Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Petit pays doté d'une économie ouverte et d'une balance des paiements structurellement excédentaire, le Danemark, bien que prospère, est fortement dépendant du commerce extérieur. C'est pourquoi le pays a été gravement touché immédiatement après le déclenchement de la pandémie de COVID-19. Néanmoins, le Danemark s'est montré relativement résistant aux défis liés à la pandémie, progressant à un rythme soutenu après la levée de la plupart des restrictions. Un rebond rapide de la consommation privée avec la réouverture de l'économie a vu le PIB et l'emploi dépasser leurs niveaux d'avant la crise, avec une croissance estimée à 3,8 % en 2021 (FMI). En 2022, la demande intérieure devrait être soutenue par la hausse des dépenses et des investissements privés, tandis que le secteur extérieur devrait également contribuer à la croissance. Le FMI prévoit une croissance de 3%, suivie de 1,9% en 2023. Cependant, l'incertitude demeure en raison de la recrudescence du virus COVID-19.

Les comptes publics du pays sont plutôt sains, avec l'un des ratios dette/PIB les plus bas d'Europe : bien que les mesures prises par le gouvernement pour faire face à la pandémie aient entraîné une augmentation, en 2021, le fardeau de la dette du pays a repris une trajectoire progressivement décroissante ( 38,8%, contre 42,1% un an plus tôt), qui devrait se poursuivre en 2022 (38,5% - FMI). L'année 2021 a également vu une hausse du solde budgétaire des administrations publiques, estimée à -0,9 %. Néanmoins, grâce à la suppression progressive des mesures d'urgence et à la forte croissance des recettes due à la poursuite de l'expansion, le budget devrait redevenir positif à partir de 2022 (1,4 % selon la Commission européenne, bien que le FMI ait une vision plus conservatrice - à -0,1 %). Les prix à la consommation ont fortement accéléré en 2021, alimentés par une hausse des prix de l'énergie et des augmentations des droits d'accise sur le tabac. L'inflation s'est établie à 1,4 % et la croissance de la demande intérieure devrait contribuer à la hausse des prix à la consommation au cours de la période de prévision (1,6 % cette année et 1,8 % en 2023 – FMI).

L'économie danoise se caractérise par une répartition équitable des revenus et de nombreuses mesures gouvernementales de protection sociale, avec l'un des PIB par habitant les plus élevés au monde (61 478 USD PPA en 2021, FMI). Le taux de chômage est resté relativement bas même pendant le pic de la pandémie, et s'est établi à 5,4 % en 2021 lorsqu'une forte augmentation de l'emploi a causé des problèmes de recrutement dans plusieurs secteurs. En fait, le Danemark connaît des pénuries de main-d'œuvre endémiques, qui devraient s'atténuer dans une certaine mesure en raison de la croissance de la main-d'œuvre entraînée par une augmentation du nombre de travailleurs d'autres pays de l'UE et l'augmentation progressive de l'âge de la retraite. Le FMI prévoit une poursuite de la baisse du taux de chômage, projeté à 5,3% cette année et 5,1% en 2023.

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 347,56e356,09396,67414,55436,62
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 2,1-2,13,83,01,9
PIB par habitant (USD) 59.862e61.154e67.92070.76974.314
Solde des finances publiques (en % du PIB) 1,3-0,9-2,1-0,2-0,1
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 33,642,138,838,538,7
Taux d'inflation (%) 0,70,31,93,82,1
Taux de chômage (% de la population active) 5,05,6e5,45,35,1
Balance des transactions courantes (milliards USD) 30,4229,34e27,6028,3529,24
Balance des transactions courantes (en % du PIB) 8,88,27,06,86,7

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note: (e) Estimated Data

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Le secteur agricole ne représente que 1,3 % du PIB et emploie 2 % de la population (Banque mondiale, dernières données disponibles). Environ 60% des terres danoises sont utilisées pour l'agriculture et il y a plus de 50 000 agriculteurs dans le pays, qui est un important exportateur de produits agricoles (viande, poisson et produits laitiers, entre autres). Le Danemark produit suffisamment de nourriture pour nourrir 17 millions de personnes, soit trois fois sa population. Près de 90% des revenus agricoles du pays proviennent de l'élevage. Le marché biologique au Danemark est proportionnellement le plus important au monde, les aliments biologiques représentant 12,8 % du marché total de l'alimentation au détail (Statistics Denmark).

L'industrie emploie environ 19% de la population active et contribue à 21,2% du PIB. Les principaux secteurs d'activité sont les industries chimiques, pharmaceutiques et biotechnologiques, avec des industries de niche dans les énergies renouvelables et la biotechnologie. Le Danemark dispose de ressources naturelles limitées, ce qui ralentit le développement de son industrie lourde. Cependant, le pays dispose de suffisamment de réserves de pétrole et de gaz pour assurer son indépendance énergétique. L'extraction d'uranium a été autorisée à commencer dans le territoire danois autonome du Groenland. Le Danemark est le premier fabricant mondial d'éoliennes et exporte la grande majorité de sa production. Selon les dernières données de la Banque mondiale, le secteur manufacturier représente 14 % du PIB du pays.

Le secteur des services contribue à près des trois quarts du PIB (64,6 %) et emploie la plus grande part de la population (79,2 %). Le Danemark possède un secteur bancaire solide, caractérisé par un degré élevé de concentration : les banques nationales détiennent plus de 85 % du total des actifs et trois banques contrôlent 50 % du total des actifs. Le secteur du tourisme devient une source croissante de revenus pour le pays, bien que le secteur ait été durement touché par la pandémie de COVID-19. Les services de commerce et de transport sont également importants pour l'économie du pays (le Danemark est le cinquième opérateur maritime au monde).

 
Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 2,2 18,5 79,2
Valeur ajoutée (en % du PIB) 1,3 21,2 64,6
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 6,1 -0,7 -3,0

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Couronne danoise (DKK) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 6,736,606,316,706,54

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

Le Danemark est historiquement reconnu comme une nation de commerçants, avec une économie extrêmement ouverte au commerce extérieur : en 2020, le commerce représentait 103 % du PIB du pays (Banque mondiale – dernières données disponibles). Le Danemark exporte principalement des produits pharmaceutiques, de la viande, des groupes électrogènes et des convertisseurs rotatifs (éoliennes dont le Danemark est le premier fabricant mondial). Ses principales importations sont les véhicules à moteur, les produits pharmaceutiques, les machines automatiques de traitement de l'information, les téléphones et les huiles de pétrole. Le pays est le cinquième opérateur maritime au monde et le transport était le principal service importé et exporté en 2020.

Selon les données de Comtrade, en 2020, les principaux partenaires commerciaux du Danemark étaient l'Allemagne (12,6 %), la Suède (8,7 %), les Pays-Bas (5,8 %), la Norvège (5,7 %), le Royaume-Uni et les États-Unis (tous deux à 5,6 %). %). Les principales origines des importations du pays étaient l'Allemagne (21,9%), la Suède (12,6%), les Pays-Bas (8,5%), la Chine (7,8%) et la Pologne (4,5%). Considérée dans son ensemble, l'Union européenne était le principal partenaire importateur et exportateur du Danemark.

Le Danemark a une balance commerciale structurellement excédentaire (2009 étant la dernière fois que le pays a eu une balance négative). En 2020, le Danemark a exporté pour 108,2 milliards USD de biens et 74,4 milliards USD de services (-2,3% et -10,5%, respectivement), tandis que les importations sont restées stables à 97,5 milliards USD pour les biens et ont diminué à 69,4 milliards USD pour les services (- 8,5 % en glissement annuel - données OMC). Selon les données de la Banque mondiale, en 2020, l'excédent commercial global pour les biens et services s'élevait à environ 6,5 % du PIB. Les chiffres de Statistics Denmark montrent qu'au cours des trois premiers trimestres de 2021, les importations ont augmenté de 4,2 % en glissement annuel, les exportations augmentant à un rythme plus rapide (+6,9 %).

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 85.59593.314102.60597.82497.561
Exportations de biens (millions USD) 95.193102.559109.711110.779108.274
Importations de services (millions USD) 55.38461.92472.87975.86669.424
Exportations de services (millions USD) 58.69166.47481.12983.16874.440

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 100,2103,0107,0110,6103,3
Balance commerciale (hors services) (millions USD) 17.01115.01012.39818.17618.208
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) 20.92323.87920.86225.70321.204
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 3,74,25,13,0-4,1
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 4,14,83,45,0-7,0
Importations de biens et services (en % du PIB) 46,747,950,451,648,4
Exportations des biens et services (en % du PIB) 53,455,156,659,054,9

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20212022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) 6,26,82,72,62,5
Volume des importations de biens et services (variation annuelle en %) 7,57,22,82,62,5

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Le Danemark est membre des organisations économiques internationales suivantes : FMI, Union européenne, OMC, G-9, CCI, Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA), OCDE, entre autres. Pour la liste complète des organisations économiques et autres organisations internationales auxquelles participe le Danemark, cliquez ici.
Free Trade Agreements
La liste complète et actualisée des accords de libre-échange signés par le Danemark peut être consultée ici.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Allemagne 12,6%
Suede 8,7%
Pays-Bas 5,8%
Norvege 5,8%
Royaume Uni 4,7%
Voir plus de pays 62,6%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Allemagne 21,8%
Suede 12,6%
Pays-Bas 8,5%
Chine 7,9%
Pologne 4,5%
Voir plus de pays 44,7%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+

Le contexte politique

Les chefs de gouvernement
Monarque : Reine Margrethe II (depuis janvier 1972) ; prince héritier Frederik (fils aîné du monarque, né le 26 mai 1968)
Premier Ministre : Mette Frederiksen (depuis le 27 juin 2019) – Parti social démocrate (Socialdemokratiet)
Les prochaines élections
Parlementaires : juin 2023
Le contexte politique actuel
Depuis deux ans, la cheffe des sociaux-démocrates Mette Frederiksen dirige un gouvernement à parti unique (48 sièges sur 179), qui a cependant le soutien du « bloc rouge », composé des sociaux-libéraux (16 sièges ), le Parti populaire socialiste (14 sièges), l'Alliance rouge-verte (13 sièges), le Parti social-démocrate féroïen et le Siumut groenlandais. L'opposition ("bloc bleu") est formée par "Venstre" (43 sièges, parti conservateur-libéral), le Parti populaire danois de droite (16 sièges), le Parti populaire conservateur (12 sièges), le parti vert "Alternative » (5 sièges) et le parti de droite « Nouvelle Droite » (4 sièges).
La pandémie de COVID-19 a caractérisé le débat politique en 2021, avec le soi-disant mouvement « Men in Black » et plusieurs groupes de droite alternative protestant contre la gestion de la crise par le gouvernement. De plus, la Première ministre Mette Frederiksen a été critiquée pour l'abattage de tous les visons danois, infectés par ce qui était alors soupçonné d'être une souche hautement contagieuse du virus COVID-19. Comme le gouvernement n'avait pas l'autorité légale pour ordonner l'abattage massif de 17 millions de visons, une commission enquête pour savoir si Frederiksen avait été averti que l'abattage était illégal et a ignoré cette recommandation. Si tel est le cas, le Premier ministre pourrait faire face à un procès en destitution pour violation de la «loi sur la responsabilité ministérielle».
Les principaux partis politiques
Le pouvoir exécutif
Le monarque est le chef de l'État et, théoriquement, il détient tous les pouvoirs exécutifs. Mais en réalité, les pouvoirs exécutifs sont exercés au nom du monarque par le Premier Ministre. En général, le chef du parti ou de la coalition majoritaire est nommé Premier ministre par le monarque. Le cabinet, appelé Conseil d'État, est nommé par le monarque sur recommandation du Premier ministre.
Le pouvoir législatif
La législature est monocamérale. Le parlement appelé Assemblée populaire (ou "Folketing") a le pouvoir législatif ultime; ses 179 membres sont élus au suffrage universel sur la base d'une représentation proportionnelle pour un mandat de quatre ans. Lors d'un vote de motion de censure, le Parlement peut forcer l'ensemble du gouvernement à démissionner.
 

+

Réponse du pays au COVID-19

Évolution de l'épidémie COVID-19

To find out about the latest status of the COVID-19 pandemic evolution and the most up-to-date statistics on the COVID-19 disease in Denmark, visit the website of the Danish Health Authority which provides the official data. Please note that more detailed statistics are available on the Danish version of the website.
For the international outlook you can consult the latest
situation reports published by the World Health Organisation as well as the global daily statistics on the coronavirus pandemic evolution including data on confirmed cases and deaths by country.

Mesures sanitaires

To find out about the latest public health situation in Denmark and the current sanitary measures in vigour, please consult the website of the Danish Health Authority including the up-to-date information on the containment measures put in place and public health recommendations. For further information, visit the website of the Danish Police.

Restrictions de voyage

The COVID-19 situation, including the spread of new variants, evolves rapidly and differs from country to country. All travelers need to pay close attention to the conditions at their destination before traveling. Regularly updated information for all countries with regards to Covid-19 related travel restrictions in place including entry regulations, flight bans, test requirements and quarantine is available on TravelDoc Infopage.
It is also highly recommended to consult COVID-19 Travel Regulations Map provided and updated on the daily basis by IATA.
The US government website of Centers of Disease Control and Prevention provides COVID-19 Travel Recommendations by Destination.
The UK Foreign travel advice also provides travelling abroad advice for all countries, including the latest information on coronavirus, safety and security, entry requirements and travel warnings.

Restrictions import & export

For the information on all the measures applicable to movement of goods during the period of sanitary emergency due to the COVID-19 outbreak (including eventual restrictions on imports and exports, if applicable), please consult the portal of the Danish Custom Agency.
The “Guidelines for border management measures to protect health and ensure the availability of goods and essential services” issued by the European Commission can be consulted
here.
For a general overview of trade restrictions due to COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Denmark on the
International Trade Centre's COVID-19 Temporary Trade Measures webpage.

Plan de relance économique

For the information on the economic recovery scheme put in place by the Danish government to address the impact of the COVID-19 pandemic on the national economy, please visit the website of the Ministry of Finance and that of the Denmark Nationalbank. Further information can be accessed on the dedicated page on the website of the KPMG.
The information on the EU’s economic response to COVID-19 and the actions to minimise the fallout on the EU member states’ economies of the COVID-19 outbreak is available on the websites of the
European Commission and the European Council.
For the general overview of the key economic policy responses to the COVID-19 outbreak (fiscal, monetary and macroeconomic) taken by the Danish government to limit the socio-economic impact of the COVID-19 pandemic, please consult the section dedicated to Denmark in the
IMF’s Policy Tracker platform.

 

 

Plan de soutien aux entreprises

The Danish Business Authority created a website dedicated to businesses (in Danish) which provides information on the policies adopted by the Danish government to help companies to deal with the economic impacts of the COVID-19 epidemic on their activity. Further information can be accessed on the website of the Copenhagen Capacity.
For a general overview of international SME support policy responses to the COVID-19 outbreak refer to the OECD's SME Covid-19 Policy Responses document.

You can also consult the World Bank's Map of SME-Support Measures in Response to COVID-19.

Plan de soutien aux exportateurs

For the up-to-date information on possible support plans for exporters in Denmark please consult the dedicated page on the website of Copenhagen Capacity. For further information on export credit guarantees for loans of Danish exporting companies consult the website of EKF Denmark and that of the Ministry of Industry, Business and Financial Affairs.
The European Commission adopted a Temporary Framework for State aid measures to support the economy in the COVID-19 outbreak, which enables short-term export credit insurance to be provided by the State where needed.

 

+