Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

La Géorgie est une économie en transition influencée par son affiliation passée à l'Union soviétique. La croissance économique de ces dernières années a été stimulée par l'augmentation de la demande intérieure et extérieure, ce qui a entraîné une hausse de la consommation, des exportations, du tourisme et des envois de fonds. Covid-19 a stoppé la croissance de la demande tout en pesant sur l'industrie du tourisme en plein essor en 2020, avec une contraction du PIB d'environ 6,2 %. Cependant, le PIB a rebondi de 7,7% en 2021, alimenté par la consommation privée (75% du PIB) et les transferts des expatriés (estimés à 11% du PIB en 2021). Le FMI prévoit une croissance de 5,8% cette année, suivie de 5,5% en 2023.

La dette des administrations publiques, qui avait déjà affiché une tendance à la hausse ces dernières années en raison des dépenses d'infrastructures publiques, s'est encore accrue en 2020, le gouvernement ayant augmenté les dépenses sociales et d'investissement dans le cadre d'un plan de réponse au Covid-19. En 2021, le gouvernement a réussi à réduire le déficit à 3,3% du PIB grâce à une augmentation des recettes induite par une fiscalité renforcée. Le déficit est prévu à 0,4% du PIB en 2022 avant que le budget ne redevienne positif l'année suivante (+0,6%). Quoique relativement faible, la dette publique est fortement libellée en devises étrangères (42 %). Après avoir augmenté de plus de moitié suite au déclenchement de la crise du Covid-19, le ratio dette/PIB a renoué avec une tendance baissière en 2021 (54,2 %) et devrait rester relativement stable sur l'horizon de prévision. Une augmentation des prix du pétrole et des denrées alimentaires, associée à un lari faible, a poussé l'inflation moyenne à 9 % en 2021. En réponse, la Banque nationale de Géorgie (NBG) a relevé son taux directeur de 100 points de base à 10,5 % à la fin de la meme annee. Une politique monétaire plus stricte devrait contribuer à rapprocher l'inflation de l'objectif de 3 % d'ici 2023. Compte tenu de la petite taille et de l'ouverture de l'économie géorgienne, le taux de change du lari reste très volatil, ce qui érode souvent le pouvoir d'achat des ménages.

Le taux de chômage géorgien a augmenté rapidement en 2021, atteignant 20,6 % de la population active (GeoStat), son plus haut niveau depuis 2017. Avant le Covid-19, la pauvreté avait été réduite de près de moitié grâce aux politiques sociales et à la croissance économique (19,5 % des la population vivait sous le seuil national de pauvreté en 2019, selon les derniers chiffres de GeoStat). Les inégalités restent élevées par rapport aux autres économies de la région, avec de faibles niveaux d'éducation, et une population rurale (40,5% du total – Banque mondiale).

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 17,48e15,89e17,8519,6921,58
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 5,0-6,27,75,85,5
PIB par habitant (USD) 4.694e4.275e4.8085.2985.804
Solde des finances publiques (en % du PIB) -1,0-6,0e-3,3-0,40,6
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 40,460,054,253,652,1
Taux d'inflation (%) 4,95,2e9,69,95,1
Taux de chômage (% de la population active) 17,6e18,50,00,00,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -0,96-1,98e-1,78-1,50-1,34
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -5,5-12,5-10,0-7,6-6,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note: (e) Estimated Data

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Près de 1,8 millions de Géorgiens, sur une population de 3,7 millions d'habitants, constituent la main-d'œuvre nationale (Banque mondiale) et le pays possède de nombreuses ressources naturelles sur son territoire. Il y a des forêts et des bois, des rivières et des lacs, des terres agricoles, du marbre, des minéraux, du manganèse, du fer, du cuivre, du charbon, du pétrole, des argiles, du sable, ainsi que de la faune. Le pays a une tradition agricole qui a contribué au développement de l'économie géorgienne pendant des années. Cependant, le secteur agricole est en déclin depuis 1995. L'agriculture représente désormais 7,4% du PIB et emploie 38,2% de la population active (Banque mondiale). 98% des agriculteurs sont des travailleurs indépendants et la production est largement destinée à l'autoconsommation. Plus de 40% du territoire géorgien est considéré comme une terre agricole, qui comprend également des pâturages et des prairies. Les principaux produits agricoles sont les céréales, les plantes techniques, les plantes subtropicales, les variétés de fruits, les melons et les courges, le tabac et les raisins de cuve, ainsi que le riz, le thé et les céréales, le thé et le bétail. La Géorgie est également l'une des plus anciennes régions viticoles et riche en ressources en eau potable. La Géorgie a signé un accord de zone de libre-échange approfondi et complet (ZLEC) avec l'UE, ce qui implique que tous les produits agricoles géorgiens peuvent être exportés sans droits de douane vers les marchés de l'UE.


Après un déclin pendant l'éclatement du bloc soviétique, puis entre 2004 et 2008, le secteur industriel géorgien a vu des signes de reprise modeste. L'industrie contribue à 21,6% du PIB et emploie 14,3% de la population active (Banque mondiale). Le secteur manufacturier représente 9,3% du PIB. Le secteur industriel comprend principalement la transformation des aliments et la fabrication de matériel de transport, de moteurs électriques, de fer, d'acier, d'avions, de produits chimiques et de textiles. L'extraction minière concerne le manganèse (principalement dans les régions de Chiatura et Imeritia), le cuivre, le tungstène, le marbre et le pétrole. Bien que la Géorgie dispose d'une importante capacité de production d'énergie hydroélectrique, elle dépend fortement des importations de pétrole et de gaz. Selon les dernières données de Statistics Georgia, au cours des neuf premiers mois de 2021, le chiffre d'affaires total de l'industrie s'est élevé à 14,6 milliards GEL (contre un chiffre d'affaires annuel de 15,9 milliards GEL en 2020).

Les services sont le sous-secteur le plus dynamique de l'économie, représentant 60,4 % du PIB de la Géorgie et employant environ 44,5 % de la main-d'œuvre (Banque mondiale). Le secteur est dopé par les industries de l'hôtellerie, de la restauration, des transports et des télécommunications. Le secteur du tourisme s'est développé rapidement jusqu'au Covid-19 (9,4 millions de visiteurs en 2019, 1,7 million en 2020 selon l'Administration nationale du tourisme géorgienne), et est devenu l'une des priorités du gouvernement avec le développement des infrastructures côtières dans la région d'Adjarie et les stations de ski de Svaneti. Néanmoins, en 2021, les revenus du tourisme ne représentaient que 38 % du niveau des revenus de 2019 (1,24 milliard USD), alors que le nombre de visiteurs a diminué de 80 % (Georgia Tourism Administration).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 38,2 14,3 47,6
Valeur ajoutée (en % du PIB) 7,4 21,6 58,6
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 3,6 -2,8 -7,8

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Lari géorgien (GEL) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 2,372,512,532,803,11

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

La Géorgie est très ouverte au commerce international puisqu'elle représente 93,3% du PIB en 2020 (contre 118,6% un an plus tôt - Banque mondiale). Le pays n'a pas de contrôle des changes, autorise les investissements étrangers dans presque tous les secteurs et dispose d'un programme de privatisation impressionnant, notamment en termes d'attribution des terres. Les principaux produits exportés en 2020 étaient les minerais et concentrés de cuivre (23,3%), les véhicules (12,1%), les ferroalliages (7,4%) et le vin (6,3%). Les principales importations étaient les véhicules (9,7%), les minerais de cuivre (7,2%), les huiles de pétrole (6,2%) et les médicaments (4,1% - données Comtrade).

Les principaux clients de la Géorgie étaient la Chine (14,3 % des exportations totales), l'Azerbaïdjan (13,2 %), la Russie (13,2 %), la Bulgarie (9,4 %) et l'Ukraine (6,5 %). Ses principaux fournisseurs étaient la Turquie (17,5 % des importations totales), la Russie (11 %), la Chine (8,8 %), les États-Unis (6,9 %) et l'Azerbaïdjan (6,4 %). La Géorgie a été le deuxième ancien membre de l'Union soviétique à rejoindre l'OMC. Les accords de libre-échange avec l'Europe et la Chine contribuent à attirer les investisseurs étrangers. En 2014, la Géorgie a signé un accord d'association (AA) et un accord de libre-échange global (ALECA) avec l'Union européenne, ce qui a renforcé ses exportations. Le gouvernement géorgien cherche à améliorer ses ports sur la mer Noire pour stimuler le commerce Est-Ouest.

La Géorgie a un déficit commercial structurel en raison de la faible diversité et de la faible valeur des exportations. Selon l'OMC, en 2020, les exportations de marchandises se sont élevées à 3 milliards USD (-12 % en glissement annuel), tandis que les importations ont atteint 8 milliards USD (-15,4 % en glissement annuel). Dans le même temps, les exportations de services commerciaux ont chuté des deux tiers à 1,5 milliard USD, tandis que les importations de services s'élevaient à 1,4 milliard USD (-40,6%). La Banque mondiale a estimé le déficit commercial de la Géorgie à 19,3 % du PIB en 2020, contre 8,9 % un an plus tôt. Les chiffres préliminaires de Statistics Georgia montrent qu'en 2021, les exportations du pays ont atteint 4,2 milliards USD,
26,9 % de plus par rapport à 2020. Les principaux partenaires étaient la Chine (580,9 millions USD), la Russie (555,0 millions USD) et la Turquie (304,5 millions USD), les minerais et concentrés de cuivre représentant 26,1 % des exportations totales.

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 7.2367.9439.3629.5198.053
Exportations de biens (millions USD) 2.1142.7363.3803.7983.343
Importations de services (millions USD) 1.7571.8982.1712.3601.401
Exportations de services (millions USD) 3.3673.8924.3924.5101.503

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 96,8104,0111,8118,693,3
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -3.883-3.809-4.116-3.736-3.139
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -2.306-1.785-1.872-1.561-3.009
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 2,48,110,36,6-17,4
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 8,711,710,19,8-38,2
Importations de biens et services (en % du PIB) 56,057,561,263,855,9
Exportations des biens et services (en % du PIB) 40,846,550,654,837,4

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20212022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 21,615,718,112,05,6
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) -8,210,014,712,37,0

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Chine 14,3%
Bulgarie 9,4%
Turquie 5,7%
Arménie 5,6%
Suisse 3,2%
Voir plus de pays 61,9%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Turquie 17,5%
Chine 8,8%
Etats-Unis 6,9%
Arménie 5,2%
Allemagne 5,1%
Voir plus de pays 56,5%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Président : Salome ZOURABICHVILI (depuis le 16 décembre 2018)
Premier ministre: Irakli GARIBASHVILI (depuis le 22 février 2021)
Les prochaines élections
Présidentielles : 2024
Législatives : 2024
Les principaux partis politiques
La Géorgie a un système politique multipartiste. Les principaux partis politiques du pays sont:
- Rêve Géorgien (coalition composée de Géorgie Démocratique, du Parti Conservateur, de l'Industrie Sauvera la Géorgie, du Parti Républicain de Géorgie, et du Forum National) : nationaliste, pro-occidental, en faveur de l'économie de marché, politiquement éclectique
- Le Mouvement National Uni (UNM) : centre-droit, plus important parti d'opposition, en faveur de réformes radicales et de liens plus étroits avec l'OTAN et l'Union Européenne
- Notre Géorgie - Les Démocrates Libres : libéral
Les autres parties mineurs sont:
- Alliance des Patriotes
- Géorgie Européenne
- Lelo
- Strategy
- Girchi
- Citizens
- Labor

Le pouvoir exécutif
Le président, élu au suffrage universel pour cinq ans, est le chef de l'Etat. Il est aussi le commandant en chef de l'armée et c'est lui qui détient le pouvoir exécutif. Le Président dirige les ministères de l'énergie et de la sécurité intérieure, tandis que le Premier Ministre est le chef des autres ministères. C'est le président qui nomme le Conseil des Ministres. Mises à part dans les deux régions autonomes de l'Abkhazie et de l'Adjarie qui ont des pouvoirs autonomes spéciaux depuis l’ère soviétique, la Géorgie est extrêmement centralisée.
Le pouvoir législatif
Le pouvoir législatif en Géorgie est monocaméral. Il est constitué du Conseil Suprême, (usuellement considéré comme le Parlement), qui compte 235 membres élus au suffrage universel pour des mandats de quatre ans. Le gouvernement est directement ou indirectement dépendant du soutien du parlement, qui s'exprime souvent sous la forme d’un vote de confiance. Le président ne peut pas dissoudre l'assemblée ou lui opposer directement son veto, sans mettre le parlement dans la confidence.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19
To find out about the latest status of the COVID-19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Georgia, you can visit the country´s official website : Prevention of coronavirus spread in Georgia.
For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.
Mesures sanitaires
To discover the latest public health situation in Georgia and the current sanitary measures in vigour, you can consult the latest publications on the government´s official website. 
To have the up-to-date information on the containment measures put in place and public health recommendations please visit the website of the Ministry of Health.
Restrictions de voyage
The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.

The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.
Restrictions import & export
For the information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports, if applicable), please consult the website of the Georgian Customs.  
Georgia has for instance implemented temporary export restrictions on certain categories of critical medical supplies in response to COVID-19.
For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Georgia on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
Most of the economic measures taken by the Georgian government to address the impact of the COVID-19 pandemic on the national economy are available in the Anti-Crisis Economic Plan
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) taken by the Georgian government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Georgia in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
The country's government official sources do not provide yet information with regards to specific schemes in support of business or exporting companies following the coronavirus epidemic outbreak. For the updated information please visit the website of the Ministry of economy and sustainable development of Georgia.
 For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.
Plan de soutien aux exportateurs
The country's government official sources do not provide yet information with regards to specific schemes in support of business or exporting companies following the coronavirus epidemic outbreak. For the updated information please visit the website of the Ministry of economy and sustainable development of Georgia.
 

+