Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

En raison de l'apparition de la pandémie de Covid-19, les flux d'IDE ont baissé à 3,6 milliards USD en 2020, contre un niveau record de 5 milliards USD en 2019, selon le Rapport sur l’investissement mondial 2021 de la CNUCED. En 2020, le stock d'investissements directs étrangers a atteint 52 milliards USD. Les IDE en Grèce proviennent principalement des États membres de l'Union européenne (Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, France, Italie et Belgique). En fait, les IDE de la zone euro représentent 75 à 80% des entrées totales par an. La Suisse, Hong Kong, le Canada et les États-Unis figurent parmi les principaux investisseurs non européens. Les investissements sont principalement orientés vers le commerce, l'information et la communication, le commerce et l'entretien, le transport et le stockage, l'électricité et le gaz et l'immobilier. En 2020, le secteur de l'énergie a attiré des investissements considérables de l'Espagne, de la France et de la Chine alors que la Grèce a libéralisé son marché de l'électricité et réformé sa procédure d'autorisation des énergies renouvelables.Les données publiées par la Banque de Grèce montrent que les entrées d'IDE au premier semestre 2021 ont été les plus élevées depuis avant le début de la crise financière mondiale de 2008. En fait, les entrées se sont élevées à 2,3 milliards EUR, contre 1,7 milliard EUR un an plus tôt. .

Les points forts du pays incluent sa situation stratégique, d'excellentes infrastructures maritimes (étant le leader mondial du transport maritime), le fait que la Grèce est l'un des principaux bénéficiaires du fonds de relance Next Generation EU puisqu'elle devrait recevoir 33 milliards EUR (près d'un cinquième du PIB) au cours des 7 prochaines années, et un coût du travail relativement faible ; tandis que parmi les points faibles, il y a la faible performance du secteur industriel et bancaire (affligé du plus grand ratio de prêts non performants de l'UE), l'insuffisance des investissements dans la R&D, les inefficacités bureaucratiques, les réglementations coûteuses et l'incertitude quant au futur régime réglementaire. La Grèce est classée 79e sur 190 pays dans le dernier rapport Doing Business publié par la Banque mondiale.

 
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 3.9735.0193.572
Stocks d'IDE (millions USD) 35.73845.15451.801
Nombre d'investissements greenfield* 433442
Value of Greenfield Investments (million USD) 9811.8422.079

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Grece OCDE Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 9,0 6,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 4,0 5,3 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 5,0 7,3 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+

Pourquoi choisir d'investir en Grece

Les points forts

Les principaux atouts de la Grèce sont :

  • Appartenance à l'Union Européenne et à l'Union Monétaire Européenne ;
  • Hub économique de l'Europe du Sud-Est : position géographique qui en fait le lien stratégique avec les marchés des Balkans, de la mer Noire, de l'Europe de l'Est et des régions de la Méditerranée orientale ;
  • L'un des plus forts secteurs navals du monde ;
  • Puissant secteur touristique ;
  • Profondes réformes économiques et du marché du travail suite à la crise économique ;
  • Gestion financière fortement améliorée ;
  • Les perspectives pour le tourisme à long terme restent solides. Ce secteur va créer des opportunités pour les investissements liés à la mise à niveau ou la mise à jour des infrastructures connexes.
Les points faibles

La Grèce souffre de nombreux handicaps :

  • La crise économique a considérablement diminué les perspectives économiques. La confiance des consommateurs a diminué, les problèmes de liquidité ont rendu l'accès au crédit difficile et la consommation en a été largement impactée ;
  • Dette publique très importante ;
  • Environnement des affaires rigide ;
  • Faibles secteurs industriels et bancaires ;
  • Insuffisance des investissements en recherche et développement ;
  • Inefficacités bureaucratiques, des règlements onéreux et une incertitude sur le futur régime réglementaire ;
  • Le pays doit aussi faire face à un niveau de corruption élevé qui touche de nombreux aspects de la vie économique et commerciale (selon Transparency International).
  • Persistance de tensions sociales ;
  • De nombreuses industries ont tendance à être de nature oligopolistique, créant des difficultés pour ceux qui souhaitent entrer dans le secteur.
Les mesures mises en place par le gouvernement

Le décret législatif 2687 de 1953 ainsi que l'article 112 de la Constitution, donnent aux « investissements productifs » étrangers qui sont approuvés des droits de propriété, des traitements fiscaux préférentiels et des permis de travail pour des équipes techniques et de direction.
La loi 4146/2013, intitulée « Création d'un environnement d'affaires pour les investissements stratégiques et privés », vise à promouvoir l'investissement. Elle a pour but d'améliorer le cadre institutionnel des investissements privés, procurer des liquidités, accélérer les procédures d'investissement et accroître la transparence. Le gouvernement grec a créé Enterprise Greece, en fusionnant l'agence de promotion de l'investissement « Invest in Greece » avec le Conseil hellénique du commerce extérieur, pour disposer d'un point de contact unique pour les investisseurs. Les procédures de création d'entreprise peuvent être effectuées en ligne via le Registre Général du Commerce grec.

Depuis la crise financière, la Grèce a connu une dégradation significative du climat des affaires. Malgré les nombreuses réformes économiques structurelles entreprises depuis lors, les investisseurs étrangers continuent de craindre le poids de la bureaucratie et de la corruption grecques. Le gouvernement fournit un certain nombre d'incitations pour tenter d'inverser la tendance à l'investissement (bien que le pays soit très recherché par les investissements chinois), notamment :

  • La loi 4487/2017 établit le cadre des incitations à l'investissement pour la production d'œuvres audiovisuelles en Grèce, en prévoyant une subvention de l'État (remise en espèces) pour un montant allant jusqu'à 40%.
  • La législation sur les stations touristiques intégrées et les logements de vacances agit en combinaison avec la loi sur les permis de séjour (4251/2019), qui offre aux citoyens non européens le droit d'obtenir un permis de séjour, s'ils possèdent au moins 250 000 euros d'actifs immobiliers, ou un contrat de partage en vertu de la loi 1652/1986, ou un bail de 10 ans d'hébergement hôtelier ou de logement touristique meublé (maisons) dans des complexes d'hébergement touristique conformément à l'article 8, par. 2 de la loi 4002/2011. Pour en savoir plus sur le programme Golden Visa, cliquez ici.

+

Les opportunités d'investissement

Les secteurs économiques clés
Le tourisme est le premier secteur du pays, suivi de la marine marchande.
Le secteur des services est celui qui grandit le plus rapidement dans l'économie grecque (services commerciaux et financiers, l'immobilier, les transports et communications).
Les principaux autres secteurs sont :
Cosmétiques, technologies de l'information et de la communication (notamment commerce en ligne), agro-alimentaire.
Les secteurs à fort potentiel
Le secteur de l'énergie; énergies renouvelables, TIC. Pour plus d'informations, visitez la section « Secteurs pour la croissance » sur le portail d'Enterprise Grèce.
Les programmes de privatisation
Le gouvernement a lancé un vaste processus de privatisation de plusieurs entreprises publiques à la suite de l'accord de sauvetage: secteur bancaire, privatisation des aéroports (quatorze aéroports régionaux ont déjà été privatisés), des ports (Pirée, Thessalonique) et des équipements de services portuaires.
En général, les privatisations sont soumises à un processus d'appel d'offres public simple, non discriminatoire et transparent.
Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Mopadis, Unité de contrôle des marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres en Grèce
Ted - Marchés publics européens, Opportunités d'affaires dans l'UE 27
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
 

Les secteurs où les opportunités d'investissement sont moindres

Les secteurs monopolistiques
Il existe des restrictions sur les investissements étrangers en ce qui concerne le secteur énergétique, les achats de terres dans les régions frontalières et sur certaines îles, sur des terrains considérés comme importants pour la sécurité nationale.
 

+