Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Le consommateur

Le profil du consommateur
La population en Finlande est vieillissante. L'âge médian est de 43,5 ans en 2022. Le taux de croissance démographique est de 0,1%. 27,4% de la population a moins de 25 ans et 35,3% de la population est âgée 55 ans ou plus (CIA, 2022). En moyenne il y a 2 personnes par ménage, et 44,7% sont des personnes vivant seules et 47,3% sont des couples avec ou sans enfants (Eurostat, 2020). Le ratio hommes/femmes est de 97 hommes pour 100 femmes. On estime que 85,7% de la population vit en zone urbaine.La majorité de la population vit dans le sud, alors que la population est plus éparpillée dans le nord. La ville principale est Helsinki, avec 1,328 million d'habitants. Le niveau d'éducation en Finlande est relativement élevé, 91% des adultes de 25 à 64 ans ont terminé le deuxième cycle de l'enseignement secondaire et 45,9% ont poursuivi à l'université (OCDE). Dans la population active, 26,8% sont des professionnels, 19,2% sont des techniciens, 18,6% sont employés de commerce ou de service, 10,1% sont des artisans et ouvriers, 7,6% sont des opérateurs et assembleurs de machines, 6,7% occupent des professions intermédiaires, 4,9% sont des employés de bureau, 2,8% sont des agriculteurs, 2,5% sont des managers, et 0,2% travaillent à l'armée (Eurostat, 2021).
Le pouvoir d'achat
Le PIB par habitant PPA est d'environ 50.517 USD en 2020 (Banque mondiale). En 2020, le salaire mensuel médian était de 3.228 EUR (Statistics Finland). La même année, les hommes étaient payés en moyenne 21,1% de plus que les femmes.
Les statistiques de distribution des revenus de Statistics Finland indiquent que 594.000, soit 10,9% de la population des ménages, appartenaient à des ménages menacés de pauvreté en 2020 (dernières données disponibles).
L'indice de consommation individuelle réelle, qui est une mesure du bien-être matériel des ménages publiée par l'office statistique de l'Union Européenne, place les ménages finlandais à la sixième place, avec une valeur d'environ 14% au-dessus de la moyenne de l'UE.
Le comportement de consommation
La Finlande est une société de consommation où le principal déterminant de l'achat est la qualité. La sécurité, l'origine du produit, l'image de marque sont d'autres facteurs importants. Le respect des normes européennes est considéré comme une garantie de qualité et les lieux d'achat peuvent varier. Les consommateurs iront sur Internet pour faire des achats rapides. La popularité des centres commerciaux augmente (351 millions de visiteurs en 2020, Finnish Council of Shopping Centers) et les magasins spécialisés sont toujours fréquentés. Les prix étant élevés en Finlande, le panier moyen d'un Finlandais est plus élevé que dans le reste de l'Europe. Après avoir chuté drastiquement en 2020 en raison de la pandémie de COVID-19, la confiance des consommateurs a commencé à se redresser en 2021, mais a de nouveau plongé dans le contexte de la guerre en Ukraine. En mars 2022, la confiance des consommateurs est tombée à son plus bas niveau depuis les premiers stades de la pandémie de coronavirus (Statistics Finland). Les achats en ligne représentent 7 à 10% du total des achats auprès des détaillants et le commerce électronique représente environ 3% du commerce alimentaire global du pays (Finnish Commerce Federation). Le secteur continue de croître et en 2021, le marché a généré 7 milliards de dollars de revenus (ecommerceDB). Les consommateurs finlandais sont généralement à l'aise avec la technologie, que ce soit pour un achat sur un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Internet peut également rechercher des informations sur les produits et les comparer. Les Finlandais préfèrent généralement les produits nationaux, mais les marques internationales attirent également une part de marché croissante. Cependant, les produits étrangers sont principalement achetés lorsqu'ils ciblent un segment spécifique.

Pour fidéliser les consommateurs finlandais, il est souvent nécessaire de se concentrer sur le service client et l'expérience d'achat. Il y avait 4,7 millions d'utilisateurs de réseaux sociaux en janvier 2022, soit l'équivalent de 85,2% de la population totale (Data Reportal). Même si l'accès à l'information et les opinions des utilisateurs influencent la consommation, ce ne sont pas les principaux moteurs pour expliquer les inscriptions aux sites de réseaux sociaux. La protection des données est une question importante pour la population et l'accès et la protection des données sont souhaités.

Les nouvelles tendances de consommation en Finlande sont liées à la protection de l'environnement ou aux valeurs progressistes. Les consommateurs s'orientent de plus en plus vers une mode non sexiste et sont de plus en plus intéressés par des aliments de qualité et écologiques. La consommation de plats préparés bons pour la santé augmente. Des produits simples, pratiques, avec un emballage minimal et respectueux de l'environnement sont de plus en plus consommés. Les ventes de produits d’épicerie biologiques ont augmenté de 9,7% en 2020, pour atteindre 409 millions d'euros (Finnish Organic Food Association). Toujours liée à un mode de consommation respectueux, l'économie circulaire se développe dans le pays. Le marché de l'occasion se développe grâce aux magasins mais aussi sur internet. L'économie du partage (Airbnb, Uber, etc.) se développe, notamment à Helsinki, dans les secteurs des transports, du logement et de l'alimentation.
Le recours au crédit à la consommation
En Finlande, les cartes de crédit et de débit sont largement répandues. Concernant la dette des ménages, elle est en hausse, et les autorités monétaires sont vigilantes quant à son évolution et l'impact sur la stabilité financière. Le niveau de dette des ménages sur le PIB est de 67.2%. L'encours total s'élève à 121 milliards d'euros, réparti entre 71% de prêts hypothécaires et le reste en autres crédits (ex : crédits à la consommation). Au total, 32% des Finlandais ont eu recours à un crédit à la consommation les 5 dernières années. Les crédits à la consommation servent à financer des voitures et des biens de consommation durables. En raison de la vigilance des autorités monétaires et d'une éventuelle hausse des taux d'intérêts, les crédits à la consommation pourraient ralentir des les mois à venir.
Les secteurs de consommation porteurs
Services d'hébergement et de restauration, téléphones, matériel audiovisuel et photographique, vacances, transport et véhicules, appareils ménagers, entretien et réparation du logement, éducation, boissons non alcoolisées, équipements de loisirs et de jardins, services récréatifs et culturels.
Les associations de consommateurs
ECC , Centre de consommateurs européen en Finlande
BEUC , Organisation Européenne des consommateurs
 

+

Importation et distribution

Les procédures d'importation
L'exportation vers la Finlande est soumise aux normes de l'UE. Le code des douanes de l'Union européenne (règlement no 952/2013 du Parlement européen et du Conseil du 9 octobre 2013 établissant le code des douanes de l'Union) vise à compléter le passage des douanes à un environnement sans papier et entièrement électronique et interopérable. Le code des douanes de l'Union est entré en vigueur le 1er mai 2016. La période de transition pour les opérateurs économiques agréés (OEA) s'est terminée au 1er mai 2019.

Des restrictions d'importations s'appliquent à certains articles tels que les boissons alcoolisées, les denrées alimentaires, les produits pharmaceutiques, les armes à feu et autres articles qui pourraient constituer une menace potentielle pour la santé, le bien-être ou la propagation de maladies animales et végétales. Ces articles d'importation / exportation doivent répondre à des exigences et certifications spéciales définies par les normes européennes ou finlandaises. Le TARIC (Tarif Intégré de la Communauté) est disponible pour aider à déterminer si une licence est requise pour un produit particulier.

Il est de la responsabilité de l'importateur ou de l'agent agréé de déclarer les marchandises importées aux douanes finlandaises. Cela peut être fait par le biais du document administratif unique (DAU). Le formulaire SAD est un formulaire de déclaration d'importation pour tous les États membres de l'UE.

Les documents suivants sont requis pour le dédouanement:
• Un formulaire de déclaration en douane endossé par l'Office national des douanes de Finlande
• Une déclaration de valeur pour les importations dépassant la valeur de 20 000 EUR
• Une copie de la facture commerciale

Plusieurs changements de procédure
ont été introduits en 2021.

Pour plus d'informations, veuillez visiter les douanes finlandaises.
Pour plus d'informations sur le code des douanes de l'Union européenne, veuillez visiter le site web de la Commission européenne.

Les procédures spécifiques à l'importation
Les îles Åland ont un statut spécial en termes de douane et de fiscalité. Il n'est pas nécessaire d'appliquer les dispositions fiscales finlandaises lorsqu'on livre des produits des îles Åland vers le reste de la Finlande, mais les dispositions sur les importations de l'extérieur de l'UE doivent être appliquées. Les douanes finlandaises fournissent plus d'informations (en anglais).
Les réseaux de distribution
La Finlande est un pays prospère d'Europe du Nord. Il a un emplacement stratégique comme interface entre les marchés de la Russie, des pays baltes et nordiques. En effet, la majeure partie du commerce de transit de l'UE vers la Russie passe déjà par la Finlande. Le marché de détail finlandais peut être caractérisé comme un marché stable, relativement petit avec 5,55 millions d'habitants mais fortement urbanisé: 85,7% vivent en ville ou en zone urbaine (Data Reportal, 2022). Selon l’Association finlandaise du commerce de l'épicerie (PTY), les ventes totales des groupes finlandais d'épicerie s'élevaient à 20,2 milliards EUR en 2020. La consommation finlandaise par habitant d'aliments et de boissons représente 17,8% des dépenses totales des ménages, et l'habillement et les chaussures 3,4% (Eurostat, 2021).

Le secteur de l'épicerie au détail est dominé par S Group et K Group, qui comptaient respectivement 1.056 et 1.230 magasins en 2020 (sous forme d'hypermarchés, de supermarchés, de petits supermarchés locaux et de magasins de proximité), suivis par la chaîne allemande Lidl (193) et Tokmanni (192) (Finnish Grocery Trade Association). La Finlande n'est pas bien connue pour ses rues commerçantes, car les consommateurs ont tendance à préférer faire leurs achats dans les centres commerciaux, en particulier dans les villes du nord. Selon le Conseil finlandais des centres commerciaux, il existe 112 centres commerciaux en Finlande. La majorité des magasins de grande rue se trouvent dans les plus grandes villes. En raison de la rareté des emplacements de rue en Finlande, les unités de vente au détail sont très recherchées.

La Finlande compte plusieurs points de vente de distribution répartis dans tout le pays, généralement juste en dehors des centres-villes, avec un peu moins de 700 points de vente au total. Traditionnellement, les points de vente de distribution en Finlande sont constitués de magasins à grande surface situés à proximité les uns des autres. Le segment des parcs de vente au détail, cependant, comprend principalement des détaillants de meubles et d'autres détaillants à domicile ou liés au ménage, ainsi que des détaillants d'équipement de sport.

Selon des chiffres récents, le commerce électronique a connu une croissance rapide et est devenu une option viable pour les Finlandais, que ce soit pour le commerce de détail, l'épicerie ou d'autres produits. Le commerce de détail en ligne a augmenté à un rythme record de 22% en 2021 (Fédération finlandaise du commerce). L'intérêt croissant pour le commerce électronique a forcé les détaillants non présents sur le e-commerce à envisager de développer leurs propres plateformes de vente en ligne afin de maintenir la satisfaction de leurs clients. En outre, l'utilisation croissante du commerce électronique a favorisé un comportement d'achat plus soucieux des prix chez les clients qui ont maintenant l'option entre le commerce de détail en ligne et traditionnel. Selon la Fédération finlandaise du commerce, les ventes en ligne nationales représentent environ 9 à 10% du total des ventes au détail. Cependant, la part globale du commerce électronique est beaucoup plus importante, car environ 36% des achats en ligne proviennent de magasins en ligne étrangers.

Enfin, les consommateurs sont de plus en plus soucieux de l'environnement, les détaillants s'adaptant de plus en plus à cette tendance.

Les acteurs de la distribution
Le commerce de l’épicerie finlandais est largement dominé par deux groupes de commerce de détail: S Group et K Group. Selon les derniers chiffres de Statista, en 2021, le groupe S (marques Prisma, S-Market, Alepa) détenait la plus grande part de marché avec environ 46% de l'épicerie finlandaise, suivi de près par le groupe K (également connu sous le nom de Kesko, actif avec les marques K-citymarket, K-market et K-Supermarket) qui ont enregistré une part de marché de 36,9%. Le troisième acteur du secteur de l'épicerie finlandais est la chaîne allemande Lidl, qui détenait une part de 9,5%. Parmi les autres acteurs figurent: Tokmanni Group 3,2%; Minimani 0,6%; M-ketju 0,3%, autres 3,4%. En 2020, S Group compte 1.056 magasins, tandis que K Group en compte 1.230.
Les organismes de la vente au détail
Fédération du Commerce Finlandais

+

Gérer une entreprise

Types d'entreprise

Toiminimi (propriétaire unique)
Nombre de partenaires et d'associés : 1 partenaire
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum
Responsabilité des associés : Non définies
Osakeyhtiö ou Oy (société à responsabilité limitée privée)
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins une personne
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum
Responsabilité des associés : La responsabilité est limitée au montant de la contribution de la personne.
Julkinen osakeyhtiö ou Oyj (société à responsabilité limitée ouverte)
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins une personne
Capital minimum et/ou maximum : 80 000 EUR
Responsabilité des associés : La responsabilité est limitée au montant de la contribution de la personne.
Osuuskunta (coopérative)
Nombre de partenaires et d'associés : 3 fondateurs au minimum
Capital minimum et/ou maximum : Décidé par les fondateurs, pas de capital minimum. Les titres participatifs doivent être de même valeur.
Responsabilité des associés : Non définies
Avoin yhtiö ou Ay (partenariat général)
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins 2 partenaires
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum
Responsabilité des associés : Un partenaire général est responsable personnellement et sans limitation pour les dettes et les obligations de la société.
Kommandiittiyhtiö ou Ky (partenariat limité)
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins 1 partenaire général + 1 commanditaire
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum. Au moins 1 commanditaire avec un apport financier.
Responsabilité des associés : Au moins 1 des membres est responsable pour les dettes et les obligations de la société.
 
Créer une entreprise Finlande OECD
Procédures (nombre) 3,0 5,2
Temps (jours) 13,0 9,5

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

 

Le coût du travail

Le salaire minimum
Il n'y a pas de salaire minimum national en Finlande. Les salaires minimum sont négociés dans les accords collectifs. Les organisations patronales dont les membres sont des employeurs travaillent ensemble pour conclure une convention collective applicable dans le secteur. Un employeur qui n’est pas un membre de l’organisation patronale est également tenu de suivre la convention collective généralement appliquée dans le secteur.
Le salaire moyen
Le salaire mensuel brut médian en 2020 était de 3.228 EUR (Statistics Finland, dernières données disponibles).
Les cotisations sociales
Les contributions sociales payées par l'employeur: Assurance retraite: 7,15% (8,65% pour les salariés de 53 à 62 ans)
Assurance chômage: 1,51%
Contribution d'assurance maladie: 0,53% (1,71% pour les salariés gagnant au moins 15.128 EUR par an)
Les contributions sociales payées par l'employé: Cotisation maladie et maternité : 1,71% ; pensions professionnelles : entre 7,15% et 8,65% en fonction de l'âge ; chômage : 1,40%
 

La propriété intellectuelle

Les organismes nationaux compétents
Ministère de l'Éducation et de la Culture
Conseil National des Brevets et des Immatriculations de Finlande (CNBI)
Les organismes régionaux compétents
Pour la protection des brevets: l'Office européen des brevets (OEB). Pour contrôler les marques, dessins et modèles: l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO).
Les accords internationaux
Membre de l'OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle)
Signataire de la Convention de Paris sur la protection de la propriété intellectuelle
Signataire des ADPIC - Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce
 

+

Les taux standards

Les taxes à la consommation

La nature de la taxe
Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)
Le taux standard
24%
Le taux réduit
Un taux de 14% s'applique aux articles de consommation alimentaire de base, aux aliments pour animaux et à l'eau potable.

Un taux réduit de 10 % s'applique aux livres, journaux et périodiques, produits pharmaceutiques, services d'exercice physique, projections de films, droits d'entrée aux événements culturels et de divertissement, transport de passagers, services d'hébergement, redevances pour les activités de télévision et de radio publique.

Les autres taxes à la consommation
Des droits d'accise (harmonisés à l'échelle de l'UE) sont également perçus sur les boissons alcoolisées, l'essence, le tabac, l'électricité et sur certains carburants. la Finlande prélève des droits d'accise nationaux sur les boissons non alcoolisées, huiles de lubrification et autres lubrifiants à base d'huile, pétrole transporté à travers le territoire finlandais ou importé vers la Finlande, la décharge de déchets, sur l'huile de tall ainsi que sur l'électricité, le charbon, le gaz naturel et l'essence.
 

Les taxes sur les sociétés

Impôt sur les sociétés
20%
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères
Une entreprise est réputée résider en Finlande si elle est constituée en société dans le pays ou si elle a son établissement stable (conformément au modèle de convention de l'OCDE).
La taxation des plus-values
Les plus-values d'une société sont généralement imposées au taux ordinaire de l'impôt sur les sociétés de 20% (et, en conséquence, les moins-values sont généralement déductibles). Une exemption de participation existe lorsque les plus-values proviennent d'actions qui sont considérées comme des immobilisations (les moins-values correspondantes ne sont pas déductibles d'impôt).
Les déductions et les crédits d'impôt
Les déductions sont autorisées pour les dépenses commerciales classiques telles que le paiement d'intérêts ou de royalties, les frais de divertissement (plafonnés à 50%), les frais d'établissement d'une organisation et les coûts de réorganisation, les dépenses en R&D, les cotisations sociales des employeurs. En règle générale, les frais d'intérêts sont entièrement déductibles. Cependant, la déductibilité des charges d'intérêts pour les prêts intra-groupe est limitée à 25% de l'EBITDA fiscal.
Les contributions de groupe éligibles aux sociétés affiliées peuvent également être déduites. Les dons sont déductibles dans certains cas (avec des limites variant selon le type d'organisation caritative). Les employeurs sont autorisés à faire une déduction fiscale supplémentaire pour certains frais de scolarité de leurs employés. Les employeurs sont tenus de fournir un plan de formation admissible et la formation se rapporte aux tâches actuelles ou futures de l'employé. Les créances irrécouvrables sont en général déductibles d'impôt.
Les pertes peuvent être reportées aux dix années suivantes, alors que les reports de pertes ne sont pas autorisés.
Les autres taxes sur les sociétés
Les communes imposent une taxe foncière annuelle sur la valeur imposable des bâtiments et des terrains. Le conseil municipal détermine les taux d'imposition applicables (allant de 0,41% à 6%).
Une taxe de mutation de 4% du prix de vente est payable sur le transfert de biens immobiliers situés en Finlande. Le transfert d'actions de sociétés finlandaises (autres que les sociétés de logement et les sociétés immobilières) et d'autres titres nationaux est soumis à un droit de mutation de 1,6%. Le transfert d'actions dans des sociétés de logement et des sociétés immobilières finlandaises est soumis à un droit de mutation de 2%.
La Finlande ne prélève pas de droits de timbre.
Les cotisations sociales obligatoires à la charge de l'employeur comprennent: l'assurance maladie (1,36%, sans plafond); assurance pension (16,95% en moyenne, pas de plafond); assurance chômage (0,5% pour les premiers 2 169 000 EUR de salaire brut et 1,9% pour la part excédant ce montant, sans plafond); prime d'assurance vie collective (0,059% en moyenne, sans plafond); prime d'assurance accident (0,8% en moyenne, pas de plafond).
Les autres taxes sur les sociétés comprennent la taxe de radiodiffusion publique (entre 140 et 3 000 EUR) et la taxe au tonnage pour les compagnies maritimes.
Les autres ressources utiles
Administration fiscale finlandaise
Consultez le site Doing Business pour obtenir un résumé des taxes et des cotisations obligatoires.
 

Les conventions de non double imposition

Les pays avec lesquels une convention de non double imposition a été signée
L'administration fiscale de Finlande
Les retenues à la source
Dividendes : 0 (société résidente)/20% (société non-résidente)/7,5% (individuel résident)/30% (individuel non-résident)
Intérêts : 0/30% (personne physique résidente)
Redevances : 0/20 % (société non-résidente)/30 % (personne physique non-résidente)/Si une personne physique résidente ne fournit pas de carte d'impôt au payeur, le taux de retenue à la source applicable est de 60 %.

Ces taux peuvent être réduits en vertu d'une convention fiscale.

+