Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Les Émirats arabes unis ont enregistré des performances économiques médiocres ces dernières années, en partie en raison des réductions de la production pétrolière dans le cadre des accords de l'OPEP, de la poursuite de la restructuration des entreprises, de la réduction des investissements publics et de la baisse des prix de l'immobilier. Les facteurs externes comprennent également un ralentissement de l'économie mondiale, des tensions géopolitiques, une demande énergétique plus faible et la pandémie de COVID-19. Après s'être contractée d'environ -6,1 % du PIB en 2020, la croissance économique a repris en 2021 (2,2 % du PIB), soutenue par la réponse sanitaire précoce et solide des Émirats arabes unis, la poursuite de politiques macroéconomiques favorables et un rebond du tourisme et de l'activité intérieure lié au retard Expo 2020 de Dubaï (FMI). La croissance économique devrait se renforcer en 2022 et 2023 (3 % du PIB) grâce à une reprise des prix du pétrole et du niveau de production. Les tensions régionales, les prix du pétrole potentiellement volatils et la variante Omicron sont les principaux risques pesant sur les perspectives (Focus Economics).

En 2021, l'économie des Émirats arabes unis s'est remise de la récession profonde mais temporaire déclenchée par la pandémie de COVID-19, la baisse des prix du pétrole et la réduction de la production de pétrole. Les EAU ont rapidement mis en place des mesures de soutien pour atténuer les effets de la crise et ont poursuivi leur politique budgétaire accommodante. Le programme de vaccination réussi a stimulé la consommation intérieure, et les secteurs de la construction et du tourisme ont été stimulés par l'activité liée à l'Expo de Dubaï 2020, qui s'est tenue d'octobre 2021 à mars 2022. Selon le FMI, l'emprunt net du gouvernement s'est amélioré à -0,5 % du PIB en 2021 ( de -5,6 % en 2020) et devrait encore diminuer à -0,2 % et -0,1 % en 2022 et 2023. La dette publique est faible mais a augmenté rapidement ces dernières années, passant de 20,9 % du PIB en 2018 à 39,4 % en 2020 , selon l'estimation du FMI. Il a légèrement diminué en 2021 (37,3 % du PIB) et devrait rester inférieur à 40 % du PIB en 2022 (38,6 %) et 2023 (38,9 %). La dette publique devrait être financée principalement en puisant dans les marchés de capitaux internationaux (Coface), bien que la Banque centrale et les fonds souverains des Émirats arabes unis possèdent d'importants actifs étrangers, fournissant au pays un large coussin de liquidités (Abou Dhabi détient le quatrième plus grand fonds de fortune) et d'en faire un créancier net au niveau mondial. La déflation observée en 2020 (-2,1%) s'est transformée en une inflation modérée en 2021 (2%) qui devrait rester stable en 2022 (2,2%) et 2023 (2,1%) (FMI). Dans le cadre de l'ambitieux programme "Projet des 50", le gouvernement a pris une série de mesures pour améliorer la compétitivité, attirer les investissements, moderniser et diversifier son économie. Des réformes structurelles sont nécessaires pour passer à un modèle de croissance plus durable sur le plan environnemental.


Les Émirats arabes unis ont l'un des niveaux de revenu par habitant les plus élevés au monde et un système de protection sociale très développé. Elle a également l'un des taux de chômage les plus bas du Moyen-Orient (alors que Dubaï bénéficie du taux de chômage le plus bas au monde, autour de 0,5 %) et dépend fortement de la main-d'œuvre étrangère (plus de 85 % de la main-d'œuvre). Une politique d'« émiratisation » a été lancée pour encourager l'emploi de la main-d'œuvre locale. Néanmoins, le taux de chômage des nationaux continue d'être considérablement élevé par rapport au taux des non-ressortissants (il varie selon les émirats et est le plus élevé à Abu Dhabi).

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 417,22e358,87410,16427,93443,25
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 3,4e-6,12,23,03,0
PIB par habitant (USD) 43.90038.661e43.53844.75345.670
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 27,1e39,4e37,338,638,9
Taux d'inflation (%) -1,9-2,10,23,72,8
Balance des transactions courantes (milliards USD) 35,3711,06e39,6440,1138,95
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 8,53,1e9,79,48,8

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note: (e) Estimated Data

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Selon les derniers chiffres de la Banque mondiale, l'agriculture contribue à 0,9 % du PIB et n'emploie qu'1 % de la main-d'œuvre, la majeure partie du pays étant impropre à l'agriculture et à l'élevage. Par conséquent, environ 85% de la nourriture des EAU est importée. La pêche et la culture des dattes figurent parmi les principales activités agricoles. Ce secteur a été le plus résistant à la pandémie de COVID-19.

Les activités manufacturières ont connu une croissance sans précédent ces dernières années, notamment dans des secteurs tels que la transformation des métaux, l'ameublement, la préparation industrielle de denrées alimentaires, la production d'aluminium, les matériaux de construction, les engrais, la pétrochimie, la fibre de verre et l'immobilier. L'industrie représente désormais 40,9 % du PIB et emploie 34 % de la population active. La part du PIB provenant du secteur pétrolier et gazier a diminué progressivement (30 % du PIB selon les dernières estimations) grâce à une politique de diversification économique réussie. Les Emirats Arabes Unis sont le 8e producteur mondial de pétrole avec des réserves importantes. Ses réserves de pétrole et de gaz sont estimées à environ 100 ans au rythme actuel de consommation. Depuis 2020, ce secteur a souffert des effets de la pandémie de COVID-19, des réductions de la production de pétrole de l'OPEP+, de la baisse des prix du pétrole, de la réduction de la demande mondiale de pétrole et de la perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales (Banque mondiale), mais il devrait se redresser en 2022 .

Le secteur tertiaire contribue à 58,2% du PIB et emploie 64% de la population active. Les principaux sous-secteurs sont le commerce international, le transport aérien, les activités financières et le tourisme. Le secteur des voyages et du tourisme, en particulier, a une contribution totale d'environ 12 % du PIB, principalement tirée par l'émirat de Dubaï (portail officiel des EAU). En raison de la pandémie de COVID-19, ce secteur s'est contracté en 2020, le tourisme, le transport international et le commerce ayant fortement diminué. La levée des mesures de confinement et l'Expo de Dubaï qui se tiendra d'octobre 2021 à mars 2022 devraient stimuler le secteur en 2022.

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 1,4 34,2 64,4
Valeur ajoutée (en % du PIB) 0,7 46,2 53,1
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 2,7 2,1 1,2

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Dirham des EAU (AED) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 3,673,673,673,703,67

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

Les Émirats arabes unis font partie des marchés les plus dynamiques au monde en termes de commerce extérieur, le commerce représentant 168% du PIB selon les dernières données disponibles de la Banque mondiale. Le pays est l'un des 20 plus grands exportateurs et importateurs de matières premières au monde et la plus grande nation commerçante du Moyen-Orient. Les produits pétroliers sont de loin le premier poste d'exportation (le pays est le 5e exportateur mondial de pétrole), suivis des outils de transmission de radiotéléphonie, de l'or, des bijoux et des diamants. Les huiles de pétrole et l'or figurent également parmi les principales importations, ainsi que les outils de transmission de radiotéléphonie, les bijoux, le matériel de transport (principalement des voitures), les diamants, les machines et les denrées alimentaires. En raison de la pandémie de COVID-19, le volume des échanges a fortement chuté en 2020, mais s'est redressé en 2021. Selon les estimations du FMI, le volume des exportations de biens et services a augmenté de 2,2 % par rapport à 2020, tandis que le volume des importations a augmenté de 1,1 %. Le FMI prévoit un rebond du volume des échanges en 2022, les exportations augmentant de 4,5 % et les importations de 5,3 %.

L'Arabie saoudite est la première destination des exportations émiraties, suivie de l'Irak, de l'Inde, de la Suisse, d'Oman et de la Chine. La Chine, les États-Unis, l'Inde, le Japon et l'Allemagne figurent parmi les principaux fournisseurs de biens et de services des Émirats arabes unis. Le récent accord de normalisation entre les Émirats arabes unis et Israël, qui comprend une coopération commerciale et technologique et permet au pétrole des Émirats arabes unis d'être envoyé directement en Europe via un oléoduc israélien, aura un impact positif sur le commerce. Le commerce bilatéral entre Israël et les Émirats arabes unis atteindra 2 milliards USD d'ici 2022, en hausse de 50 % par rapport à 2021, selon les estimations du Conseil des affaires entre les Émirats arabes unis et Israël (Atalayar).

Les Émirats arabes unis ont une balance commerciale structurellement positive, mais l'excédent est étroitement lié aux prix mondiaux du pétrole. Le solde extérieur des EAU sur les biens et services représentait 26% du PIB en 2019 (Banque mondiale). Selon les données de l'OMC, en 2020, les Émirats arabes unis ont exporté pour 319,3 milliards USD de biens et 61,3 milliards USD de services, important pour 225,7 milliards USD de biens et 58,2 milliards de services (Comtrade). Par rapport à 2018, les exportations de biens ont diminué de -2,9 % en 2019, tandis que les importations ont augmenté de 3,6 % (Banque mondiale, dernières données). Malgré la pandémie de COVID-19 en cours, le commerce extérieur non pétrolier des EAU a enregistré une croissance de 27 % au premier semestre 2021 par rapport au premier semestre 2020 (Emirates News Agency).

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 225.000273.710261.538267.937225.741
Exportations de biens (millions USD) 265.900313.547387.910389.373319.278
Importations de services (millions USD) 83.21370.58171.01486.86258.162
Exportations de services (millions USD) 63.41769.58270.87889.28561.266

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20152016201720182019
Commerce extérieur (en % du PIB) 175,2176,7175,0159,7160,9
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) -5,72,73,010,93,6
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 5,23,4-2,511,5-2,9
Importations de biens et services (en % du PIB) 74,475,775,466,768,5
Exportations des biens et services (en % du PIB) 100,9101,099,693,092,5

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20212022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 2,24,55,34,74,3
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 1,15,35,64,44,5

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Les Émirats arabes unis sont membres des organisations économiques internationales suivantes : Conseil de coopération du Golfe (CCG), CCI, Banque arabe pour le développement économique en Afrique (ABEDA), FMI, Fonds arabe pour le développement économique et social (AFESD), G-77, Fonds monétaire arabe (AMF), OMC, Ligue arabe, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participent les Émirats arabes unis, cliquez ici. L'adhésion des Émirats arabes unis aux organisations internationales est également présentée ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par les Émirats arabes unis peut être consultée ici.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Arabie saoudite 6,5%
Inde 3,4%
Suisse 2,9%
Oman 2,9%
Chine 2,4%
Voir plus de pays 81,8%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Chine 16,0%
Etats-Unis 6,7%
Inde 6,7%
Japon 3,8%
Allemagne 3,5%
Voir plus de pays 63,4%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Président : MUHAMMAD bin Rashid Al-Nuhayan (depuis mai 2022)
Premier ministre : MUHAMMAD BIN RASHID Al-Maktum (depuis janvier 2006)
Les prochaines élections
Présidentielle : à confirmer
Conseil National Fédéral (FNC) : octobre 2023
Le contexte politique actuel
Les Émirats arabes unis ont connu une situation politique générale plutôt stable malgré les tensions persistantes avec l'Iran, le blocus du Qatar, le conflit au Yémen et la crise au Liban (Coface). En 2019, malgré les différends en cours à la fois à l'ONU et à l'OMC, les autorités émiraties ont assoupli l'interdiction d'expédition de marchandises entre les Émirats arabes unis et le Qatar. Après un embargo de trois ans et demi, les relations diplomatiques ont été officiellement rétablies entre le Qatar, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte en janvier 2021. Les Émirats arabes unis et Bahreïn ont signé un accord de paix avec Israël en septembre 2020, ouvrant la voie à investissements réciproques notamment dans les secteurs de l'énergie, de l'agroalimentaire, du tourisme et des TIC (Coface). Avec l'Égypte et la Jordanie, les Émirats arabes unis sont devenus le troisième pays du Moyen-Orient à reconnaître Israël. Les relations diplomatiques ont été officiellement rétablies avec l'Iran en décembre 2021.
Les principaux partis politiques
Il n’existe pas de partis politiques.
Le pouvoir exécutif
Chacun des émirats est gouverné par un émir et possède sa propre administration. Chaque émir conserve l'autonomie de gestion des ressources de son émirat.
Le Conseil Suprême des Émirs est la plus haute autorité des Émirats Arabes Unis ; il cumule les pouvoirs exécutif et législatif. L'émir d'Abou Dhabi, le plus gros Émirat producteur de pétrole, a été élu Président en 2004 et succède ainsi à son père. L'émir de Dubaï a été nommé vice-président et Premier ministre.
Le pouvoir législatif
Il n'y a qu'une seule chambre : le Conseil National Fédéral. Il est composé de 40 membres dont 20 sont nommés par le président et 20 sont élus, chaque émirat ayant un nombre de représentants équivalent à son poids démographique. Leur mandat est de deux ans. Les fonctions de ce conseil sont uniquement consultatives.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19

To find out about the latest status of the COVID-19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in the United Arab Emirates please visit the Department of Health’s Covid-19 webpage and the National Emergency Crisis and Disasters Management pages with the official data.
For the international outlook you can consult the latest situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.

 

Mesures sanitaires
To find out about the latest public health situation in the United Arab Emirates and the current sanitary measures in vigour, please visit the website of the Ministry of Health and that of the National Emergency Crisis and Disasters Management.
Restrictions de voyage

The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.
The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.

Restrictions import & export

For the up-to-date information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports, if applicable), please consult the website of Ministry of Economy. Further information is available in the section "Custom Measures" of KPMG's website.
For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to the UAE on the International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.

 

Plan de relance économique

For information on the economic recovery scheme put in place by the UAE government to address the impact of the COVID-19 pandemic on the economy, refer to the website of the Central Bank of the UAE and to the official governmental platform U.AE, which provides information about the measures taken by each Emirate.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) taken by the UAE government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to the UAE in the IMF's Policy Tracker platform
.

Plan de soutien aux entreprises
For information on the local business support scheme established by the Emirates government to help small and medium-sized companies to deal with the economic impacts of the COVID-19 epidemic on their activity, the official governmental platform U.AE provides information about the measures taken by each Emirate. Further information can be found on the website for the National Program for SMEs.
For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document. You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.
Plan de soutien aux exportateurs

For the up-to-date information on possible support plans for exporters in the UAE, if applicable, please consult the website of the Ministry of Economy, as well as the official governmental platform U.AE.

 

+