Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

La France se classe au septième rang des puissances économiques mondiales, juste derrière le Royaume-Uni et l'Inde (WEF, 2022). Après avoir subi l'une des plus fortes contractions économiques parmi les pays de l'UE en 2020 (-8%) en raison de la pandémie de COVID-19, l'économie française s'est fortement redressée en 2021 (+6,8%). Cependant, l'invasion de l'Ukraine par la Russie et la crise énergétique qui a suivi ont freiné la reprise en réduisant le pouvoir d'achat des consommateurs, en sapant la confiance et en exacerbant les difficultés du côté de l'offre (FMI). La croissance économique a ralenti à 2,5 % en 2022, et selon les prévisions du FMI, elle devrait encore diminuer à 0,7 % en 2023 avant de se renforcer à 1,6 % en 2024.

En 2022, après une forte reprise économique après la pandémie de COVID-19 en 2021, l'économie française a été frappée par une crise énergétique provoquée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Malgré sa dépendance à l'énergie nucléaire et sa faible dépendance au gaz russe, la France a été confrontée à un fort ralentissement de l'activité économique et à une inflation élevée. Une réponse politique forte a été mise en place pour faire face à la crise, équivalant à plus de 2 % du PIB, et comprenant des gels des prix du gaz et de l'électricité, des transferts monétaires aux ménages, une remise sur le prix du carburant et un soutien aux entreprises (FMI). Le déficit budgétaire est passé de -5,1% PIB en 2021 à -4,5% PIB en 2022, mais il devrait rester élevé en 2023 (-4,8% PIB) avant de diminuer en 2024 (-4,3%) grâce aux mesures de consolidation budgétaire (FMI) . La dette publique, qui est l'une des plus élevées de la zone euro, a légèrement diminué, passant de 112,6 % du PIB en 2021 à 111,8 % du PIB en 2022. Cependant, elle devrait encore augmenter en 2023 (112,5 % du PIB) et 2024 (113,5 % du PIB) . Poussée par les goulots d'étranglement de la chaîne d'approvisionnement et le choc des prix de l'énergie, l'inflation est passée de 2,1 % en 2021 à 5,8 % en 2022, mais est restée bien inférieure à la moyenne de l'UE, en grande partie en raison du contrôle des prix de l'énergie et des subventions (FMI). Il devrait rester élevé en 2023 (4,6 %) avant de redescendre à 2,4 % en 2024 (FMI). La lutte contre l'inflation et la protection des ménages, la limitation de la hausse du chômage, l'accélération de la transition écologique et le soutien à la santé et à l'éducation sont les priorités pour 2023. Le plan France 2030 vise à stimuler l'innovation et les investissements critiques. Outre le risque posé par les nouvelles souches du virus COVID-19 et la baisse de l'efficacité des vaccins, la France est confrontée à des défis structurels : chômage structurel élevé, faible compétitivité et endettement public et privé élevé. Les taux de chômage élevés, en particulier chez les jeunes, restent une préoccupation croissante pour les décideurs.

Le taux de chômage, qui a culminé à 8 % en 2020, est tombé à 7,5 % en 2022 et devrait se maintenir autour de ce niveau en 2023 (7,6 %) et 2024 (7,5 %) (FMI). Le déploiement du dispositif de chômage partiel a limité les pertes d'emplois à grande échelle, mais la poursuite des efforts pour renforcer les compétences des travailleurs et remédier aux inefficacités du système éducatif sera essentielle (FMI). La mobilité sociale reste faible et les taux d'emploi de nombreux groupes défavorisés sont faibles.

 
Indicateurs de croissance 20222023 (E)2024 (E)2025 (E)2026 (E)
PIB (milliards USD) 2.780,143.049,023.183,493.316,773.438,83
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,51,01,31,81,7
PIB par habitant (USD) 42.35046.31548.22350.10151.800
Solde des finances publiques (en % du PIB) -4,2-4,3-4,1-3,6-3,5
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 111,8110,0110,5110,4110,4
Taux d'inflation (%) n/a5,62,52,02,0
Taux de chômage (% de la population active) 7,37,47,36,96,8
Balance des transactions courantes (milliards USD) -56,77-37,51-41,19-29,57-28,16
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -2,0-1,2-1,3-0,9-0,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

La France est la plus grande puissance agricole de l'Union européenne, représentant un quart de la production agricole totale de l'UE. Néanmoins, le secteur agricole ne représente qu'une très faible part du PIB du pays (1,6%) et emploie 3% de la population (Banque mondiale). Les activités agricoles françaises reçoivent des subventions importantes, notamment de l'Union européenne. Le blé, le maïs, la viande et le vin sont les principaux produits agricoles français.

L'industrie manufacturière française est très diversifiée ; cependant, le pays connaît actuellement un processus de désindustrialisation, qui a entraîné l'externalisation de nombreuses activités. L'industrie représente 16,7% du PIB et emploie un cinquième de la population active (Banque mondiale). Les secteurs industriels clés en France sont les télécommunications, l'électronique, l'automobile, l'aéronautique et l'armement.

Le secteur tertiaire représente 70,3 % du PIB français et emploie 77 % de la population active (Banque mondiale). La France est la première destination touristique au monde avec un record de 66,6 millions de visiteurs étrangers en 2022 (GlobalData). La découverte du patrimoine culturel et gastronomique de la France et le shopping sont les principales activités appréciées des touristes étrangers.
En 2022, en raison de la guerre en Ukraine, la plupart des entreprises ont été confrontées à une flambée des coûts de production, en plus des difficultés d'approvisionnement préexistantes liées à la pandémie (Coface). Malgré cet environnement difficile, le secteur du tourisme a fortement rebondi, avec des revenus internationaux de près de 57 milliards EUR en 2022 (Atout France).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 2,5 19,5 78,0
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,8 17,4 70,3
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 1,1 -1,1 3,7

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Euro (EUR) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 0,940,890,850,890,88

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

La France est un acteur majeur du commerce mondial. C'est le neuvième exportateur et sixième importateur mondial de marchandises (OMC, 2021), et le commerce représente 60,8% du PIB du pays (Banque mondiale, 2021). La France exporte essentiellement des produits pharmaceutiques, des avions, des véhicules, des produits alimentaires (vin), des turbines et des produits de beauté. Le pays importe des véhicules, des hydrocarbures, des produits pharmaceutiques et de nombreux biens de consommation (Comtrade). Après s'être effondrés en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, les volumes des échanges ont rebondi en 2021 et sont restés élevés en 2022. Selon les données du FMI, le volume des exportations de biens et de services a augmenté de 6,9 ​​% par rapport à 2021, et le volume des importations a augmenté de 6,7 %. Le FMI s'attend à ce que le volume des exportations et des importations croît à un rythme plus lent en 2023 (respectivement +1,5% et +1,6%) et accélère en 2024 (respectivement +3,7% et +3,2%).

Les principaux partenaires commerciaux de la France sont l'Union Européenne (l'Allemagne étant le 1er client et fournisseur), les Etats-Unis et la Chine. L'impact du départ du Royaume-Uni de l'UE (Brexit) soulève encore de nombreuses questions et pourrait conduire à une réorganisation des relations commerciales. Le Royaume-Uni est actuellement le 6e client et le 8e fournisseur de la France (Comtrade, 2021).

La France enregistre un fort déficit commercial structurel. Alors que la balance des biens est structurellement déficitaire car le pays est importateur net d'énergie, la balance des services est excédentaire grâce aux recettes du tourisme. Selon les données de l'OMC, en 2021, la France a exporté des biens pour une valeur totale de 584,8 milliards USD, alors qu'elle les a importés pour une valeur totale de 714,1 milliards USD. En ce qui concerne les services, la France a exporté pour environ 303 milliards USD de services en 2021, tandis qu'elle a importé des services pour une valeur totale de 258,3 milliards USD. Depuis 2015, la balance des biens et services hors énergie est devenue négative, le déficit en produits manufacturés continuant de se creuser, principalement en raison de la délocalisation de la production automobile et des investissements en machines importées. Les importations se développent rapidement, la population française achetant une quantité importante de biens importés, qui sont vendus à des prix inférieurs sur le marché local par rapport aux produits « Made in France ». Malgré les efforts du gouvernement pour favoriser l'innovation, les exportations françaises ont une valeur ajoutée relativement faible. En 2021, le déficit commercial hors services a atteint 79,5 milliards USD (Banque mondiale). Selon les dernières données publiées par l'INSEE (Points de Conjoncture, décembre 2022), en 2022 les exportations de biens et services ont augmenté de 8,1% par rapport à 2021, tandis que les importations ont augmenté de 8,9%. Malgré des échanges limités avec la Russie, la guerre en Ukraine contribue à la détérioration de la situation extérieure et au ralentissement de l'activité en Europe. L'affaiblissement de la demande freinera le rebond de secteurs clés comme l'aéronautique et l'industrie automobile (Coface).

 
Valeurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Importations de biens (millions USD) 676.441654.658581.297715.082818.260
Exportations de biens (millions USD) 582.222570.951488.637585.021617.855
Importations de services (millions USD) 273.987267.073224.705258.251285.803
Exportations de services (millions USD) 302.735295.746246.048301.321337.189

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20182019202020212022
Commerce extérieur (en % du PIB) 64,464,156,960,872,1
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -60.734-52.800-65.669-79.447-144.267
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -32.201-24.198-46.837-38.447-89.630
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 3,12,3-12,88,08,9
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 4,51,6-16,88,87,0
Importations de biens et services (en % du PIB) 32,732,529,431,438,1
Exportations des biens et services (en % du PIB) 31,731,627,529,434,0

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20232024 (e)2025 (e)2026 (e)2027 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 4,45,13,94,23,6
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 2,94,32,73,93,3

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
La France est membre des organisations économiques internationales suivantes : CCI, Union européenne, OMC, Espace économique européen, G-5, G-7, G-8, G-10, G-20, FMI, OCDE, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe la France, cliquez ici. L'adhésion de la France aux organisations internationales est également présentée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par la France peut être consultée ici.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2022
Allemagne 13,7%
Italie 9,2%
Etats-Unis 7,9%
Belgique 7,9%
Espagne 7,6%
Voir plus de pays 53,8%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2022
Allemagne 14,6%
Belgique 11,3%
Pays-Bas 8,2%
Espagne 7,7%
Italie 7,4%
Voir plus de pays 50,8%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Président : Emmanuel Macron (depuis le 14 mai 2017; réélu pour un second mandat le 24 avril 2022)
Premier ministre : Élisabeth Borne (depuis le 16 mai 2022)
Les prochaines élections
Présidentielle : avril 2027
Sénat: septembre 2023
Assemblée nationale: juin 2027
Le contexte politique actuel
Comme les sondages l'avaient prédit, les élections présidentielles de 2022 se sont soldées par un duel entre le président Emmanuel Macron (La République En Marche, parti centre-libéral) et Marine Le Pen (Rassemblement National, extrême droite), sur fond de tentatives ratées d'unification de la gauche. En avril 2022, Macron a été réélu pour un mandat supplémentaire de 5 ans, mais l'abstention a atteint un record de 50 ans, et Le Pen a réussi à recueillir 41,46 % des voix. En tant qu'Ensemble de Macron ! La coalition (ensemble) a perdu sa majorité parlementaire lors des élections législatives de juin, l'élaboration des politiques est devenue plus difficile, les projets de loi étant susceptibles d'être adoptés par décret. Le plus grand défi politique est le programme de réforme du système de retraite (suppression des régimes spéciaux), qui avait précédemment déclenché une grève nationale de grande envergure et pourrait conduire à des troubles sociaux.

Sur la scène internationale, l'invasion de l'Ukraine par la Russie domine l'actualité. Macron a multiplié les efforts diplomatiques pour trouver une issue au conflit et plaidé pour la paix lors des pourparlers avec le président russe Vladimir. En novembre 2022, en marge des réunions du G20, il rencontre le président chinois Xi Jinping, et les deux parties réaffirment leur opposition à l'utilisation de l'arme nucléaire en Ukraine. En décembre, le président américain Joe Biden a invité Macron à un dîner d'État, démontrant son unité avec la France et les membres de l'OTAN contre l'invasion de Moscou. Cette visite a également été l'occasion pour Macron de soulever la question de la loi sur la réduction de l'inflation de Biden, un projet de loi de 430 milliards USD qui offre des subventions massives pour les produits fabriqués aux États-Unis. La guerre a conduit à une crise alimentaire et énergétique mondiale et le soutien au pouvoir d'achat est une priorité. En août, le gouvernement français a approuvé un train de mesures de 20 milliards EUR pour aider les ménages à faire face à l'inflation.
Les principaux partis politiques
  • Le Parti socialiste (PS) : centre gauche
  • Les Républicains  : centre droit, anciennement appelé Union Pour un Mouvement Populaire (UMP)
  • En Marche : centre, nouvelle formation politique libérale fondée par Emmanuel Macron
  • Rassemblement National: extrême droite ; anciennement Front National, actuellement présidé par Marine Le Pen dont la politique de « dédiabolisation » du parti lui a permis de gagner en popularité
  • Movement Démocrate (MoDem) : centriste
  • Europe Écologie – Les Verts (EELV) : met l'accent sur l'écologie et les modes de vie alternatifs et durables
  • La France Insoumise (FI) : gauche radicale
  • le Parti Communiste Francais (PCF): communiste, eurosceptique
Le pouvoir exécutif
Le Président de la République est le chef de l'État. Il/elle est élu(e) au suffrage universel direct pour cinq ans. Il/elle nomme le Premier ministre et son gouvernement sur proposition du Premier ministre. Celui-ci fixe le montant des dépenses et recettes de l’État, et prépare une partie des projets de loi.
Le pouvoir législatif
Le Parlement est composé du Sénat (chambre haute) et de l’Assemblée Nationale (chambre basse). Les 348 sénateurs sont élus au suffrage universel indirect pour neuf ans, le Sénat est renouvelable tous les trois ans par tiers au scrutin uninominal majoritaire. Les 577 députés sont élus au suffrage universel direct. Ils examinent successivement les projets et propositions de loi, votent les lois et contrôlent le gouvernement. Le conseil économique, social et environnemental a une fonction consultative (optionnelle ou obligatoire) dans le cadre du processus législatif.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Restrictions de voyage
Regularly updated travel information for all countries with regards to Covid-19 related entry regulations, flight bans, test and vaccines requirements is available on TravelDoc Infopage.
To find information about the current travel regulations, including health requirements, it is also advised to consult Travel Regulations Map provided and updated on a daily basis by IATA.
Restrictions import & export
A general overview of trade restrictions which were adopted by different countries during the COVID-19 pandemic is available on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.
Plan de relance économique
The summary of the EU’s economic response to the COVID-19 pandemic is available on the website of the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) undertaken by the French government, please consult the section dedicated to France in the IMF’s Policy Tracker platform.
Plan de soutien aux entreprises
For an evaluation of impact of the Covid pandemic on SMEs and an inventory of country responses to foster SME resilience, refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.
You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

 

+