Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Le consommateur

Le profil du consommateur

L'augmentation de la population des Émirats Arabes Unis peut être attribuée principalement à la forte demande de main-d'œuvre dans les deux principales villes, Abu Dhabi et Dubaï. Les travaux de construction en cours ont attiré des travailleurs de partout dans le monde. La population des Émirats Arabes Unis continuera de croître de façon exponentielle à mesure que le pays développera ses infrastructures. La population totale a doublé, passant de 3,7 millions en 2005 à 8,4 millions en 2010, dont environ 88% étaient des ressortissants étrangers. En 2020, la population totale est de 9,9 millions de personnes - dont seulement 30,7 % sont des femmes. L'âge médian aux Émirats arabes unis est de 32,6 ans. Alors que la population des Émirats Arabes Unis continue de croître, la demande de services tels que les soins de santé et l'éducation va augmenter. La majorité des Émiratis se situent dans la tranche d'âge des 15-64 ans (84,1 %), les hommes âgés de 30 à 49 ans étant les plus nombreux, ce qui en fait le groupe le plus important à contribuer à la main-d'œuvre. Malgré l'augmentation significative de la population des EAU, la structure des ménages reste la même. Les couples avec enfants constituent de loin le groupe le plus important, représentant la moitié de tous les ménages. Viennent ensuite les travailleurs temporaires (25% des ménages) et les couples sans enfants (13%). Cette dernière catégorie devrait connaître une croissance importante dans les années à venir, ce qui devrait se traduire par une augmentation du montant des achats, offrant des possibilités de produits de meilleure qualité. Au cours des dernières années, l'éducation est devenue la première priorité aux EAU. Le gouvernement des Émirats arabes unis alloue chaque année une part importante du budget fédéral au développement du système éducatif afin de fournir des services éducatifs de qualité et d'améliorer une économie fondée sur la connaissance. En 2020, cette part a atteint 15 % du budget fédéral. Près de 83 % de la population des Émirats arabes unis âgée de plus de 25 ans a terminé au moins le premier cycle de l'enseignement secondaire en 2018 (dernières données disponibles de la Banque mondiale) ; quant au deuxième cycle de l'enseignement secondaire, près de 70 % ont réussi à le terminer. Malgré l'engagement du gouvernement dans le secteur de l'éducation, l'écart entre les hommes et les femmes dans l'enseignement secondaire est de 5 à 6 % en faveur des hommes. Ambitieusement, le gouvernement cherche également à améliorer le classement des Émirats Arabes Unis dans l'étude PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), afin de les classer parmi les 20 premiers pays. Un grand nombre de résidents étrangers travaillent dans le secteur de la construction - qui paie des salaires moins élevés - tandis qu'une grande partie des citoyens Émiratis travaillent dans le secteur public. Le secteur avec le plus grand nombre d'employés dans le pays est l'industrie extractive, qui emploie 31% de la main-d'œuvre dans les EAU.

Le pouvoir d'achat

Le PIB par habitant fluctue depuis des décennies dans les EAU. Selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale, le PIB par habitant a atteint 69 900,878 USD en PPA en 2019. Les salaires diffèrent entre les sept émirats fédéraux. Le revenu mensuel moyen des ménages des résidents des EAU est de 18 248,60 AED, selon une nouvelle enquête du ministère de l'économie des EAU. Une personne travaillant à Dubaï gagne généralement environ 21 500 AED par mois, alors qu'à Al Ain, le salaire moyen est de 19 800 AED par mois.  L'écart de richesse entre riches et pauvres dans les Émirats Arabes Unis est l'un des pires au monde, en grande partie à cause du montant de l’aide sociale et de la protection accordées aux Emiratis indigènes et de l’abandon des travailleurs migrants. Bien que les Émirats Arabes Unis se classent au deuxième rang au Moyen-Orient pour l'égalité salariale pour un travail similaire, les Émirats Arabes Unis se classent au 120ème rang sur 144 pays dans le Global Gender Gap Report du Forum économique mondial en 2020. Le pays a œuvré en faveur de l'égalité salariale entre les sexes et, en 2018, une loi garantissant aux femmes un salaire égal à celui de leurs collègues masculins a été approuvée. Les immigrants originaires d'Asie du Sud, d'Égypte et du Maroc peuplent principalement les Émirats Arabes Unis, les expatriés représentant 88,5% de la population. Cependant, ce groupe constitue également la majorité de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté, qui est défini par ceux qui gagnent moins de 20 dollars par jour. Les Émiratis ont le niveau de vie le plus élevé du pays, tandis que les immigrants ont le niveau de vie le plus bas.

Le comportement de consommation

Les consommateurs des Émirats Arabes Unis sont parmi les plus diversifiés des pays du Golfe, puisque seulement 11,5 % de la population est émiratie et que la majorité de la population est composée d'immigrants - principalement d'Asie du Sud, d'Iran, d'Asie de l'Est et de l'Ouest - avec des niveaux de revenus très différents. La vente au détail aux Émirats Arabes Unis est étroitement liée aux habitudes sociales. Les centres commerciaux dominent le paysage du commerce de détail parce qu'ils offrent une source de divertissement, une expérience sociale et, tout aussi important, la climatisation. C'est pourquoi le commerce électronique ne représente que 4,2 % du secteur de la vente au détail, bien que les Émirats arabes unis soient l'un des pays les plus connectés numériquement au monde. Bien qu'il s'agisse d'une tendance à la hausse, on estime que le commerce électronique augmentera en moyenne de 23% d'ici 2022. Les achats hors ligne restent d'actualité aux Émirats arabes unis pour des raisons culturelles et géographiques, mais comme les canaux en ligne et hors ligne convergent de plus en plus, le marché est de plus en plus concurrentiel, ce qui pose un défi aux opérateurs de commerce électronique déjà présents dans la région et apporte plus d'avantages aux consommateurs. Il est presque certain que la crise COVID-19 et les conséquences du verrouillage ont accéléré les niveaux d'adoption des transactions de commerce électronique par les résidents des Émirats arabes unis, même si ceux-ci étaient déjà en augmentation. Les consommateurs des EAU ont des attentes élevées et sont difficiles à impressionner. Ils s'attendent à une excellente expérience client et à un service personnalisé, et lorsqu'il s'agit de shopping en ligne, ils préfèrent les sites web monomarques parce que les acheteurs croient qu'ils offrent le meilleur service à la clientèle.
Les Emirats Arabes Unis sont un marché attractif pour les marques de luxe, Dubaï représentant 30% du marché du luxe au Moyen-Orient et les Emiratis consacrant environ 30% de leur salaire mensuel aux produits de luxe. De plus, même si environ 30% de la population est féminine, les femmes influencent 80% de tous les achats à Dubaï. Les femmes émiraties consacrent 43 % de leurs revenus au shopping de mode, soit le triple de la population expatriée. Et un tiers de ces femmes émiraties consacrent plus de 60 % de leur revenu mensuel au shopping.
 En ce qui concerne la nourriture, même si les Emiriens préfèrent encore les plats traditionnels du Golfe, la combinaison de tant d'étrangers au sein des Emirats Arabes Unis et l'abondance d'un certain nombre de résidents émiratis a créé un pays au palais international, exigeant une large gamme de plats internationaux.
Les consommateurs des Émirats arabes unis ont tendance à dépenser beaucoup d'argent et à être fidèles à leurs marques préférées. Malheureusement, la crise de la Covid-19 a amené les consommateurs à repenser leurs habitudes. Selon Mckinsey & Company, ils ont désormais tendance à planifier leurs achats, à tester de nouvelles marques et à faire leurs achats en ligne. Les consommateurs s'attendent toujours à réduire leurs dépenses dans toutes les catégories, à l'exception de l'épicerie, de la maison et des loisirs ; les mots clés sont valeur et commodité.
La population de l'Émirat est relativement jeune et la demande d'hôtels abordables est en hausse. Airbnb est bien acceptée et la demande devrait augmenter.

Le recours au crédit à la consommation

Selon une enquête réalisée en 2017, près de la moitié des habitants des Émirats Arabes Unis étaient endettés et 12,8% des gens cherchaient activement à obtenir un prêt. Le gros achat le plus commun pour lequel les gens des Émirats Arabes Unis empruntent est l'acquisition d'une maison, suivie par le démarrage d'une entreprise, le départ en vacances et la tenue d'un mariage. En 2018, la banque centrale a porté son intérêt de référence à 2,50%. Tandis que les banques islamiques ne calculent pas les taux de profit, les banques conventionnelles font payer des intérêts composés aux Émirats Arabes Unis. Pour de nombreuses personnes aux Émirats Arabes Unis, l'argent liquide est en train de mourir. Les consommateurs vivent de plus en plus dans un monde sans espèces et abandonnent les billets et les pièces de monnaie au profit des cartes de débit et de crédit. En 2018, près de la moitié des achats effectués dans le pays ont été réglés par carte, soit plus que tous les autres modes de paiement réunis.

Les secteurs de consommation porteurs
Technologies de l'information, technologies et finances innovantes, ingénierie, construction, immobilier, soins de santé et industrie pharmaceutique, pétrole et gaz, publicité, médias et divertissements, commerce, logistique, traitement et dessalement de l'eau, fabrication de produits alimentaires et tourisme.
Les associations de consommateurs
Département du développement économique , Division de la protection des consommateurs
Département du développement économique , Manuel de protection des consommateurs d'Abu Dhabi
 

+

Importation et distribution

Les procédures d'importation
L'importateur soumet la demande de déclaration d'importation pour le dédouanement aux EAU en ligne via dubaitrade.ae. Dans le cas de marchandises soumises à des restrictions ou de cargaisons exemptées de droits, l'importateur prend les dispositions nécessaires pour obtenir les permis nécessaires auprès de l'autorité désignée pour la délivrance des permis avant de remplir la déclaration d'importation.
Pour l'importation aux EAU de marchandises en provenance de l'étranger, les documents originaux suivants sont requis :

  • Facture commerciale de l'exportateur adressée à un importateur agréé dans le pays, détaillant la quantité totale, la description des marchandises et la valeur totale pour chaque article (en trois exemplaires) ;
  • Certificat d'origine approuvé par la Chambre de commerce du pays d'origine, détaillant l'origine des marchandises ;
  • Liste d'emballage détaillée en fonction du poids, de la méthode d'emballage et du code SH pour chaque article individuel contenu dans l'envoi ;
  • Un permis d'importation émanant d'organismes compétents dans le cas de l'importation de marchandises soumises à restrictions ;
  • Le connaissement original ;
  • Une lettre d'exemption de droits de douane dans le cas où les conditions d'exonération sont remplies, y compris un bon de commande local (LPO).

Pour plus d'informations sur les douanes aux Émirats Arabes Unis, veuillez consulter le site web UAE Customs.

Les procédures spécifiques à l'importation
Certains biens tels que les animaux, les médicaments et les armes ne peuvent être importés/exportés qu'après avoir reçu les permis nécessaires des autorités compétentes.
Toutes les viandes importées nécessitent un certificat sanitaire délivré par le pays d'exportation et un certificat d'abattage halal délivré par un centre islamique approuvé dans le pays. Certains produits nécessitent un certificat sanitaire ou phytosanitaire ou, pour les produits transformés, un certificat d'exportation confirmant leur aptitude à la consommation humaine ; et d'autres un certificat de non-irradiation pour certains produits (facultatif pour les produits européens).
Les réseaux de distribution
Les Émirats arabes unis restent l'un des marchés les plus attrayants de la région pour les détaillants, derrière l'Arabie saoudite. Le marché de détail des EAU a été évalué à 55 milliards de dollars en 2019 et devrait atteindre 75 milliards de dollars d'ici 2025 en raison de divers facteurs tels que l'augmentation du revenu par habitant, la croissance de l'industrie du tourisme, l'augmentation de la population expatriée.

Le pays reste très attractif pour les détaillants puisque 86,4% de la population vit dans les zones urbaines. Les EAU ont une forte pénétration des supermarchés et des hypermarchés en raison du taux élevé d'urbanisation. En ce qui concerne la distribution alimentaire moderne, l'omnicanal (achat en ligne et hors ligne) devient une tendance croissante. Les Émirats arabes unis sont le marché du commerce électronique le plus avancé de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA). On estime que les transactions de commerce électronique dans le pays dépasseront les 16 milliards de dollars en 2020 et augmenteront de 23 % en moyenne par an jusqu'en 2022, et plus de 95 % des achats devraient être effectués en ligne d'ici 2040.

Un certain nombre de méthodes de vente sont possibles dans les Émirats ; la vente directe n'est pas le modèle le plus développé. Le moyen le plus courant consiste à commercialiser des produits par l'intermédiaire d'agents commerciaux locaux. De nombreuses entreprises optent pour le choix d'un distributeur ou d'un agent commercial différent dans chaque émirat. Les importations et les exportations de produits alimentaires sont généralement confiées à des entreprises spécialisées dans ce domaine. Cependant, le gouvernement a récemment aboli le monopole des agents et a procédé à l'ouverture de ce secteur. Enfin, les entreprises ont tendance à utiliser la position géographique de Dubaï comme plaque tournante régionale pour y stocker leurs marchandises avant de les réexporter vers d'autres marchés, comme l'Inde ou l'Iran. Enfin, le modèle de la franchise est en pleine expansion.
Les acteurs de la distribution
Les supermarchés ont la plus grosse part de marché dans la distributiion. Les leaders du marché sont : Lulu Group, Carrefour, Spinneys. Ils sont suivis par les magasins de vente en vrac, les centres commerciaux , les marchés et foires et lesmagasins spécialisés.
Les organismes de la vente au détail
Chambre de commerce et d'industrie de Dubai

+

Gérer une entreprise

Types d'entreprise

Veuillez noter que le 23 novembre 2020, un décret présidentiel a été adopté qui abolit l'obligation pour une entreprise locale d'être détenue à 51% par des ressortissants des Émirats arabes unis. Cependant, les autorités compétentes des Émirats respectifs peuvent spécifier les exigences de propriété locale et de participation au conseil d'administration pour les entreprises, de sorte que l'entrée en vigueur du décret peut prendre plus de temps.
L'entreprise individuelle
Nombre de partenaires et d'associés : Une personne. Peut être détenu entièrement par des non-résidents.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : L'entrepreneur individuel est responsable des dettes de l'entreprise sur ses biens personnels.
La société anonyme (sous fonds publiques)
Nombre de partenaires et d'associés : Dix associés minimum. Actions librement cessibles, mais 51% doivent être détenus par des ressortissants des EAU.
Capital minimum et/ou maximum : 10 millions AED minimum.
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est limitée au montant des apports.
La société anonyme (sous fonds privés)
Nombre de partenaires et d'associés : Trois associés minimum. Actions librement cessibles, mais 51% doivent être détenus par des ressortissants des EAU.
Capital minimum et/ou maximum : 2 millions AED minimum.
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est limitée au montant des apports.
La société à responsabilité limitée
Nombre de partenaires et d'associés : Deux associés minimum. 50 associés maximum.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est limitée au montant des apports.
La société en nom collectif
Nombre de partenaires et d'associés : Deux associés minimum, uniquement des ressortissants des EAU.
Capital minimum et/ou maximum : Pas de capital minimum.
Responsabilité des associés : Leur responsabilité est illimitée pour les dettes et obligations de la société.
La société en commandite simple
Nombre de partenaires et d'associés : Au moins un partenaire général (uniquement un ressortissant des EAU) et un partenaire limité.
Capital minimum et/ou maximum : 500 000 AED de capital minimum.
Responsabilité des associés : Au moins un associé doit avoir une responsabilité illimitée. La responsabilité des autres associés est limitée au montant des apports, s'ils ne prennent pas part à la direction de la société.
 
Créer une entreprise Emirats Arabes Unis Middle East & North Africa
Procédures (nombre) 2,0 6,3
Temps (jours) 3,8 19,5

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

 

Le coût du travail

Le salaire minimum
Il n'y a pas de salaire minimum stipulé dans la loi sur le travail des EAU, mais elle mentionne largement que les salaires doivent couvrir les besoins de base des employés.
Le salaire moyen
Le salaire moyen aux EAU varie beaucoup en fonction des émirats et même au sein de chaque émirat. Une personne travaillant aux Émirats arabes unis gagne généralement environ 19 600 AED par mois.
Les cotisations sociales
Les contributions sociales payées par l'employeur: Veuillez noter que le système de sécurité sociale n'est applicable aux EAU que pour les citoyens des EAU et du CCG. Si des ressortissants des EAU ou du CCG sont employés, l'employeur et l'employé devront verser des cotisations de sécurité sociale à l'Autorité générale des pensions et de la sécurité sociale (GPSSA). Un paiement de 12,5 % par l'employeur (15 % si l'employeur est une entité publique). Les nationaux quant à eux ont un accès gratuit aux soins.
Les contributions sociales payées par l'employé: Les employés ressortissants des Émirats arabes unis paient une cotisation de 5 % qui est déduite de leur salaire. Les ressortissants émiratis ont accès gratuitement aux soins de santé. Il est recommandé aux employés étrangers de souscrire une assurance complémentaire.
 

La propriété intellectuelle

Les organismes nationaux compétents
Le régime juridique des EAU en matière de droits de propriété intellectuelle (DPI) est généralement considéré comme équitable et conforme aux obligations internationales. L'application des DPI se fait généralement au niveau des émirats.

Consultez le site web du Département propriété intellectuelle du Ministère de l'économie. Dans le cadre des efforts déployés pour attirer les investissements locaux et internationaux, le gouvernement des EAU s'est engagé à renforcer les droits de la propriété intellectuelle.

Les organismes régionaux compétents
L'Office des brevets du Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG) est un bureau régional du Conseil de coopération du Golfe
Les accords internationaux
Membre de l'OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle)
Signataire de la Convention de Paris sur la protection de la propriété intellectuelle
 

+

Les taux standards

Les taxes à la consommation

La nature de la taxe
TVA
Le taux standard
5%.
Le taux réduit
Les biens et services exportés en dehors des États membres du CCG appliquant la TVA, les transports internationaux, la fourniture de pétrole brut / gaz naturel, la première offre de biens immobiliers résidentiels, les bâtiments spécifiquement conçus pour être utilisés par des organisations caritatives, les secteurs de la santé et de l'éducation sont généralement détaxés.
Les autres taxes à la consommation
Des droits d'accise ont été introduits en 2017 pour trois types de produits : boissons gazeuses (50%), tabac et appareils et outils électroniques pour fumer (100%), boissons énergisantes (100%).
 

Les taxes sur les sociétés

Impôt sur les sociétés
0%. Aucun impôt n'est prélevé par le gouvernement fédéral sur les revenus ou les actifs des sociétés et des individus.
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères
Une société est réputée avoir un établissement stable dans le pays si elle a une succursale, un siège de direction ou un autre lieu d’affaires fixe, ou un mandataire habilité à conclure des contrats pour le compte de la société étrangère.
La taxation des plus-values
Les plus-values ne sont pas assujetties à un impôt à moins qu'elles soient dégagées d'une entreprise qui est imposable dans le cadre des décrets sur l'impôt sur le revenu ou sur la taxe bancaire.
Les déductions et les crédits d'impôt
Les déductions sont déterminées sur la base de principes comptables et des décrets fiscaux des divers émirats. Ces déductions peuvent ne pas être très pertinentes, étant donné que la plupart des entreprises ne sont pas assujetties à l'impôt sur les sociétés (à l'exception des entreprises pétrolières et de gaz en amont ainsi que les filiales des banques étrangères qui possèdent des opérations dans le pays) aux Émirats Arabes Unis.
Les autres taxes sur les sociétés
La plupart des Émirats imposent une taxe municipale sur les propriétés, généralement en référence à la valeur locative annuelle. Les locataires sont normalement les contribuables, bien que dans certains cas des frais distincts soient payables à la fois par les locataires et les propriétaires. Par exemple, dans l'émirat de Dubaï, la taxe municipale sur la propriété est actuellement imposée à 5% de la valeur locative annuelle pour les locataires ou à 5% de l'indice locatif spécifié pour les propriétaires.
En outre, des frais d'enregistrement peuvent également être perçus lors du transfert de propriété d'un terrain ou d'une propriété. Par exemple, des frais d'enregistrement foncier sont perçus dans l'émirat de Dubaï à un taux de 4% de la valeur de vente de la propriété (également applicable sur le transfert direct ou indirect d'actions dans une entité qui possède un bien immobilier).

Il existe un régime de sécurité sociale aux Émirats arabes unis qui s'applique uniquement aux employés nationaux des Émirats arabes unis et du CCG. Dans la plupart des Émirats, et pour les employés nationaux des Émirats arabes unis, les cotisations de sécurité sociale sont calculées à un taux de 17,5% de la rémunération brute de l'employé, comme indiqué dans le contrat de travail. Sur les 17,5 %, 5 % sont à la charge du salarié et les 12,5 % restants sont à la charge de l'employeur ; à Abu Dhabi, le taux global est de 20 %, dont 15 % sont payés par l'employeur.

Les différents Émirats imposent des taxes hôtelières (par exemple, des frais compris entre 7 et 20 AED par chambre/nuit plus 7 % sur la valeur totale de la facture sont prélevés à Dubaï, alors qu'à Abu Dhabi, ils sont égaux à 15 AED par chambre/ nuit plus 6% sur le prix de la chambre). Des redevances municipales sur les ventes d'hôtels sont perçues à Abu Dhabi (4 %) et à Dubaï (7 %).
Les autres ressources utiles
Autorité Fiscale Fédérale des EAU.
Consultez le site Doing Business, obtenir un résumé des impôts et des contributions obligatoires qu'une entreprise de taille moyenne doit payer au cours d'une année donnée.
 

Les conventions de non double imposition

Les pays avec lesquels une convention de non double imposition a été signée
Voir la liste des pays ayant signé une convention contre la double imposition
Les retenues à la source
Aucune retenue à la source n'est appliquée par le gouvernement fédéral des EAU.

+