 % en 2022 (contre 2,5 % un an plus tôt), avec des dépenses touristiques s'élevant à près de 96 milliards d'euros (dont 34,5 milliards d'euros dépensés par des étrangers), dépassant les niveaux d'avant la pandémie.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 2,3 13,9 83,8
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,7 18,9 68,8
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) -0,6 2,9 5,6

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 0,940,890,850,890,88

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

La prospérité néerlandaise a toujours reposé sur le commerce international et la situation géographique du pays en fait une plaque tournante du commerce européen, Rotterdam étant le plus grand port européen et le troisième au monde, avec plus de 465 millions de tonnes de marchandises traitées par an. Avec des industries et des services de haute technologie, le commerce extérieur est l'un des principaux piliers de l'économie néerlandaise, représentant un pourcentage impressionnant de 177 % du PIB (Banque mondiale - dernières données disponibles), l'une des économies les plus ouvertes et les plus tournées vers l'extérieur au monde. Selon les données du CBS, 22 % des exportations en 2022 étaient constituées de combustibles minéraux, suivis par les machines (20,1 %), les produits manufacturés (19,2 %), les produits chimiques (17 %) et les aliments et boissons (11,9 %). Le pays est également un grand exportateur de fleurs et de plantes, le secteur de l'horticulture contribuant de manière significative à l'économie néerlandaise. La plupart des ventes sont des réexportations, le pays jouant le rôle de plaque tournante du commerce européen ; ce sont donc les mêmes catégories de produits qui ont mené les importations (les combustibles minéraux représentant 25 % du total, contre 21,8 % pour les produits manufacturés et 20,9 % pour les machines).

Comme le montrent les données du CBS, l'Allemagne était la principale destination en 2022, avec 24,5 % du total des exportations, suivie par la Belgique (12,1 %), la France (8,1 %), le Royaume-Uni (5,9 %) et les États-Unis (4,7 %). Les importations proviennent principalement d'Allemagne (15,3 %), de Belgique (10,1 %), de Chine (9,5 %), des États-Unis (8,4 %) et du Royaume-Uni (6,1 %). Le 1er septembre 2023, des mesures supplémentaires de contrôle des exportations sont entrées en vigueur pour les équipements de fabrication de semi-conducteurs avancés. À partir de cette date, l'exportation de certains équipements de fabrication de semi-conducteurs avancés est soumise à une obligation d'autorisation nationale.

Le pays a une balance commerciale structurellement positive pour les biens et les services, qui s'élevait à environ 10,8 % du PIB pour 2022 selon la Banque mondiale. Le commerce de biens néerlandais a atteint des valeurs d'importation et d'exportation sans précédent en 2022 : la valeur des biens exportés s'élevait à 966,7 milliards USD (+15% en glissement annuel), les importations totalisant 898,3 milliards USD (+18,6%) ; tandis que pour les services commerciaux, les exportations s'élevaient à 272,9 milliards USD (en hausse de 8,6% en glissement annuel) et les importations à 263,9 milliards USD (+5,8% - données de l'OMC). Les derniers chiffres de l'Office national des statistiques montrent qu'au cours du premier trimestre 2023, le volume des importations a augmenté de 4 % par rapport à la même période de l'année précédente, tandis que celui des exportations a progressé de 3,9 %.

 
Valeurs du commerce extérieur 20192020202120222023
Importations de biens (millions USD) 635.678595.122757.380897.485842.051
Exportations de biens (millions USD) 708.596674.602840.032964.764934.568
Importations de services (millions USD) 265.608217.935248.990270.037297.137
Exportations de services (millions USD) 275.933228.572261.658287.656316.893

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 158,8155,3146,5155,9175,9
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 84.61267.30570.71586.51677.564
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 96.36089.25291.782115.770109.059
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 4,73,2-4,84,04,1
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 4,32,0-4,35,24,7
Importations de biens et services (en % du PIB) 74,172,768,272,883,2
Exportations des biens et services (en % du PIB) 84,782,578,383,192,6

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) -1,30,22,43,43,4
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) -0,80,83,03,73,6

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Les Pays-Bas sont membres des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Union européenne, CCI, OMC, G-10, OCDE, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participent les Pays-Bas, cliquez ici. L'adhésion des Pays-Bas aux organisations internationales est également présentée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par les Pays-Bas peut être consultée ici.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Allemagne 24,5%
Belgique 12,1%
France 8,1%
Royaume Uni 5,9%
Etats-Unis 4,7%
Voir plus de pays 44,8%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Allemagne 15,3%
Belgique 10,0%
Chine 9,5%
Etats-Unis 8,5%
Royaume Uni 6,2%
Voir plus de pays 50,5%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Roi : Willem-Alexander (depuis le 30 avril 2013) - héréditaire
Premier ministre : Mark Rutte (depuis le 14 octobre 2010) - Premier ministre intérimaire
Les prochaines élections
Première chambre : mai 2027
Deuxième chambre : novembre 2027
Le contexte politique actuel
Les Pays-Bas ont organisé des élections générales anticipées imprévues le 22 novembre 2023 pour choisir les membres de la Chambre des représentants. Initialement prévues pour 2025, les élections anticipées ont été provoquées par l'effondrement du quatrième cabinet Rutte le 7 juillet 2023, attribué à des divergences sur les politiques d'immigration entre les partis de la coalition, à savoir le VVD libéral, le D66 libéral-centriste, le CDA de centre-droit et le CU conservateur. Cette coalition est la quatrième d'affilée sous la direction de M. Rutte depuis 2010. Le Premier ministre Mark Rutte, le leader sortant, a déclaré sa décision de ne pas diriger son parti lors des élections et a annoncé qu'il se retirait de la vie politique.
Après l'élection, le processus de formation du cabinet a commencé afin de déterminer les partis qui s'uniraient pour constituer le gouvernement de coalition. Cependant, en janvier 2024, aucune coalition n'avait encore été formée, et Mark Rutte occupe donc le poste de premier ministre par intérim jusqu'à ce qu'un nouveau premier ministre soit nommé.
Les trois partis/alliances qui ont obtenu le plus grand nombre de sièges sont le parti nationaliste pour la liberté (37 sièges, contre 17 lors des élections précédentes), l'alliance GroenLinks-PvdA entre les Verts et le parti travailliste (25 sièges, avec Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne qui s'est retiré pour devenir candidat, comme chef de file), et le parti populaire conservateur-libéral pour la liberté et la démocratie (24 sièges).
Les principaux partis politiques
Les Pays-Bas disposent d'un parlement à deux niveaux, divisé en deux chambres. Les principaux partis/alliances sont les suivants

- Parti pour la liberté (PVV) : droite, nationaliste, connue pour ses positions fermes sur l'immigration. Le parti, dirigé par Geert Wilders, a obtenu 37 sièges sur les 150 que compte le parlement, soit plus du double des sièges obtenus lors des élections précédentes en 2021
- GroenLinks-PvdA: alliance entre le Greenleft (GL - parti politique de centre-gauche, écosocialiste et anticapitaliste) et le Labour Party (PvdA - parti de centre-gauche, social-démocrate)
- Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD) : centre-droit, basé sur les idées du marché libre, libéral
- Nouveau contrat social (NSC) : centre à centre-droit, démocratie chrétienne. Un nouveau parti qui a obtenu 20 sièges lors des élections de 2023
- Democrats 66 (D66) : centre, parti politique progressiste-libéral et radical-démocratique
- Mouvement des agriculteurs et des citoyens (BBB) : centre-droit, agrarien, euroscepticisme modéré
- Appel chrétien-démocrate (CDA) : centre, démocrates-chrétiens
- Parti socialiste (SP) : gauche, extrêmement socialiste
- DENK: centre-gauche, droits des minorités, politique d'identité
- Parti pour les animaux (PvdD) : environnementalisme, droits des animaux, euroscepticisme modéré
- Forum pour la démocratie : conservatisme national
- Parti politique réformé (SGP) : droite chrétienne, conservatisme social
- ChristianUnion (CU) : centre, parti politique réformé orthodoxe avec des idéaux de centre-gauche
- Volt Netherlands (VOLT) : centre, branche néerlandaise du mouvement politique Volt Europa
- JA21: droite.

Le pouvoir exécutif
Le chef de l'État est le roi, dont le rôle est cérémoniel. À la suite des élections législatives (chambre basse), le chef du parti majoritaire ou d'une coalition majoritaire est généralement nommé Premier ministre (chef du gouvernement) par le monarque pour un mandat de quatre ans. Le Conseil des ministres est nommé par le monarque sur recommandation du Premier ministre.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif est bicaméral. Le parlement est appelé États généraux et se compose de deux chambres : la première chambre(Sénat - chambre haute, 75 membres élus au suffrage indirect) et la deuxième chambre(Chambre des représentants - chambre basse, 150 membres élus au suffrage direct). Les membres des deux chambres ont un mandat de quatre ans. Le gouvernement a le droit de dissoudre le parlement, l'une des chambres ou les deux.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
The summary of the EU’s economic response to the COVID-19 pandemic is available on the website of the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) in the Netherlands, please consult the country's dedicated section in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

+