Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

La Hongrie maintient un stock élevé d'investissements directs étrangers (IDE) par habitant pour l'Europe centrale et orientale. Cependant, la crise de 2009-2010 a fortement affecté les flux d'IDE vers la Hongrie et depuis lors, le volume des flux entrants d'IDE a été plus faible. Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les flux d'IDE ont diminué pour atteindre 4,2 milliards USD en 2020, contre 3,9 milliards USD en 2019, en raison d'importants désinvestissements déclenchés en partie par la pandémie de Covid-19. Le stock d'IDE était de 101 milliards USD en 2020. Les principaux investisseurs sont les îles Caïmans, les Pays-Bas, l'Irlande, l'Allemagne, les États-Unis, le Canada et l'Autriche. Les IDE sont principalement orientés vers les services financiers, la fabrication, le commerce, l'immobilier, les activités personnelles, scientifiques et techniques. Selon les derniers chiffres de l'OCDE, au premier semestre 2021, la Hongrie a accueilli un afflux d'investissements de 0,8 milliard USD, une contraction drastique par rapport au niveau enregistré à la même période un an plus tôt (3 milliards USD).

Le mécanisme de filtrage des investissements étrangers, qui a été adopté en 2019, a été prolongé jusqu'en juin 2021, avec l'introduction d'un deuxième régime de filtrage visant à protéger les industries hongroises touchées par Covid-19. Le premier mécanisme concerne des secteurs d'importance stratégique, tels que la défense, les produits à double usage, la cryptographie, les services publics, l'industrie financière, les communications électroniques et les systèmes de communication publique. Le deuxième mécanisme a une portée beaucoup plus large et comprend la plupart des activités de fabrication, ainsi que l'hôtellerie, l'énergie et la construction, entre autres.
La Hongrie a bénéficié ces dernières années d'un changement d'orientation des IDE des secteurs du textile et de la transformation des aliments de faible valeur vers le commerce de gros, de détail et la réparation de véhicules. La situation centrale du pays et ses infrastructures de haute qualité en ont fait une destination attrayante pour les IDE. De plus, il a l'un des taux d'imposition des sociétés les plus bas d'Europe. Cependant, le déclin démographique du pays et la lenteur des progrès du système éducatif entravent une transformation structurelle cruciale, plusieurs entreprises étrangères identifiant la pénurie de main-d'œuvre qualifiée comme le principal obstacle à l'investissement en Hongrie. La Hongrie se classe au 52e rang sur 190 pays dans le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale (53e en 2019).

 
 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 4.3286.8005.459
Stocks d'IDE (millions USD) 94.094102.633101.698
Nombre d'investissements greenfield* 102100121
Value of Greenfield Investments (million USD) 7.5153.7096.378

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Hongrie Europe de l'est & Asie centrale Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 2,0 7,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 4,0 5,0 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 7,0 6,8 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+

Pourquoi choisir d'investir en Hongrie

Les points forts

Points forts des IDE en Hongrie:

  • La situation géographique de la Hongrie en fait une porte d'entrée de choix vers l'Europe centrale et du Sud, et rend ainsi son marché attractif pour les investisseurs étrangers.
  • Sa population active est très instruite et qualifiée avec notamment des compétences reconnues dans l'ingénierie, la médecine et l'économie.
  • La main-d'œuvre est également bon marché ce qui permet au pays de s'intégrer de manière optimale au sein de la chaîne de production européenne et d'être considéré comme un atelier de production efficace.
  • La Hongrie continue d'être l'une des économies de l'UE à la croissance la plus rapide. Son système financier est l'un des plus développés de la région.
  • Des infrastructures de qualités et un cadre légal et réglementaire clairement établis donnent à la Hongrie un environnement favorable pour une croissance durable.
  • L'intégration de la Hongrie dans l'UE en 2004 a renforcé sa stabilité politique et économique (et a permis par exemple de réduire les effets de la crise).
Les points faibles

Les faiblesses de l'IDE en Hongrie comprennent:

  •     Les banques ont subi de lourdes pertes en raison du rachat de dettes et des investissements spéculatifs
  •     La monnaie (HUF) connait souvent des épisodes de dépréciation
  •     De faibles investissements dans l'innovation et la R&D, un niveau élevé de dépendance énergétique et un secteur bancaire (public et privé) parfois fragile mettent la Hongrie en danger d'un plafond de verre et permettent à certains observateurs de s'alarmer de la capacité du pays à se réinventer et donc pour pouvoir quitter son rôle économique actuel.
  •     Copinage et corruption
  •     Possibilité de problèmes économiques en raison d'un conflit politique avec l'Union européenne
  •     Dépendance vis à vis des exportations énergétiques russes
Les mesures mises en place par le gouvernement
Attirer pus d'investissements étrangers est une priorité pour le gouvernement hongrois. C'est dans ce sens que le gouvernement a créé l'Agence de promotion des investissements hongrois (HIPA) qui fournit une aide professionnelle aux entreprises étrangères qui ont l'intention d'investir en Hongrie.

La sortie de la crise de Covid-19 a été facilitée par la mise en œuvre de mesures de soutien. Pour réformer l’économie et augmenter l'attractivité du pays, les mesures incitatives incluent :
•    une amélioration du cadre administratif et une réduction de la lourdeur administrative ;
•    un accès facilité aux permis de construire ;
•    Dans le cadre du cycle budgétaire de l'UE (2021-2027), 52,8 milliards d'euros seront alloués à la productivité, la recherche, le développement, l'innovation, les infrastructures et les énergies renouvelables ;
•    Pour favoriser l'investissement, le taux d'imposition des sociétés a été abaissé à 9% et les cotisations sociales à 13%;
•    Le gouvernement offre des mesures d'incitation spéciales pour les investissements supérieurs à une certaine valeur (généralement supérieure à 10 millions EUR), pour les investisseurs qui créent des installations de fabrication, des installations logistiques, des centres de services régionaux, des installations de R&D, des installations de bioénergie ou ceux qui sont actifs dans le secteur du tourisme.

+

Les opportunités d'investissement

Les secteurs économiques clés
L'agro-alimentaire, les produits pharmaceutiques, l'optimisation énergétique, les énergies renouvables, les matériels de transports et équipements liés, l'industrie de la santé et du bien-être, les technologies de l'information et de la communication. Pour plus de détails, consultez la page dédiée sur le site Web de l'Agence hongroise de promotion des investissements.
Les secteurs à fort potentiel
Environnement, Logement, Technologies de l'information et de la communication. Pour plus de détails, consultez la page dédiée sur le site Web de l'Agence hongroise de promotion des investissements.
Les programmes de privatisation
La société d'État hongroise est le successeur légal de la société d'État pour la propriété et la privatisation. Il est en charge de la gestion et de la privatisation des biens de l'Etat. La plupart des entreprises publiques étant désormais privatisées, le processus s’est considérablement ralenti ces dernières années. Au lieu de cela, le gouvernement local a semblé inverser la tendance, car il a récemment pris davantage de contrôle ou de contrôle de facto dans certains secteurs, notamment l'énergie et les services publics.
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Ted - Marchés publics européens, Opportunités d'affaires dans l'UE
Tenders Info, Appels d'offres en Hongrie
 

Les secteurs où les opportunités d'investissement sont moindres

Les secteurs monopolistiques
Poste, transports publics. Ces dernières années, le gouvernement a accru sa part de propriété ou son contrôle de fait sur certains secteurs, notamment l'énergie et les services publics.
Les secteurs en déclin
Mine, Textile.
 

+