Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Le consommateur

Le profil du consommateur
Avec une population de 9,8 millions d'habitants en 2020, la Hongrie a une densité de population assez élevée de 107 habitants / km2. Le taux de natalité est de 8,8 pour mille et le taux de fécondité est de 1,47 enfant par femme. La population est relativement vieillissante avec un âge médian pour les femmes de 45,5 ans et de 41,5 ans pour les hommes. Le groupe d'âge des 65 ans et plus représente 20,7%, le groupe des 55-64 ans 12,17%, 42,17% entre 25-54 ans et 24,9% entre 0 et 24 ans (CIA, 2020).

En Hongrie, 83% des 25-64 ans ont un diplôme d'études secondaires ou un diplôme équivalent, supérieur à la moyenne de l'OCDE de 74%. Environ 85% des hommes ont un tel diplôme, contre 82% des femmes. En termes d'emploi, environ 67% des 15-64 ans ont un emploi rémunéré, un niveau comparable au taux d'emploi moyen de l'OCDE. Selon les enquêtes, la plupart des jeunes travaillent dans le droit, la gestion d'entreprise et l'ingénierie.
Le pouvoir d'achat
Le PIB par habitant de la Hongrie était de 33 979 USD en 2019 (PPP, Banque mondiale). La croissance des salaires réels est restée ininterrompue ces dernières années. Les zones les plus riches sont fortement concentrées autour de la capitale et de la frontière autrichienne.

Le pouvoir d'achat par habitant des habitants de Budapest est de 123,3% de la moyenne hongroise, tandis que celui de la population du nord-est de la Hongrie n'est que de 77,4% - selon une étude réalisée par Gfk. Le pouvoir d'achat moyen en Hongrie est de 44,5% de la moyenne de l'UE. L'indice de Gini, qui mesure les inégalités dans les pays, est passé à 30,6 en 2017, selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale. Selon l'OCDE, le revenu disponible net ajusté moyen des ménages par habitant est de 16 821 USD par an, soit moins que la moyenne de l'OCDE de 33 604 USD.

En ce qui concerne l'indice d'égalité des sexes 2019, la Hongrie a obtenu un score de 51,9 sur 100, soit environ 15,5 points de moins que la moyenne de l'UE-28. La Hongrie est classée 27e sur 28 États membres. Les scores de la Hongrie sont inférieurs à la moyenne des 28 États membres de l’UE dans tous les domaines.
Le comportement de consommation
Avec l'augmentation de la population urbaine, les consommateurs hongrois manifestent un intérêt croissant pour les plats cuisinés de haute qualité. Cela a initialement stimulé une demande de produits alimentaires rapides et transformés, mais la sensibilisation aux problèmes de santé a également suscité un intérêt pour les aliments santé et biologiques. Le nombre de ménages d'une seule personne augmente, tout comme le vieillissement de la population, qui à son tour devrait stimuler la demande de produits non essentiels et de plus petites portions.
Selon le rapport Digital 2020, la Hongrie affiche un taux de pénétration de l'utilisation des médias sociaux de 62% en 2020, avec 94% de ces utilisateurs accédant par téléphone mobile. La part de l'audience publicitaire totale sur Facebook, Instagram et Messenger est plus élevée pour les utilisateurs âgés de 25 à 34 ans, suivis de ceux entre 35 et 44 ans. En outre, les consommateurs hongrois ont tendance à privilégier de plus en plus les achats en ligne. Ce secteur a réalisé un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros en 2019, soit une augmentation de 17% par rapport à l'année précédente. Selon une étude d'eNet, les TIC, les vêtements et les vêtements de sport et l'électronique grand public sont les catégories de produits avec le plus grand trafic en ligne dans le pays, tandis que la valeur de panier la plus élevée se trouve dans la catégorie construction et rénovation. En 2020, neuf Hongrois sur dix âgés de 18 à 79 ans ont déjà acheté quelque chose en ligne. Les acheteurs en ligne en Hongrie ne limitent pas leurs achats aux magasins en ligne nationaux et les magasins en ligne étrangers continuent d'attirer un nombre croissant de visiteurs, les consommateurs hongrois ayant tendance à préférer les marques étrangères.
Il existe un contraste significatif entre les consommateurs vivant dans les grandes villes (principalement Budapest) et les zones rurales, car la concentration des centres commerciaux et des grandes marques dans les centres urbains influence les consommateurs.
De nouvelles plateformes de covoiturage et de collaboration telles que Blablacar, Uber et Autosztunk ont ​​récemment été développées en Hongrie et sont souvent utilisées par les jeunes.
Le recours au crédit à la consommation
Les banques hongroises ne sont plus alourdies par des emprunts en devises étrangères toxiques (principalement en francs suisses) et certaines ont enregistré une croissance des prêts aux ménages de près de 50% en 2017.
Les emprunts aux résidents ont atteint 13 883,5 milliards HUF en novembre 2017, selon la Banque Centrale Hongroise, un niveau jamais vu depuis la crise financière de 2008. Néanmoins, les prêts aux ménages restent inférieurs aux niveaux d’avant la crise financière de 2008.


Les marques de cartes de débit majeures sont acceptées en Hongrie. Néanmoins, les petites entreprises parfois peuvent ne pas accepter les cartes de crédit ou peuvent imposer un achat minimum. Selon les données publiées par la Banque Nationale de Hongrie, le nombre de cartes de crédit était inférieur de 76000 moins d’un an auparavant et l’utilisation des lignes de crédit stagne. De plus, l’augmentation des prêts de logement, et de la consommation intérieure devrait stimuler l’utilisation des cartes de crédits. La Banque Mondiale constate que les dépenses de consommation finales des ménages sont élevées au 78,945 millions USD en 2017 75,374 millions USD en 2017.

Les secteurs de consommation porteurs
Les secteurs en croissance sont : l'informatique, les appareils électroniques, les voyages et les télécommunications.
Les associations de consommateurs
Association de consommateurs responsables
Fédération des associations de protection des consommateurs
 

+

Importation et distribution

Les procédures d'importation
De nombreux États membres de l'UE conservent leur propre liste de produits soumis à des licences d'importation. En Hongrie, les licences d'importation et d'exportation sont attribuées par l'Office hongrois des licences commerciales (Magyar Kereskedelmi Engedélyezési Hivatal - MKEH).

Le modèle officiel des déclarations écrites aux douanes est le document administratif unique (DAU). Les marchandises introduites dans le territoire douanier de l'UE sont soumises à la surveillance douanière dès l'entrée en douane jusqu'à l'accomplissement des formalités douanières. Les marchandises sont couvertes par une déclaration sommaire qui est déposée une fois que les articles ont été présentés aux agents des douanes. Les autorités douanières peuvent cependant prévoir un délai pour le dépôt de la déclaration qui ne peut être prorogé au-delà du premier jour ouvrable suivant le jour de la présentation des marchandises en douane.
La déclaration sommaire est déposée par :

  • la personne qui a introduit les marchandises sur le territoire douanier de la Communauté ou par toute personne qui assume la responsabilité du transport des marchandises à la suite de cette entrée ;

ou

  • la personne au nom de laquelle la personne mentionnée ci-dessus a agi.

La déclaration sommaire peut être faite sur un formulaire fourni par les autorités douanières. Toutefois, les autorités douanières peuvent également autoriser l'utilisation de tout document commercial ou officiel contenant les informations spécifiques requises pour identifier les marchandises. Le DAU sert de déclaration de l'importateur de l'UE. Il englobe à la fois les droits de douane et la TVA et est valable dans tous les États membres de l'UE. La déclaration est faite par la personne qui dédouane les marchandises, normalement l'importateur officiel ou son agent.

Les pays de l'Association européenne de libre-échange (AELE), notamment la Norvège, l'Islande, la Suisse, la Turquie et la Macédoine, utilisent également le DAU. Des informations sur les formulaires d'importation / exportation figurent dans le règlement (CEE) n ° 2454/93 du Conseil, qui contient des dispositions relatives à l'application du code des douanes communautaire (articles 205 à 221). Les articles 222 à 224 prévoient des déclarations en douane informatisées et les articles 225 à 229 prévoient des déclarations orales.

Dans le cadre des normes SAFE préconisées par l'Organisation Mondiale des Douanes (OMD), l’Union européenne a mis en place un nouveau système de contrôle des importations, l'« Import Control System » (ICS), qui vise à sécuriser les flux de marchandises au moment de leur entrée dans le territoire douanier de l’UE. Ce système de contrôle, qui s’inscrit dans le programme communautaire eCUSTOMS, est en vigueur depuis le 1er janvier 2011. Depuis cette date, les opérateurs doivent obligatoirement transmettre une déclaration sommaire d'entrée (ENS, Entry Summary Declaration) au bureau de douane du pays d’entrée, préalablement à l'introduction des marchandises dans le territoire douanier de l'Union Européenne.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le portail des douanes de l'UE.

Les procédures spécifiques à l'importation
Consultez le site Internet de la Direction Nationale des Impôts et de la Douane pour plus d'informations sur les procédures d'importation spécifiques.
Les réseaux de distribution
Jusqu'à récemment, les petits magasins indépendants et familiaux dominaient le secteur de la vente au détail en Hongrie, en particulier dans les régions les moins peuplées du pays. Des milliers de ces magasins continuent de desservir les populations rurales, posant des défis logistiques pour les distributeurs et les fournisseurs. Cependant, des chaînes de gros discount de taille moyenne et bien établies financièrement font des percées dans le secteur de la vente au détail hongrois avec des unités de vente au détail dans les petits villages et dans d'autres localités. Les sociétés de distribution les plus performantes en Hongrie sont des filiales à 100% de chaînes internationales, telles que Auchan, Tesco, Lidl, Aldi, DM, etc. La part croissante des discounters reflète la forte sensibilité aux prix des clients hongrois et prouve une forte concurrence sur les prix menant à des marges bénéficiaires plus faibles des détaillants en alimentation. Cependant, selon Euromonitor, les chaînes de supermarchés rationalisent leurs réseaux, en se concentrant sur les emplacements et les points de vente ayant le potentiel de croissance le plus élevé et moins de concurrence, ce qui a entraîné une baisse du nombre total de points de vente ces dernières années. Cela a également entraîné des changements dans la propriété des points de vente.

Contrairement à la campagne, le secteur de la vente au détail de Budapest compte de nombreux supermarchés, centres commerciaux, hypermarchés et supermarchés prestigieux ainsi que de grands détaillants tels que Rossmann, OBI, Praktiker et IKEA. Un canal de distribution typique en Hongrie est pour les importateurs-grossistes de desservir directement les détaillants et les utilisateurs finaux.

Actuellement, il y a 121 centres commerciaux et 164 hypermarchés dans le pays. Les plus grands centres commerciaux de Budapest sont Arkad, KOKI Terminal, Westend, Arena et Mammut.

Le commerce électronique s'est développé dans le secteur de la vente au détail, avec un nouveau bond en raison de l'épidémie de COVID-19. Les espèces sont toujours plus dominantes en Hongrie mais le nombre de transactions de détail avec des cartes bancaires ou de débit (Visa, Amex et Mastercard) a considérablement augmenté ces dernières années.

Enfin, il faut noter qu'en avril 2020, lors de la pandémie COVID-19, le gouvernement national a publié un décret imposant des taxes sectorielles sur les secteurs de la banque et du commerce de détail pour aider à financer un fonds de réponse à la crise. La taxe progressive sur les épiceries de détail, cependant, a été structurée de manière à ce que seules les entreprises de vente au détail étrangères soient suffisamment grandes pour être admissibles à la taxe.
Les acteurs de la distribution

Les réseaux de distribution pour les biens de consommation se développent rapidement. Les petites et moyennes entreprises locales, en particulier les petits détaillants indépendants, perdent leurs parts de marché face à la concurrence étrangère.
Selon les derniers chiffres de l'USDA, les hypermarchés représentent 24% du chiffre d'affaires, les magasins discount 21%, les supermarchés 17% et la part de marché des chaînes de distribution est de 13%. Les principaux distributeurs internationaux sont :

  • Tesco (UK), le leader, avec 206 magasins
  • Coop Hongrie (Hongrie) avec 5 012 magasins, la plupart d'entre eux sont des magasins de proximité
  • SPAR (Autriche) avec 493 magasins, la plupart sont des petits supermarchés et des magasins de proximité
  • CBA Group (principal distributeur hongrois) qui dispose de 2 185 magasins
  • Auchan (France) avec 19 hypermarchés
  • Lidl, Aldi, Penny Market (Allemagne) sont les principales chaînes de discounters
  • D'autres marques incluent Réal et DM.
Les organismes de la vente au détail
Országos Kereskedelmi Szövetség - Association des échanges hongrois
Chambre de commerce hongroise

+

Gérer une entreprise

Types d'entreprise

Korlatolt felelossegu tarsasag ou Kft (société privée à responsabilité limitée)
Nombre de partenaires et d'associés : Pas de limite sur le nombre d'associés.
Capital minimum et/ou maximum : Au moins 500 000 HUF. Le capital peut être apporté en espèces ou en nature.
Responsabilité des associés : La responsabilité est limitée au montant apporté au capital.
Reszveny tarsasag ou Rt (société publique à responsabilité limitée)
Nombre de partenaires et d'associés : Aucune limitation sur le nombre de partenaires. Il existe deux types de RT : la société fermée par actions ou ZRT (actions non accessibles au public) et la société anonyme par actions ou NYRT (actions cotées en bourse pour le public).
Capital minimum et/ou maximum : 5 millions HUF (17 000 EUR) pour les Zrt et 20 millions HUF (68 000 EUR) pour les NyRt
Responsabilité des associés : La responsabilité est limitée au montant apporté au capital.
Kozkereseti tarsasag ou Kft (partenariat général)
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins deux associés.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : La responsabilité des associés pour les obligations de la société est conjointe et illimitée.
Beteti tarsasag ou Bt (partenariat limité)
Nombre de partenaires et d'associés : Aucune limitation sur le nombre d'associ♪0s. Deux types d'associés : les associés actifs (General Partner) et les commanditaires (Limited Partner). Il doit y en avoir au moins un de chaque type..
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Responsabilité illimitée pour les  partenaires généraux. Responsabilité limitée pour les partenaires passifs (partenaire limité).
 
Créer une entreprise Hongrie Eastern Europe & Central Asia
Procédures (nombre) 6,0 5,3
Temps (jours) 7,0 11,8

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

 

Le coût du travail

Le salaire minimum
Selon Eurostat, le salaire mensuel minimum des salariés à temps plein est d'environ 161 000 HUF en 2020.
Dans le cas des employés à plein temps embauchés pour des emplois exigeant au moins un diplôme d'études secondaires ou une qualification professionnelle secondaire, le salaire minimum brut garanti fixé pour l'application d'un salaire mensuel est de 210 600 HUF.
Le salaire moyen
Selon l'Office central des statistiques, en avril 2020, les gains moyens bruts étaient de 400 200 HUF.
Les cotisations sociales
Les contributions sociales payées par l'employeur: 15,5%; plus 1,5% pour la contribution au fonds de formation.
Les contributions sociales payées par l'employé: 18,5% (10% de contribution retraite et 8.5% pour l'assurance santé et contribution au marché de travail) non plafonnée. Une taxe de la santé supplémentaire de 6,5% est payable sur les revenus d'intérêts et de 14% sur les gains en capital.
 

La propriété intellectuelle

Les organismes nationaux compétents
Szellemi Tulajdon Nemzeti Hivatala (Bureau hongrois de la propriété intellectuelle).
Les organismes régionaux compétents
Pour la protection des brevets: l'Office européen des brevets (OEB). Pour contrôler les marques, dessins et modèles: l'Office de l'Union Européenne pour la Propriété Intellectuelle (EUIPO).
Les accords internationaux
Membre de l'OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle)
Signataire de la Convention de Paris sur la protection de la propriété intellectuelle
Signataire des ADPIC - Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce
 

+

Les taux standards

Les taxes à la consommation

La nature de la taxe
AFA : Általános Forgalmi Adó (TVA)
Le taux standard
27%
Le taux réduit
Un taux de 5% s'applique aux médicaments à usage humain et à certains produits médicaux; livres; spécimens vivants ou viande abattue et hachée (dans une certaine mesure) de certains grands animaux (porcs, bovins, ovins, caprins); viande de volaille, œufs et lait (c.-à-d. lait frais, UHT et ESL); services Internet; repas préparés; boissons non alcoolisées faites sur place; Services d'hôtel; vente d'un immeuble à des fins résiduelles, à condition que sa superficie n'excède pas 150 mètres carrés pour les appartements et 300 mètres carrés pour les maisons individuelles.

Un taux réduit de 18% est applicable pour certains produits alimentaires de base (par exemple, le lait, certains produits laitiers, les produits à base de céréales, de farine et d'amidon) et l'entrée à certains festivals de musique publics en plein air.
Les autres taxes à la consommation
La taxe d'accise est perçue sur des articles tels que les huiles minérales, l'alcool et les boissons alcoolisées (produits titrant au moins 1,2% d'alcool en volume), la bière, le vin, les autres boissons fermentées non gazeuses et mousseuses, les produits alcooliques intermédiaires, les produits à base de tabac, les produits énergétiques. (électricité, gaz naturel et charbon). Le premier distributeur national de certains produits, ainsi que l'acquéreur de biens importés de l'étranger et utilisés pour la fabrication nationale de produits propres qui seront vendus en Hongrie, sont tenus de payer une taxe sur les produits à des taux différents selon le produit. .

Certains produits sont soumis à la taxe sur les produits de protection de l'environnement, notamment les pneus, les matériaux d'emballage, les batteries, le papier d'impression commerciale, d'autres produits en plastique, d'autres produits chimiques, d'autres produits pétroliers, etc.

Une taxe d'immatriculation est perçue sur les voitures particulières, les camping-cars et les motocycles avant qu'ils puissent être enregistrés et mis en service en Hongrie. La taxe d'immatriculation est également payable par les exploitants de flottes automobiles.

Les prestataires de services de télécommunications sont soumis à une taxe spécifique (2 HUF par minute pour les appels émis et 2 HUF par message envoyé pour les particuliers ; 3 HUF par minute pour les appels émis et 3 HUF par message envoyé pour les autres entités).

 

Les taxes sur les sociétés

Impôt sur les sociétés
9%
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères
Les sociétés sont des résidents du point de vue de l’impôt sur le revenu des sociétés si elles sont constituées en Hongrie ou si leur siège de direction effective est en Hongrie. La Hongrie détermine les établissements stables en s’appuyant sur les modèles de directives de l’OCDE.
La taxation des plus-values
En général, les plus-values ​​font partie de l'assiette de l'impôt sur les sociétés et sont imposées au taux normal de 9 %. Les plus-values ​​résultant de la vente d'actions de sociétés hongroises par des sociétés non-résidentes sont exonérées d'impôt, à l'exception de celles des sociétés immobilières hongroises. Les plus-values ​​résultant de la cession d'investissements peuvent également être exonérées à condition que le contribuable possède la filiale hongroise (qui ne peut pas être une société étrangère contrôlée) pendant au moins un an et que les autorités hongroises soient tenues informées de l'acquisition de l'investissement dans les 75 journées. Les plus-values ​​résultant de la vente d'une propriété intellectuelle bénéficient d'une exonération similaire, mais la période de déclaration de l'acquisition est réduite à 60 jours.
Les déductions et les crédits d'impôt
Toutes les dépenses encourues pour percevoir un revenu d'entreprise imposable pourront généralement être déduites.

Les subventions faites ou les actifs transférés sans contrepartie, ainsi que les passifs assumés ou les services fournis gratuitement, seront considérés comme des dépenses d'entreprise si le contribuable a une déclaration de la part du bénéficiaire indiquant que les bénéfices du bénéficiaire ne seront pas négatifs sans les revenus perçus. Les subventions accordées à une personne étrangère ou à une société résidente étrangère ne sont pas considérées comme des dépenses d'entreprise. Les avantages du personnel et l’impôt sur les avantages accessoires qui leur est payable sont déductibles d’impôt.
Les créances irrécouvrables peuvent être déductibles si elles sont appuyées par des documents légalement valables émis par des tiers et indiquant que la créance ne peut être recouvrée. De plus, 20% des créances douteuses éligibles sont déductibles de l'assiette de l'impôt sur les sociétés si la dette n'a pas été réglée dans les 365 jours à compter de la date d'échéance.

Les dépenses de R&D peuvent être déduites du revenu imposable, ainsi que les investissements conformes aux objectifs d'efficacité énergétique. 300% des coûts directs de R&D sont déductibles de l'assiette fiscale (plafonnée à 50 millions HUF) si l'activité de recherche est menée conjointement avec un établissement d'enseignement supérieur, l'Académie hongroise des sciences ou un institut de recherche créé par eux.
Les pertes d'exploitation générées après l'année d'imposition 2015 peuvent être reportées pendant cinq ans (jusqu'à 50% de la base imposable calculée sans pertes reportées), alors que le report des pertes n'est pas autorisé. Les impôts sont généralement déductibles (pas pour l'impôt sur les sociétés et la TVA récupérable).
Les autres taxes sur les sociétés
Les municipalités locales peuvent percevoir une taxe professionnelle locale (LBT) jusqu'à 2% sur les revenus nets des ventes. Certains établissements financiers tels que les prestataires de services de paiement et les intermédiaires de services de change sont soumis à une taxe sur les transactions financières de 0,3% (plafonnée à 6 000 HUF par transaction, l'assiette fiscale étant le montant de la transaction excédant 20 000 HUF). Suite à la crise du COVID-19, la Hongrie a introduit une "taxe spéciale sur les établissements de crédit" au taux de 0,19%, l'assiette fiscale étant la partie du total du bilan ajusté, calculée sur la base des états financiers annuels préparés pour le deuxième l'exercice précédant l'année d'imposition, dépassant 50 milliards HUF. Une taxe spéciale sur les détaillants a également été établie, qui s'applique également aux sociétés résidentes étrangères qui n'ont pas d'établissement stable dans le pays (par exemple les boutiques en ligne). Des taux progressifs de 0,1 %, 0,4 % et 2,5 % s'appliquent (les entités dont l'assiette fiscale est inférieure à 500 millions HUF étant exonérées).

Le propriétaire d'un immeuble est assujetti à la taxe foncière annuellement le premier jour de l'année civile ; il en va de même avec le propriétaire du terrain. Les taux et l'assiette fiscale sont calculés en fonction du type de bien.

Le transfert de biens immobiliers ou d'actions de sociétés détenant des biens immobiliers hongrois est soumis à un droit de mutation payable par l'acquéreur au taux de 4 % de la valeur du bien jusqu'à 1 milliard HUF, et de 2 % sur la partie de la valeur excédant 1 milliard HUF (plafonné à 200 millions HUF par propriété, des exceptions s'appliquent).

Les types de droits de timbre les plus courants sont les droits de donation et les droits sur les transferts de propriété à titre onéreux. Un droit de timbre est perçu sur les biens meubles et immeubles et les droits de propriété s'ils ont été acquis en Hongrie, à moins qu'un accord international n'en décide autrement.

Les cotisations sociales payées par l'employeur s'élèvent à 17 % du salaire brut du salarié, dont 15,5 % au titre de l'impôt social et 1,5 % au titre de la contribution à la formation professionnelle.

Les sociétés minières doivent payer une redevance minière basée sur la quantité de ressources minérales extraites en vertu d'un permis d'autorité. Une taxe environnementale s'applique, calculée sur la base de la quantité de matières émises (par exemple, dioxyde de soufre, oxydes d'azote, mercure, phosphore, cyanures, etc.) multipliée par le taux de redevance respectif.

Les prestataires de services de télécommunications sont soumis à une taxe spécifique (2 HUF par minute pour les appels émis et 2 HUF par message envoyé pour les particuliers ; 3 HUF par minute pour les appels émis et 3 HUF par message envoyé pour les autres entités).
Les autres ressources utiles
NTCA
Consultez le site Doing Business, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 

Les conventions de non double imposition

Les pays avec lesquels une convention de non double imposition a été signée
Réseau des traités fiscaux de Hongrie
Les retenues à la source

     Dividendes:

  •  0 (si payé à une entreprise non résidente)
  • 15% (si payé à un particulier non-résident);

    Intérêts:

  •   0 (si payé aux personnes morales)
  •   15% (si payé à un particulier);

    Redevances:

  •   0 (si payé à une personne morale)
  •   15% (si payé à un particulier).

+