Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Investissement Direct Etranger

Les entrées d'IDE en Bulgarie ont maintenu un cap régulier au début des années 2000 et ont atteint un niveau record en 2007, à 12,4 milliards de USD (CNUCED). Selon le Rapport sur l'investissement dans le monde 2021 de la CNUCED, les entrées d'IDE ont augmenté en 2020, atteignant 2,4 milliards de USD, contre 1,7 milliard de USD en 2019, malgré la crise économique mondiale déclenchée par la pandémie de Covid-19. Le stock total d'IDE s'élevait à 59,7 milliards de USD à la fin de 2020. Selon la Banque centrale de Bulgarie, l'afflux net d'investissements directs étrangers en Bulgarie a diminué de 63,7 % sur l'année pour atteindre 630,4 millions d’EUR au cours des sept premiers mois de 2021. Le plus grand afflux net d'IDE en Bulgarie au cours de la même période provenait du Luxembourg (457,9 millions d'euros), suivi des Pays-Bas (253,8 millions) et de l’Allemagne (120,4 millions). En termes d'actions détenues, les principaux pays investisseurs sont l'Autriche, l'Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas et l'Italie. Les IDE sont principalement dirigés vers les secteurs de l'immobilier, de la fabrication et des activités financières et d'assurance.

Avec l'un des taux d'imposition des sociétés les plus bas de la région (10%) et ses faibles coûts de main-d'œuvre, le pays est relativement bien placé pour les investissements étrangers, qui ne sont pas soumis à un filtrage de la part du gouvernement. Il n'y a pas de limites légales à la propriété ou au contrôle étranger des entreprises, et les entités étrangères se voient officiellement accorder le même traitement que les entreprises nationales. Cependant, selon la loi sur les sociétés offshore, les entreprises à participation étrangère de plus de 10% ne peuvent pas faire des affaires dans 28 secteurs spécifiques (y compris les marchés publics, l'exploitation des ressources naturelles, les services bancaires et d'assurance, bien qu'il existe certaines exemptions). L'Agence Invest Bulgaria (IBA) est l'organisme gouvernemental de coordination des IDE qui fournit des informations, des services administratifs et des évaluations d'incitations aux investisseurs étrangers potentiels. La relance des investissements étrangers dépend néanmoins de l'amélioration de la situation économique dans les autres pays de l'UE, notamment celle des voisins les plus proches de la Bulgarie. Parmi les défis auxquels les investisseurs sont confrontés figurent la pénurie de main-d'œuvre qualifiée, la corruption, l'imprévisibilité du cadre réglementaire et législatif souvent modifié et les inquiétudes concernant l'État de droit. De plus, le système judiciaire est lent et les droits de propriété intellectuelle ne sont pas toujours appliqués. La Bulgarie s'est classée 61e sur 190 économies dans le dernier rapport Doing Business de la Banque mondiale, perdant deux positions par rapport à l'édition précédente.

 
 
Investissement Direct Etranger 201820192020
Flux d'IDE entrants (millions USD) 1.1431.7172.426
Stocks d'IDE (millions USD) 50.43252.72559.724
Nombre d'investissements greenfield* 10411036
Value of Greenfield Investments (million USD) 2.9262.220749

Source : CNUCED - Dernières données disponibles.

Note : * Les investissements greenfield correspondent à la création de filiales ex-nihilo par la maison mère.

Comparaison internationale de la protection des investisseurs Bulgarie Europe de l'est & Asie centrale Etats-Unis Allemagne
Index de transparence des transactions* 10,0 7,5 7,0 5,0
Index de responsabilité des managers** 2,0 5,0 9,0 5,0
Index de pouvoir des actionnaires*** 8,0 6,8 9,0 5,0

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

Note: *Plus l'index est grand, plus les transactions sont transparentes. **Plus l'index est grand, plus les managers sont personnellement responsables. *** Plus l'index est grand, plus les actionnaires ont le pouvoir de défendre leur droit.

+

Pourquoi choisir d'investir en Bulgarie

Les points forts

Afin d’attirer les IDE, la Bulgarie possède de nombreux avantages :

  • Des incitations fiscales et une taxation globalement très avantageuse pour les investisseurs
  • Une importante main d'œuvre qualifiée et peu chère
  • Un coût de la vie très peu élevé
  • L’adhésion du pays à l'Union Européenne garantissant des cycles de réformes réguliers
  • Une économie solide et robustes face aux chocs extérieurs
  • Une forte stabilité politique
  • Une réputation positive concernant les régulations fiscales prudentes du pays
  • Un excédent budgétaire en constante évolution depuis 2013.
  • Situation stratégique permettant un transport aisé des marchandises (fleuve Danube, 5 corridors paneuropéens, 4 aéroports clés) et offrant un accès direct à d'importants marchés (CEI, Afrique du Nord, Moyen-Orient et Union européenne).
Les points faibles

Même si le pays est devenu attractif pour les investisseurs, en particulier après son adhésion à l'Union Européenne, la Bulgarie doit encore relever un certain nombre de défis :

  • De faibles progrès concernant la lutte contre la corruption et les réformes du système judiciaire, malgré la pression de l’Union Européenne
  • Une bureaucratie inefficace
  • La non application des droits sur la propriété intellectuelle
  • Une partie importante de la population dispose de revenus limités (l’une des plus pauvres de la région)
  • Une dette extérieure élevée
  • Un secteur bancaire particulièrement vulnérable face aux crises bancaires de l’Eurozone
  • Des infrastructures de médiocre qualité.
Les mesures mises en place par le gouvernement
Le gouvernement bulgare a mis en place un système de taxation très avantageux afin d'attirer les investisseurs. Les coûts pour créer une entreprise ont également baissé au cours de ces dernières années et le gouvernement a entrepris la privatisation de nombreuses entreprises ; offrant ainsi de nouvelles opportunités d’investissements alléchantes. Parmi les mesures particulièrement attractives mises en place, on peut citer :

  • Un taux d'imposition pour les entreprises fixé à 10% ;
  • Des coûts de main d'oeuvre compétitifs ;
  • Une population active bien formée ;
  • Le fait que les investisseurs étrangers (hors pays de l'UE et Suisse) peuvent obtenir un permis de séjour permanent valable pour une durée illimitée s'ils investissent plus de 1 000 000 BGN (environ 511 292 EUR) dans le pays ;
  • Les investissements des entités étrangères ne sont pas limités.

Enfin, l’Agence pour l’investissement en Bulgarie (IBA), est à la disposition des investisseurs pour leur prospection comme leur implantation et la loi de 2004 pour la Promotion de l’investissement garanti le traitement égalitaire des investissements domestiques et étrangers. Les secteurs de la production industrielle et de la high-tech ont été nommé comme prioritaire par le gouvernement qui a mis en place toute une série d’incitations favorisant l’IDE dans ces secteurs : par exemple, de nombreuses possibilités de partenariat publique-privé existent ainsi pour l’acquisition de terrains, la construction d’infrastructures et la formation des ressources humaines.

+

Les opportunités d'investissement

Les appels d'offres, les projets et les marchés publics
Tenders Info, Appels d'offres en Bulgarie
Ted - Appels d'offres européens, Opportunités d'affaires dans l'UE 28
AOP (Agence des marchés publics de Bulgarie), Appels d'offres
Globaltenders, Appels d'offres et projets en Bulgarie
DgMarket, Appels d'offres dans le monde
 

+