Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

L'économie du Panama est petite, très ouverte, très diversifiée, axée sur le dollar et très compétitive selon les normes régionales. En 2021, le pays a enregistré une croissance du PIB estimée à 12%, principalement tirée par la reprise de l'activité dans le canal de Panama, une reprise progressive du tourisme et une augmentation des investissements dans les infrastructures et les transports, ce qui a stimulé l'emploi et la consommation privée. L'économie panaméenne devrait continuer de se redresser dans les années à venir, bien qu'à un rythme plus lent, le FMI prévoyant une croissance du PIB de 5 % pour 2022 et 2023.

Les dépenses publiques restent sous pression, la dette publique brute représentant 62,2 % du PIB en 2021. Cependant, le pays connaît une amélioration budgétaire et une reprise économique en cours, de sorte qu'une diminution progressive de la dette est attendue. Selon le FMI, la dette publique brute devrait diminuer à 61,2% en 2022 et 60,6% en 2023. Le déficit budgétaire a atteint 6% du PIB en 2021, et devrait continuer à diminuer en 2022 et 2023, atteignant 3% et 2,2%, respectivement. Bien que le compte courant soit structurellement déficitaire, il était en baisse. En 2021, il représentait -3,7% du PIB, un taux qui devrait baisser à -3,5% en 2022 et -3,2% en 2023. La dette extérieure est soutenable, avec plus de 50% détenue par le système bancaire. Un fonds souverain et les actifs en devises des banques atténuent les risques de liquidité. En 2021, l'inflation est restée faible à 1,4% et cette tendance devrait se poursuivre, avec des taux d'inflation atteignant 2% en 2022 et restant stables en 2023. Le pays est connu comme un paradis fiscal et a récemment amélioré le système de réglementation bancaire, en particulier la transparence et la coopération avec les autorités judiciaires. Cependant, le scandale des Panama Papers a montré que la réglementation bancaire reste insuffisante. En outre, le secteur bancaire est fortement exposé au ralentissement régional et à la valeur du dollar américain, ce qui peut affecter la consommation intérieure et l'investissement. Deux moteurs économiques, à savoir l'immobilier et la construction, pourraient être particulièrement touchés : compte tenu du poids de la demande étrangère dans ces secteurs, on s'inquiète de pertes potentielles pour les promoteurs en cas de baisse de la demande alors que l'on observe un excès d'offre en immobilier et en tourisme haut de gamme. Pour atténuer l'impact de la pandémie de COVID-19, le gouvernement a poursuivi la mise en œuvre d'une série de mesures fiscales en 2021, qui comprenaient une augmentation des dépenses de santé, un soutien économique temporaire aux ménages vulnérables ; des allégements fiscaux, des avantages et une série de mesures liées à la fiscalité - telles qu'une prolongation du délai de déclaration et de paiement des impôts, des remboursements d'impôt plus rapides et la suspension des pénalités et des intérêts. Dans l'ensemble, les mesures fiscales mises en œuvre par le gouvernement panaméen face à la pandémie ont été efficaces pour stimuler l'activité économique, qui se redresse progressivement.

Selon le FMI, le Panama a le 8e PIB par habitant le plus élevé d'Amérique latine, à environ 14 640 USD. Cependant, malgré les progrès remarquables réalisés par les autorités ces dernières années, les inégalités de revenus sont parmi les plus élevées de la région et la pauvreté a augmenté en raison de la pandémie de COVID-19, en particulier au sein des groupes les plus vulnérables. En ce qui concerne les enfants, la pauvreté est bien supérieure à la moyenne, car plus de la moitié des enfants du pays sont pauvres et près d'un cinquième souffrent de malnutrition. Bien que le chômage augmente depuis 2012, le pays a connu une baisse significative des taux de chômage en 2021, en raison de la reprise économique après la pandémie de COVID-19. Néanmoins, il convient de noter que le secteur informel emploie plus de 40 % de la population active. En 2021, le chômage a atteint 10,2 % de la population, et il devrait continuer à baisser dans les années à venir, avec des taux qui devraient atteindre 9,2 % en 2022 et 8,2 % en 2023.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 66,7952,9460,1264,3768,94
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,0e-17,9e12,05,05,0
PIB par habitant (USD) 15.83112.373e13.86114.64415.481
Solde des finances publiques (en % du PIB) -5,2-6,2-6,0-3,0-2,5
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 42,266,362,261,260,6
Taux d'inflation (%) -0,4-1,6e1,63,13,4
Taux de chômage (% de la population active) 7,118,510,29,28,9
Balance des transactions courantes (milliards USD) -3,331,23e-2,22-2,22-2,25
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -5,02,3-3,7-3,5-3,3

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note: (e) Estimated Data

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

L'économie du Panama dépend en grande partie des industries minière, agricole et du bois. Le pays possède l'une des plus grandes réserves de minerai de cuivre au monde, ainsi que d'importantes réserves d'or, de manganèse et de fer. L'hydroélectricité est également une ressource naturelle majeure au Panama, car elle fournit 60% de toute l'électricité du pays. De plus, 30% des terres du pays sont consacrées à l'agriculture, car l'agriculture est l'une des industries qui contribue le plus à l'économie. Dans l'ensemble, l'agriculture représente 2,77% du PIB et emploie 14,41% de la population active - environ 80% de tous les agriculteurs du pays sont des exploitants de fermes familiales. Le Panama produit principalement des bananes et différentes variétés de légumes, du maïs, de la canne à sucre, du riz, du café, des pastèques, des fèves de cacao, des ananas, des pommes de terre, des noix de coco, du soja, du bois, du lait, du bétail et des crevettes. En 2021, l'industrie agricole panaméenne a montré une reprise régulière après la pandémie de COVID-19 et l'ouragan Eta et la tempête tropicale Iota - qui ont tous deux frappé le pays en novembre 2020. Bien que tous ces facteurs aient initialement réduit la production agricole du Panama, à la fin de 2021, le Panama a connu de bonnes récoltes, notamment de riz, de maïs, de citrouille et de bananes - qui ont toutes augmenté par rapport à l'année précédente, principalement en raison d'une bonne gestion, de l'amélioration technologique et de l'augmentation des hectares.

L'industrie n'est pas très développée et contribue à 22,8% du PIB, employant 17,7% de la population active. 43,6% des terres du Panama sont des terres forestières, l'exploitation forestière est donc une grande industrie dans le pays. Les principales activités industrielles sont l'agro-industrie, les produits laitiers, le raffinage du sucre, la fabrication de vêtements, les produits pétroliers, les produits chimiques, le papier et les produits en papier, l'imprimerie, les meubles et la construction. Compte tenu des importantes réserves minérales du pays, l'exploitation minière est l'industrie qui connaît la croissance la plus rapide au Panama. Bien que le secteur industriel n'ait pas été aussi profondément touché par le COVID-19 que les deux autres secteurs économiques, les défis auxquels le secteur industriel a été confronté au début de la pandémie ont été rapidement surmontés; en 2021, l'industrie panaméenne a enregistré une croissance significative. La plus forte reprise a été enregistrée dans l'industrie manufacturière, la construction et les industries d'utilité publique de l'électricité et de l'eau.

L'économie panaméenne est indexée sur le dollar et le secteur des services est le plus important du pays, représentant 70 % du PIB panaméen et employant 67,8 % de la main-d'œuvre. Le transport est le secteur le plus important de l'industrie des services, car il comprend le canal de Panama - la principale source de revenus du gouvernement. D'autres secteurs bien développés sont la logistique, la banque, la zone franche de Colón (un point focal pour les investissements étrangers dans l'industrie manufacturière), les assurances, les ports à conteneurs, les immatriculations de bateaux et le tourisme. Le Panama est également un pays important pour les services bancaires offshore. En 2021, le secteur des services a montré une reprise régulière après la pandémie, alors que l'activité dans le canal de Panama s'est intensifiée grâce à la reprise du commerce mondial et que les taux de tourisme ont augmenté.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 14,4 17,7 67,9
Valeur ajoutée (en % du PIB) 2,7 23,6 71,0
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 4,1 -32,1 -11,7

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Balboa du Panama (PAB) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 1,001,001,001,001,00

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

Le Panama est principalement orienté vers l'exportation et fortement dépendant du commerce extérieur, qui représente 83,2% du PIB. Le pays possède également la plus grande flotte commerciale au monde, 16 % de la capacité de transport de la flotte mondiale étant enregistrée au Panama. La zone franche de Colón est la deuxième plus grande zone franche au monde après Hong Kong, démontrant l'ouverture du pays au commerce extérieur. Le Panama exporte principalement des médicaments (14,6 %), des composés aminés à fonction oxygénée (5,6 %), des sulfamides (4,5 %), des appareils électriques pour la téléphonie par fil (4,3 %) et des parfums (3,5 %), tandis que ses principales importations comprennent les huiles de pétrole. (8,6 %), les médicaments (6,7 %), les véhicules à moteur (3,9 %), les composés aminés à fonction oxygénée (3,4 %) et les appareils électriques pour la téléphonie par fil (2,7 %). Selon les prévisions du commerce extérieur du FMI, le volume des exportations de biens et services a diminué de 14,7 % en 2020 et devrait augmenter de 17,1 % en 2021, tandis que le volume des importations de biens et services a diminué de 17,4 % en 2020 et devrait augmenter de 17,6 % en 2021.

Les partenaires du pays sont les États-Unis, la Chine, la Colombie, Singapour, le Costa Rica, la République dominicaine, le Venezuela, le Mexique et la Corée du Sud. L'agrandissement du canal a plus que doublé sa capacité, lui permettant d'accueillir des navires initialement trop larges, les États-Unis et la Chine étant les premiers utilisateurs de ce type de navire. Le pays a des accords commerciaux avec les États-Unis, le Mexique, le Pérou, le Canada, le Chili, Singapour, Taïwan et Israël. Le Panama est également membre du "Système d'intégration centraméricain" (ou SICA), une institution régionale dont l'objectif principal est de promouvoir l'intégration entre les pays d'Amérique centrale, en favorisant la sécurité, la liberté, la démocratie et le développement social dans la région. De plus, le Panama est également l'un des pays de l'accord entre l'Amérique centrale et l'AELE, ainsi que de l'accord entre l'Amérique centrale et l'UE.

Selon les dernières données disponibles de l'OMC, le Panama a importé pour 14,7 millions de dollars de biens et pour 3 millions de dollars de services en 2020. Sur la même période, le pays a exporté pour 9,4 millions de dollars de biens et 8,5 millions de dollars de services. En conséquence, si l'on ne comptabilise que les marchandises, le Panama a enregistré un déficit commercial de 2,7 millions de USD. Cependant, le pays a enregistré une balance commerciale globale (en comptant les services) de 2,7 millions de USD en 2020.

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 18.71021.93923.00621.49214.740
Exportations de biens (millions USD) 10.06011.09311.48011.3189.483
Importations de services (millions USD) 4.4464.6524.8285.0013.009
Exportations de services (millions USD) 12.32913.30313.67813.8178.502

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 87,487,489,784,2n/a
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -7.761-8.469-9.207-7.608-2.714
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -267202-3511.2012.772
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -4,84,50,00,0n/a
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) -4,35,80,00,0n/a
Importations de biens et services (en % du PIB) 45,445,647,043,4n/a
Exportations des biens et services (en % du PIB) 42,041,842,740,7n/a

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20212022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 15,112,39,57,48,6
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 34,20,57,66,17,2

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Le Panama a accédé à l'OMC en 1997. Il a conclu des accord de libre-échange avec Taïwan (2004), le Salvador (2003) et le Canada (2009) portant sur l'élimination des droits de douane dans les secteurs de l'industrie, de l'agriculture, de la foresterie et de la pêche. Le pays est actuellement en négociation avec les Etats - Unis. Le Panama s'est également montré intéressé à négocier avec le MERCOSUR et a été invité à joindre le G-3 (qui réunit le Venezuela, la Colombie et le Mexique). Enfin, le Panama a signé un accord de libre échange avec le Canada.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Etats-Unis 10,5%
Colombie 6,6%
Venezuela 4,3%
Pays-Bas 3,5%
Chili 3,3%
Voir plus de pays 71,8%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Chine 23,1%
Etats-Unis 18,4%
Mexique 5,1%
Singapour 2,7%
Colombie 2,5%
Voir plus de pays 48,3%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Président de la République : Laurentino "Nito" CORTIZO Cohen (depuis le 1 juillet 2019)
Vice Président : Jose Gabriel CARRIZO Jaen (depuis le 1 juillet 2019)
Les prochaines élections
Présidentielles : mai 2024
Assemblée nationale: mai 2024
Les principaux partis politiques
Le système politique du Panama fonctionne sur la base du multipartisme, les partis devant s'entendre pour former des gouvernements de coalition. Les principaux partis politiques du pays sont les suivants :

- le Parti Démocratique Révolutionnaire (PRD) : parti de centre-gauche ;
- Changement Démocratique (CD) : parti d'opposition de centre-droit, oeuvre au soutien d'une croissance économique durable et à l'amélioration des infrastructures
- Le Mouvement Nationaliste Républicain Libéral (MOLIRENA) : centre-droit, soutient les intérêts du secteur privé, allié au CD
- Le Parti Panamenista (PP) : populiste
- Parti Populaire (PP) : centre-droit
- Parti de l'Alliance (Alianza): centre-droit, national-libéral
- Front large pour la démocratie (FAD): de gauche, socialiste, indigéniste
- Parti indépendant de l'alternative sociale (PAIS) : droite, conservateur, évangélique
Le pouvoir exécutif
Le président est à la fois le chef de l'État et le chef du gouvernement. Le président (ainsi que le vice-président) est élu au suffrage universel pour un mandat de cinq ans et dispose de pouvoirs exécutifs qui incluent la mise en œuvre de la loi dans le pays et la gestion des affaires courantes. Il nomme également le Conseil des Ministres.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif au Panama est monocaméral. Le parlement, appelé Assemblée Nationale compte 71 sièges, et ses membres sont élus au suffrage universel pour cinq ans. La corps législatif est une branche du pouvoir qui est l'égale du pouvoir exécutif, et en est indépendante. Le pouvoir législatif appartient à la fois au gouvernement et à l'Assemblée Nationale.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID19 disease in Panama, please visit the Panamanian government platform with the official data. Official information on the progress of the epidemic in Panama is consolidated by the Ministry of Health. The ministry provides a daily epidemiological update, which includes key national figures.

For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.

Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in Panama and the current sanitary measures in vigour, please consult the Panamanian government platform on COVID-19 including the up-to-date information on the containment measures put in place and public health recommendations.
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
For the information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports, if applicable), please consult the portal of the Panamanian National Customs Authority.

For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Panama on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measurese wbpage.

Plan de relance économique
For the information on the economic recovery scheme put in place by the Panamanian government to address the impact of the COVID19 pandemic on the Panamanian economy, please visit the website of the Panamanian Ministry of the Economy and Finance. The information on the Panamanian economic emergency plan is available here.

For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and  macroeconomic) taken by the Panamanian government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic,  please consult the section dedicated to Panama in the IMF’s Policy Tracker platform.

Plan de soutien aux entreprises
For the information on the local business support scheme established by the Panamanian government to help small and  medium-sized companies to deal with the economic impacts of the COVID19 epidemic on their activity, please consult  the portal of the Panamanian Department of Micro, Small and Medium Enterprises.

For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs
To find out about the support plan for exporters put in place by the Panamanian government, please consult the Ministry of the Economy and Finance and the Ministry of Commerce and Industry websites. The government is still working on a support plan for exporters, and once a decision is reached, it should be published on the said websites.
 

+