Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

Les flux d'IDE vers le Mali sont faibles et instables en raison de la situation politique et sécuritaire fragile du pays. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2023 de la CNUCED, les flux d'IDE vers le Mali ont diminué de 60,5 % en glissement annuel en 2022, totalisant 253 millions USD. À la fin de la même période, le stock total d'IDE était estimé à 6,27 milliards USD, soit environ 32,9 % du PIB du pays. La plupart des investissements directs étrangers sont orientés vers l'exploitation minière (exploitation de l'or), l'extraction pétrolière, l'industrie textile, l'intermédiation financière, les télécommunications et les infrastructures. Selon les données de la CNUCED, les principaux investisseurs au Mali sont le Canada, la France, la Chine et les États-Unis. D'autres investisseurs importants sont l'Inde et l'Afrique du Sud. La France est le deuxième investisseur privé étranger. La présence économique française est attestée par l'existence de 125 filiales et sociétés à capitaux français, contribuant annuellement en moyenne à 20% des recettes fiscales du Mali, et employant directement plus de 5500 personnes (données du ministère français de l'économie).

Les IDE au Mali ont été relativement faibles par rapport à d'autres pays africains, en raison de facteurs tels que l'instabilité politique, les problèmes de sécurité et un environnement commercial sous-développé. Toutefois, le gouvernement malien a pris des mesures pour améliorer le climat d'investissement. Le pays bénéficie d'importantes ressources naturelles telles que l'or, la bauxite et le fer, et est le principal fournisseur de coton de l'Afrique. En général, la loi traite les investissements étrangers et nationaux sur un pied d'égalité, mais les entreprises d'État faussent l'économie et les limites à la propriété dans le secteur minier et les médias persistent (limite de 90 % de propriété étrangère dans le secteur minier, 50 % dans les médias). Ces dernières années, le gouvernement du Mali a mis en place des politiques de promotion des IDE visant à encourager la compétitivité et la participation du secteur privé dans presque tous les secteurs, avec un accent particulier sur les secteurs suivants : agro-industrie, pêche et transformation du poisson, élevage et foresterie, industries minières et métallurgiques, eau et énergie, tourisme et hôtellerie, communications, développement du logement, transport, santé humaine et animale, formation professionnelle et technique, et promotion de la culture. En outre, les entreprises étrangères peuvent négocier des incitations ad hoc au cas par cas. Toutefois, le système judiciaire est inefficace et sujet à la corruption. L'autorité de l'État dans certaines parties du Nord est encore ténue, et la corruption reste un problème dans l'ensemble du gouvernement, des marchés publics et des contrats publics et privés, où des demandes de pots-de-vin sont fréquemment signalées (le Mali s'est classé 136e sur 180 pays dans l'Indice de perception de la corruption 2023 de Transparency International). La réglementation du travail, bien qu'elle ne soit pas totalement appliquée, est relativement rigide. L'instabilité politique accrue et l'adoption de sanctions économiques par la CEDEAO et l'UEMOA en 2022 ont détérioré le climat des affaires. Le Mali se classe 129e parmi les 132 économies de l'Indice mondial de l'innovation 2023 et 127e sur 184 pays dans le dernier Indice de liberté économique.

 
 
Investissement Direct Etranger 202020212022
Flux d'IDE entrants (millions USD) 537640253
Stocks d'IDE (millions USD) 6.2576.3886.272
Nombre d'investissements greenfield* 431
Value of Greenfield Investments (million USD) 479449225

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Mali Afrique sub saharienne Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 7,0 5,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 1,0 3,5 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 5,0 5,5 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+