Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

Maurice est la cinquième destination des investissements directs étrangers dans les petits États insulaires en développement (PEID), après les Bahamas, la Jamaïque, les Maldives et la Barbade. D’après le rapport sur l’investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE vers Maurice ont chuté de près de la moitié, passant de 471 millions USD l'année précédente à 246 millions USD en 2020, à la suite de la crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19. Les investissements dans l'immobilier, qui représentent généralement la majorité des flux entrants, ont souffert de la pandémie. La baisse a été particulièrement visible dans les investissements immobiliers en provenance d'Afrique du Sud. Le stock total d'IDE s'est élevé à 5,7 milliards USD en 2020. Les principaux investisseurs sont les États-Unis, l'Inde, le Royaume-Uni, les îles Caïmans et Hong Kong. Le secteur du tourisme attire la plupart des IDE, en particulier le Integrated Resort Scheme, qui porte sur la construction de villas de luxe, de terrains de golf et d'autres équipements dans les zones de villégiature. Les autres secteurs qui attirent le plus d'IDE sont les services financiers, les services d'assurance et la construction. Les données de la Banque de Maurice montrent qu'au premier semestre 2021, les flux d'investissements directs bruts étaient estimés à 4 416 millions MUR, contre 6 451 millions MUR pour la même période correspondante de 2020. Le secteur immobilier représentait près de 79% du total investissements directs bruts. Au cours de la même période, la France a représenté 27,1 % des investissements totaux, suivie de l'Afrique du Sud (23,2 %) et des Émirats arabes unis (9,6 %).

L’île Maurice vise à devenir un centre d'investissement situé à mi-chemin entre l'Afrique et l'Asie. Ces dernières années, la diplomatie économique du pays a cherché à créer et renforcer des partenariats avec des pays émergents (Inde, Turquie, etc.), tout en offrant une assistance technique à plusieurs pays africains. Des accords avec le Ghana, le Sénégal et Madagascar ont été approuvés afin de créer des zones économiques spéciales (ZES) dans ces pays et d'ouvrir des marchés de niche pour les exportations mauriciennes. Seul le secteur de la télévision est soumis à des restrictions: une société étrangère ne peut détenir plus de 20% du capital d'une société mauricienne dans ce domaine; alors que dans le secteur du tourisme, les limitations sont liées à un montant d'investissement minimal, au nombre de chambres ou à une participation maximale au capital (visitez le site de l'Office du Tourisme pour plus d'informations). D'autres restrictions s'appliquent aux secteurs de la production de sucre, de l'édition de journaux ou de magazines. En plus des incitations du gouvernement pour les investissements (zones économiques spéciales, incitations fiscales, facilités de paiement, etc.), le pays offre aux investisseurs un environnement économique et politique stable, un système judiciaire solide, des infrastructures modernes, un système financier stable et un personnel hautement qualifié et une main-d'œuvre dynamique. Selon le classement Doing Business 2020 publié par la Banque Mondiale, Maurice est le 13ème pays le plus favorable en termes d'environnement des affaires sur 190 pays dans le monde (gagnant sept positions par rapport à l'année précédente). Heritage Foundation classe Maurice 30ème au monde dans son classement de l'Indice de Liberté Économique 2022.

 
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 461471246
Stocks d'IDE (millions USD) 5.4905.9145.720
Nombre d'investissements greenfield* 6105
Value of Greenfield Investments (million USD) 23028688

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Ile Maurice Afrique sub saharienne Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 7,0 5,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 8,0 3,5 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 9,0 5,5 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+