Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

La conjoncture économique

Pour les dernières mises à jour sur les principales réponses économiques des gouvernements pour faire face à l'impact économique de la pandémie COVID-19, veuillez consulter la plateforme de suivi des politiques du FMI "Policy Responses to COVID-19".

Le Cambodge connaît une croissance économique régulière depuis 2012, avec une croissance moyenne du PIB de près de 7 %. Néanmoins, l'économie du pays a connu une contraction sans précédent en 2020, le PIB devenant négatif de 3,1 % (contre +7,1 % un an plus tôt - FMI, 2022), en raison de la crise mondiale liée au COVID-19 : bien que sur le plan sanitaire, le pays n'a pas été sévèrement impacté, les restrictions sur les voyages internationaux ont lourdement pesé sur le secteur du tourisme (qui représente à lui seul près d'un cinquième du PIB), ainsi que sur la demande étrangère de textiles-habillement et d'articles de voyage. La consommation des ménages a également été entravée par la pandémie. La situation s'est progressivement stabilisée en 2021 (+1,9%) et le FMI s'attend à un rebond du PIB du Cambodge à 5,7% en 2022 suivi d'une croissance de 6,4% en 2023.

Le déficit public du Cambodge s'est creusé en 2020, atteignant 34,2 % du PIB (contre 28,6 % un an plus tôt), puis 37 % en 2021. Bien que relativement faible, il est majoritairement détenu par des étrangers (en particulier la Chine) et libellé en devises. De même, l'économie est fortement dollarisée, exposant un secteur bancaire déjà fragile à d'importants risques de change. En outre, l'endettement du secteur privé est extrêmement élevé, en particulier l'endettement des ménages. Les mesures économiques prises pour compenser la crise provoquée par la pandémie, ciblées principalement sur les secteurs du tourisme, du textile et de l'aviation et de l'assistance sociale pour les ménages les plus vulnérables, ont conduit à un déficit budgétaire de 3,1% du PIB. Les recettes publiques ayant chuté et la plupart des mesures ayant été prolongées, le déficit a atteint 5,6 % en 2021 et devrait se stabiliser à 4,5 % en 2022 (FMI, 2022). L'inflation a également connu une hausse à 2,9 % en 2020 (contre 2 % un an plus tôt) puis à 2,5 % en 2021. Elle devrait suivre une tendance haussière avec 3,2 % en 2022 (FMI, 2022). Le Royaume reste dépendant de l'aide internationale, notamment de la Chine. L'agriculture représente 22,8% du PIB (Banque mondiale, 2022) et comprend le riz, le caoutchouc, le maïs, les légumes, les noix de cajou, le manioc (manioc, tapioca), le tabac et la soie. Cependant, le secteur primaire est vulnérable aux aléas climatiques et la production reste largement insuffisante. L'industrie représente 27,9% supplémentaires du PIB, qui comprend les vêtements, la construction, la rizerie, la pêche, le bois et les produits du bois, le ciment, l'extraction de pierres précieuses et d'autres textiles. Les services représentent près de 38 %, le nombre de touristes ne cessant d'augmenter ces dernières années (atteignant 6,6 millions de visiteurs étrangers en 2019, +6,6 % en glissement annuel - bien qu'au cours des dix premiers mois de 2020, les arrivées étrangères aient diminué de 76 %, puis étaient inexistantes en raison de la pandémie). Des réserves d'hydrocarbures offshore ont été récemment découvertes et pourraient présenter un avantage significatif pour le pays ; cependant, la première extraction a été constamment reportée, jusqu'à ce que la société d'exploration pétrolière et gazière KrisEnergy Ltd, basée à Singapour, extraie enfin la première goutte de pétrole brut des eaux cambodgiennes en décembre 2020. Le gouvernement dirigé par le Premier ministre Hun Sen du Parti du peuple cambodgien ( CPP) est au pouvoir depuis 35 ans et détient tous les sièges à l'Assemblée nationale. Cependant, il fait face à des protestations croissantes à la suite de l'application sévère de mesures anti-pandémiques et d'une baisse de l'activité économique. L'UE a revu son accord commercial avec le Cambodge et les relations diplomatiques et économiques avec les États-Unis se sont détériorées (coupant plusieurs programmes d'aide publique, y compris l'assistance militaire), poussant ainsi le pays à renforcer ses liens avec la Chine.

Le taux de chômage officiel est inférieur à 1 %, il est passé de 2,4 % en 2019 à 0,31 % en 2020 (Institut national des statistiques, Cambodge, 2022) bien que ce chiffre cache gravement les conditions de quasi-chômage de nombreux travailleurs cambodgiens. Selon un rapport de l'Organisation internationale du travail, la moitié des emplois au Cambodge sont "vulnérables" (supérieurs à la moyenne en Asie du Sud-Est) car la plupart des gens sont sous-employés ou jonglent entre plusieurs emplois à temps partiel. Le chômage a atteint 3 % en 2021 (Banque mondiale, 2022). Le taux de pauvreté a considérablement diminué au cours de la décennie, tombant à 12,9 % de la population en 2018 contre 47,8 % en 2007 (Banque asiatique de développement, 2020) ; cependant, l'effet de la pandémie a été important et le Cambodge compte environ 17,8 % de sa population vivant encore sous le seuil de pauvreté (Khmer Times, 2021). Les inégalités sont également évidentes : alors que le PIB par habitant PPA était estimé à 4 583 USD en 2019 par la Banque mondiale, les deux tiers des ménages cambodgiens connaissent des pénuries alimentaires saisonnières, en particulier dans les zones rurales, et 32 ​​% des enfants de moins de cinq ans souffrent d'un retard de croissance. . Ces conditions sont susceptibles d'être exacerbées par les effets de la crise mondiale du COVID-19. Le produit intérieur brut par habitant au Cambodge a été enregistré pour la dernière fois à 4191,85 USD en 2020, après ajustement par la parité de pouvoir d'achat (PPA). Le PIB par habitant au Cambodge, ajusté par la parité de pouvoir d'achat, équivaut à 24 % de la moyenne mondiale (Banque mondiale, 2022).

 
Indicateurs de croissance 201920202021 (e)2022 (e)2023 (e)
PIB (milliards USD) 27,09e25,19e26,0827,9930,25
PIB (croissance annuelle en %, prix constant) 7,1e-3,1e1,95,76,4
PIB par habitant (USD) 1.7361.6071.6471.7501.873
Endettement de l'Etat (en % du PIB) 28,634,237,038,539,5
Taux d'inflation (%) 2,02,92,53,23,0
Balance des transactions courantes (milliards USD) -4,07-3,06e-5,56-4,52-2,78
Balance des transactions courantes (en % du PIB) -15,0-12,1-21,3-16,1-9,2

Source : FMI - World Economic Outlook Database , October 2021

Note: (e) Estimated Data

Risque pays

Consultez l'analyse risque pays proposée par la Coface.

 

+

Les principaux secteurs économiques

Répartition de l'activité économique par secteur Agriculture Industrie Services
Emploi par secteur (en % de l'emploi total) 34,5 27,9 37,6
Valeur ajoutée (en % du PIB) 22,8 34,7 36,2
Valeur ajoutée (croissance annuelle en %) 0,4 -1,4 -6,3

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 
Indicateurs monétaires 20162017201820192020
Riel cambodgien (KHR) - Taux de change annuel moyen pour 1 USD 4.058,694.050,584.051,174,004.092,78

Source : Banque Mondiale - Dernières données disponibles.

 

+

Commerce extérieur

Le Cambodge est très ouvert au commerce international, qui représente près de 124% du PIB (Banque mondiale 2020). Le pays est membre de l'ASEAN depuis 1999 et de l'OMC depuis 2004, et il s'est engagé à supprimer toutes les barrières tarifaires sur les importations en provenance des membres de l'ASEAN. Le Cambodge a commencé à réformer ses systèmes juridiques et réglementaires (droits de propriété intellectuelle, règles sanitaires, obstacles non tarifaires au commerce, etc.), mais dans la pratique, de nombreux obstacles persistent, notamment des questions de gouvernance et un manque de transparence. Le Cambodge souffre également de contraintes logistiques et infrastructurelles. Le pays exporte principalement des vêtements et des chaussures, du bois et du caoutchouc. Le trafic illégal de bois (en particulier à destination du Vietnam) est l’un des principaux défis pour le Cambodge, malgré l’interdiction officielle d’exporter du bois. Les importations sont dominées par les vêtements (8 % des importations) et les huiles de pétrole (7 %). Selon les estimations du FMI, la crise mondiale induite par le COVID-19 a fait chuter les exportations du pays de 20,6 % en 2020, les importations diminuant de 5,5 %. La situation mondiale devant se stabiliser, les exportations devraient rebondir de 25,7 % en 2021, les importations progressant à un rythme plus lent (9,9 %).

Les principaux partenaires commerciaux sont les États-Unis (25,2 %), le Japon (7,7 %), Singapour (17,6 %) et le Japon (5,7 %), tandis que l'essentiel des importations provient de la Chine (31 %), de la Thaïlande (22,1 %) et du Vietnam. avec 16,9% (EOC, 2022). Il convient de noter que la Commission européenne a décidé de retirer une partie des préférences tarifaires accordées au Cambodge dans le cadre du régime commercial "Tout sauf les armes" (TSA) en raison des violations graves et systématiques des droits de l'homme. Cette mesure est entrée en vigueur le 12 août 2020 et devrait affecter environ 20 % des exportations du Cambodge vers l'UE, y compris le sucre, certains vêtements et chaussures, et tous les articles de voyage.

Le Cambodge a un déficit commercial structurel concernant les marchandises. En 2020, les exportations totales de marchandises se sont élevées à 28,7 milliards USD, les importations augmentant à un rythme plus rapide, pour atteindre 26 milliards USD. Le Cambodge est généralement un exportateur net de services (principalement grâce au secteur du tourisme), mais ce n'était pas le cas en 2020 et 2021 en raison de la pandémie de Covid. En calculant à la fois les biens et les services, le déficit commercial du pays s'élevait à 1,45% du PIB en 2020 (contre -1,7% un an plus tôt - Banque mondiale). Le Cambodge a enregistré un déficit commercial de 611 milliards KHR (150,67 millions USD) en octobre 2021 (Banque nationale du Cambodge, 2022).

 
Valeurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Importations de biens (millions USD) 12.60015.49517.48920.27919.131
Exportations de biens (millions USD) 10.04012.08912.70014.82517.215
Importations de services (millions USD) 1.9722.7143.0343.2382.045
Exportations de services (millions USD) 4.0354.3915.2495.8541.815

Source : Organisation mondiale du commerce (OMC) ; dernières données disponibles

Indicateurs du commerce extérieur 20162017201820192020
Commerce extérieur (en % du PIB) 127,0124,8124,9123,6126,3
Balance commerciale (hors services) (millions USD) -3.846-4.278-5.844-7.255-3.593
Balance commerciale (services inclus) (millions USD) -2.244-2.415-3.449-4.443-3.716
Importations de biens et services (croissance annuelle en %) 8,64,116,911,1-8,9
Exportations des biens et services (croissance annuelle en %) 8,65,314,213,3-11,3
Importations de biens et services (en % du PIB) 65,764,163,362,563,9
Exportations des biens et services (en % du PIB) 61,360,761,661,162,4

Source : Banque mondiale ; dernières données disponibles

Prévisions du commerce extérieur 20212022 (e)2023 (e)2024 (e)2025 (e)
Volume des exportations de biens et services (variation annuelle en %) -5,315,815,88,58,4
Volume of imports of goods and services (Annual % change) -2,17,97,78,68,3

Source : IMF, World Economic Outlook ; Latest available data

Note : (e) Donnée estimée

 
La coopération économique internationale
Membre de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ANASE) de l'AFTA et de l'ASEAN - China Free Trade Area.
 

Principaux pays partenaires

Principaux clients
(% des exportations)
2020
Etats-Unis 30,1%
Singapour 14,8%
Chine 6,1%
Japon 6,0%
Allemagne 5,5%
Voir plus de pays 37,5%
Principaux fournisseurs
(% des importations)
2020
Chine 37,1%
Thaïlande 15,0%
Vietnam 13,9%
Singapour 5,1%
Indonésie 3,5%
Voir plus de pays 25,3%

Source : Comtrade, dernières données disponibles

 

+