Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

Les flux mondiaux d'investissements directs étrangers (IDE) au premier semestre 2021 ont atteint environ 852 milliards USD, montrant une dynamique de rebond plus forte que prévu, avec une augmentation de 78% du taux de croissance d'une partie de l'année par rapport à l'année précédente selon le Moniteur des tendances de l'investissement de la CNUCED publié en octobre 2021. Les perspectives mondiales des IDE pour l'ensemble de l'année 2021 se sont également améliorées par rapport aux projections précédentes. La dynamique actuelle et la croissance du financement de projets internationaux devraient ramener les flux d'IDE au-delà des niveaux d'avant la pandémie. Néanmoins, la durée de la crise sanitaire et le rythme des vaccinations, notamment dans les pays en développement, ainsi que la rapidité de mise en œuvre des mesures de relance des investissements dans les infrastructures, restent d'importants facteurs d'incertitude. D'autres facteurs de risque importants, notamment les goulots d'étranglement de la main-d'œuvre et de la chaîne d'approvisionnement, les prix de l'énergie et les pressions inflationnistes, affecteront également les résultats de l'année finale. (CNUCED, octobre 2021). L'impact de Covid sur les marchés en développement et le déplacement des investissements en provenance de Chine sont des tendances majeures qui auront un impact sur les investissements étrangers en 2022.

Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 publié par la CNUCED, Hong Kong a reçu 119 milliards USD d'IDE en 2020, soit près de 62 % de plus qu'en 2019 (74 milliards USD), principalement en raison d'une augmentation des prêts intra-entreprises et des bénéfices réinvestis. Bien que représentant une petite part des IDE, le rebond des ventes de fusions-acquisitions transfrontalières à 11 milliards USD (contre - 1 milliard USD en 2019) a également contribué à cette augmentation, grâce à de nombreux cas d'EMN chinoises consolidant des filiales à Hong Kong. Compte tenu des flux intra-entreprises importants de l'économie et de ses liens étroits avec la Chine, qui contribue à 28 % de son stock d'IDE, la hausse des IDE à Hong Kong reflète la restructuration des entreprises, en particulier par les multinationales chinoises, plutôt que de nouveaux investissements. Il se classe au troisième rang en termes d'entrées d'IDE après les États-Unis et la Chine en 2020. C'est également le quatrième pays en termes de sorties d'IDE, enregistrant 102 milliards USD en 2020. Le stock d'IDE a atteint 1 884 milliards USD en 2020. Hong Kong est une plaque tournante pour les sièges régionaux des EMN étrangères, les entrées ont été principalement investies dans les opérations du secteur des services (y compris les sièges régionaux et les fonctions financières qui facilitent les flux d'IDE indirects). Les principaux pays investisseurs sont la Chine, les îles Vierges britanniques, le Royaume-Uni, les Bermudes et le Japon. La grande majorité (environ les trois quarts) des investissements est destinée aux activités financières : holding, immobilier, finance, assurance, banque, etc.

Hong Kong est attractive grâce à plusieurs facteurs forts : sa position stratégique (c'est une porte d'entrée sur le marché chinois), son statut de port franc ; son système fiscal simple qui offre de nombreuses incitations, une bonne infrastructure et une sécurité judiciaire. Selon le dernier classement Doing Business 2020 publié par la Banque mondiale, Hong Kong se classe au 3e rang sur 190 pays pour le climat des affaires, en hausse d'une place par rapport à l'année dernière. Hong Kong possède l'un des meilleurs systèmes de réglementation au monde pour le paiement des impôts. En 2019, Hong Kong a facilité la gestion des permis de construire en améliorant son approche des inspections basée sur les risques.

Le dernier rapport des Nations Unies sur les tendances du commerce et de l'investissement en Asie-Pacifique fournit des informations supplémentaires sur les IDE à Hong Kong et en Asie-Pacifique en 2021 et 2022.

 
 
Investissement Direct Etranger 201920202021
Flux d'IDE entrants (millions USD) 73.714134.710140.696
Stocks d'IDE (millions USD) 1.867.6971.851.4642.022.195
Nombre d'investissements greenfield* 19588100
Value of Greenfield Investments (million USD) 4.3732.2283.828

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Hong Kong SAR, Chine East Asia & Pacific Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 10,0 5,9 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 8,0 5,2 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 9,0 6,7 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+

Pourquoi choisir d'investir à Hong Kong SAR, Chine

Les points forts

Hong Kong est une place mondiale reconnue du commerce international et un centre de services à forte valeur ajoutée. De plus, Hong Kong est une porte d'entrée vers l'une des plus grandes places de production au monde : la Chine. Hong Kong dispose par ailleurs d'une économie solide et d'un système financier et bancaire à la fois stable et efficace. Hong Kong est une place de choix pour les entreprises, ce pour plusieurs raisons :

  • Des dispositions fiscales avantageuses ;
  • Des institutions locales transparentes ;
  • Une stabilité politique forte ;
  • Une liberté d'information totale ; 
  • Un accès vers des ressources humaines qualifiées ;
  • Une situation géographique privilégiée.
Les points faibles

Il existe toutefois des aspects limitants à prendre en compte dans la perspective d'une implantation à Hong Kong. En voici une liste non exhaustive :

  • Un coût élevé de l'immobilier et par conséquent de l'espace de travail (bureaux, magasins, etc.) ;
  • Un coût élevé des salaires, particulièrement en comparaison avec d'autres pays d'Asie comme la Chine ou encore l'Inde ;
  • Une prédominance du secteur financier dans l'économie nationale.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Hong Kong est un territoire libre pour les investissements qui sont d'ailleurs encouragés par le gouvernement avec une politique fiscale attractive et une législation légère. Les entreprises étrangères peuvent ainsi s'y installer librement, y enregistrer leur marque et aucune restriction de nationalité ne fait loi : le directeur de la société n'est en aucun cas obligé d'être citoyen ou résident hongkongais. Le gouvernement a également mis en place de nombreuses initiatives visant à soutenir l'innovation des entreprises.

+

Les opportunités d'investissement

Les secteurs économiques clés
Le secteur des services a une part très importante dans l'économie de Hong Kong (89% du PIB).
Les services aux entreprises, la vente au détail, les technologies de l'information et de la communication, l'électronique et les biotechnologies, le tourisme ou encore le transport sont des secteurs qui en plus d'être déjà fortement établis possèdent un fort potentiel.
Les secteurs à fort potentiel
Afin de poursuivre un développement économique vers plus de diversification, le gouvernement a dressé des axes de développement prioritaires : la médecine (assistance aux personnes handicapées et aux personnes âgées), l'éducation, les technologies environnementales, le tourisme ou encore les services innovants sont ainsi des secteurs à fort potentiel de développement.
Les programmes de privatisation
Les entreprises privées exploitent déjà tous les principaux services publics de Hong Kong dans le cadre d'un accord avec le gouvernement local, à l'exception de l'eau.
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
HK Government, Appels d'offres en ligne (ETB)
Tenders Info, Appels d'offres à Hong Kong
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
 

Les secteurs où les opportunités d'investissement sont moindres

Les secteurs monopolistiques
Il n'y a que deux fournisseurs d'électricité: Hongkong Electric et China Light and Power; tandis que Towngas est le seul fournisseur de gaz du pays.
Les secteurs en déclin
Hong Kong est une économie basée sur les services, ainsi la contribution du secteur manufacturier au PIB a toujours été modeste et a diminué ces dernières années.
Le secteur du tourisme a souffert en 2019 en raison de manifestations politiques soutenues, et la situation s'est aggravée en 2020 et 2021 du fait de la pandémie COVID-19.
 

+