Accompagnement
à l'international

Dans plus de 90 pays

Le consommateur

Le profil du consommateur
Le Bangladesh est l’un des pays les plus pauvres du monde et sa population, la huitième plus importante dans le monde, est très jeune et en grande partie rurale. Selon le FMI, le PIB par habitant était d'environ 2 120 USD en 2020, ce qui est toujours à un niveau similaire pays d’Afrique subsaharienne. Bien que les classes moyennes et aisées restent modestes en comparaison avec celles des autres grands marchés émergents d’Asie, le Bangladesh est un marché avec l’une des croissances les plus rapides du monde. En 2015, le Boston Consulting Group a estimé que d'ici 2025, 2 millions de Bangladais supplémentaires vont atteindre un revenu annuel supérieur à 5 000 dollars US chaque année. Cela signifie qu’ils vont gagner suffisamment pour acquérir des biens de base, et sûrement des produits cosmétiques et des produits importés. Alors qu’en 2020, 22% de la population peuvent être considérés comme appartenant aux classes moyennes et aisées, on estime que ce taux pourrait s’élever à 25% en 2025. Sur le plan régional, les projections indiquent que d'ci 2025, 63 villes du Bangladesh auront des classes moyennes et aisées comprenant au moins 100 000 individus. Les consommateurs préfèrent traditionnellement cuisiner avec des ingrédients frais mais ces habitudes évoluent avec l’urbanisation, la réduction de la taille des familles, l’éducation et l’emploi des femmes. Les consommateurs des classes moyennes et supérieures urbaines achètent plus de plats préparés et adoptent progressivement un mode de vie plus consumériste.
Le comportement de consommation
Pour la majorité des consommateurs bangladais, le facteur le plus déterminant d’une décision d’achat est le prix. Cependant, en comparaison avec les autres profils de consommateurs des marchés émergents d’Asie du Sud-Est, les Bangladais sont beaucoup moins nombreux à déclarer que des réductions sur les prix peuvent influencer leurs décisions.
Les strates sociales avec les plus hauts niveaux d’éducation accordent une attention croissante à la qualité des produits, à leur diversité et à l’hygiène. Les consommateurs ont un niveau élevé de fidélité à la marque mais ils sont aussi sensibles à la qualité et au prix. Les consommateurs des classes moyennes et supérieures prennent en compte l’apparence des produits ainsi que l’ambiance et le confort quand ils font un achat. Les consommateurs bangladais prévoient leurs dépenses à l'avance mais ils sont méfiants à l’égard de l’endettement : même si la majorité d’entre eux devrait voir ses revenus augmenter dans les années à venir, ils sont freinés par l’inquiétude de contracter une dette, qu’ils seront incapables de rembourser (peut-être à cause de tabous sociaux et d’un manque de familiarité avec les instruments de dette). Les Bangladais achètent de plus en plus en ligne, bien que le marché de la vente en ligne ne soit pas encore aussi développé que dans les pays voisins.
Les associations de consommateurs
Association des consommateurs du Bangladesh
 

+

Importation et distribution

Les procédures d'importation
Les documents requis pour l'importation comprennent un formulaire d'autorisation de lettre de crédit, un connaissement ou une lettre de transport aérien, une facture commerciale ou une liste de colisage et un certificat d'origine. Pour certains articles ou services importés, des certifications supplémentaires ou des permis d'importation liés à la santé, à la sécurité ou à d'autres questions sont requis par les agences gouvernementales compétentes. Des exigences de documentation réduites s'appliquent au secteur public.

Les entreprises étrangères doivent obtenir une autorisation du contrôleur en chef des importations et exportations et fournir les documents suivants : photocopie d'un certificat d'enregistrement d'importation ; photocopies des factures, connaissement, et permis d'importation dûment certifié par la banque ; copie du certificat du registre d'index général (GIR) ; copie certifiée conforme du dernier ordre d'imposition ; nom et description de chaque élément importé avec la quantité et la valeur CIF approximative.

Les importateurs du secteur privé doivent fournir les documents suivants : certificat d'affiliation à une chambre de commerce et d'industrie locale enregistrée ou une association professionnelle établie au Bangladesh ; preuve du paiement des taxes de renouvellement du certificat d'enregistrement d'importation (IRC) pour l'année fiscale concernée ; copie d'un certificat de numéro d'identification fiscale (TIN) ; déclaration, en trois exemplaires, de paiement de l'impôt sur le revenu de l'année précédente.

Les acteurs de la distribution
Il y a une grande variété de magasins de vente au détail au Bangladesh, allant des magasins temporaires en plein air à des supermarchés modernes.
Ci-dessous une classification par type de magasin :

1. Épiceries indépendantes (environ 75% de parts de marché – incluant les marchés de village). Aucun produit alimentaire importé n’est disponible, à l’exception des produits premiers prix en provenance de l’Inde.

2. Échoppes de marchés municipaux (environ 20% de parts de marché), vendant un type de produit (poisson, viande, légumes, fruits…). Ces magasins apparaissent dans les zones semi-urbaines et urbaines. Les aliments importés et les aliments transformés sont disponibles, mais limités à ceux achetés par la classe moyenne.

3. Supérettes (environ 5% de parts de marché) situées principalement dans les zones urbaines riches, avec une clientèle composée de la classe aisée et d’étrangers. L’offre est composée de produits alimentaires importés et de produits locaux haut de gamme.

4. Supermarchés : Ils ont commencé à apparaître au Bangladesh à partir des années 2000. Il existe environ 200 supermarchés, les premiers étant apparus il y a une dizaine d'années. On peut citer parmi eux Agora, Meena Bazar, Nandan, PQS, Shwapno, Kulshi Mart, etc.

+

Gérer une entreprise

Types d'entreprise

Société privée à responsabilité limitée ou LLC
Nombre de partenaires et d'associés : Minimum 2 associés
Capital minimum et/ou maximum : Pas de minimum requis
Responsabilité des associés : Pour les sociétés à responsabilité limitée, la responsabilité des actionnaires est limitée au montant du capital souscrit par eux ou tenue en leur nom. Pour les sociétés à responsabilité illimitée, la responsabilité des actionnaires n'est pas limitée
Société publique a responsabilité limitée ou PLC
Nombre de partenaires et d'associés : Minimum 7 associés (avec 3 directeurs)
Capital minimum et/ou maximum : Pas de minimum requis
Responsabilité des associés : Pour les sociétés à responsabilité limitée, la responsabilité des actionnaires est limitée au montant du capital souscrit par eux ou tenue en leur nom. Pour les sociétés à responsabilité illimitée, la responsabilité des actionnaires n'est pas limitée
Etablissement (filiale ou succursale d'une entreprise étrangère)
Nombre de partenaires et d'associés : 1 personne
Capital minimum et/ou maximum : Pas de minimum requis
Responsabilité des associés : Un établissement n'est pas une entité juridique distincte de la société mère à l'étranger et n'a donc pas de responsabilité limitée propre.
 
Créer une entreprise Bangladesh South Asia
Procédures (nombre) 9,0 7,1
Temps (jours) 19,5 14,6

Source : Doing Business - Dernières données disponibles.

 

Le coût du travail

Le salaire minimum
Selon le conseil du salaire minimum du Ministère du Travail et de l'Emploi du Bangladesh, le salaire mensuel moyen brut varie en fonction du secteur.
Le salaire moyen
Le salaire mensuel moyen brut est de 13 258 BDT selon les dernières données disponibles auprès du Bureau des statistiques du Bangladesh.
Les cotisations sociales
Les contributions sociales payées par l'employeur: Il n'y a pas de système de sécurité sociale au Bangladesh. Toutefois, les entreprises d'une certaine taille doivent contribuer à hauteur de 5% de leurs bénéfices à un Fonds (Workers Profit Participation Fund).
Les contributions sociales payées par l'employé: Aucune
 

La propriété intellectuelle

Les organismes nationaux compétents
Vous pouvez contacter le Département des brevets, des dessins et des marques (DPDT) par e-mail (registrar@dpdt.gov.bd ou registrardpdt@yahoo.com).
Les organismes régionaux compétents
Aucun
Les accords internationaux
Signataire des ADPIC - Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce
 

+

Les taux standards

Les taxes à la consommation

La nature de la taxe
Taux sur la valeur ajoutée (TVA)
Le taux standard
15%
Le taux réduit
Certains produits et services sont détaxés, notamment : les biens immobiliers situés en-dehors du Bangladesh, les biens destinés à l’exportation ; les services directement liés aux terrains situés en-dehors du Bangladesh ; les services réalisés sur des produits situés hors des frontières du Bangladesh et les services compris dans la valeur douanière d’un bien importé.

Plusieurs taux réduits s’appliquent :
-    5% : les jus de fruits spécifiés ; le gaz GPL ; les services liés aux technologies de l'information (ITES) ; l’English Medium School ;
-    7,5% : le papier d'emballage ; le papier d'autocopie ; les hôtels et restaurants sans air conditionné ; les entreprises de construction ;
-    10 % : les poteaux électriques ; les services de réparation et d’entretien ; les entreprises de transport ; les presses à imprimer.

Les produits et services exonérés de TVA sont : les denrées alimentaires de base destinées aux humains, fournitures agricoles non-transformées, les produits horticoles et piscicoles, à condition que le distributeur soit aussi le fabricant ; les services de santé et médicaux fournis par un établissement public ou une institution caritative agréée ; la vente de terrains vacants.
Les autres taxes à la consommation
Les droits d'accise ont été supprimés sur tous les produits sauf sur les dépôts bancaires et les billets d'avion (des dérogations sont prévues pour les soldats handicapés). Des droits supplémentaires de 20%, 35%, 65%, 100% et plus sont prélevés sur certains produits, les plus élevés étant sur la bière, l'alcool et les cigarettes.
 

Les taxes sur les sociétés

Impôt sur les sociétés
25%
Le taux d'imposition pour les sociétés étrangères
Les entreprises bengalies sont imposées sur leur revenu mondial tandis que les entreprises non résidentes sont uniquement imposées sur leur revenu d'origine bangladaise.
La taxation des plus-values
Les plus-values découlant de la cession d'actions cotées, à l'exception des titres d'Etat, sont imposées à un taux de 10% pour les entreprises résidentes contre 15% pour les actionnaires non-résidentds. Les revenus provenant de plus-values sont séparés du total des bénéfices et taxés à 15%, qu'elle que soit la période de détention de l'actif.

Les moins-values peuvent uniquement être déduites des plus-values.

Les déductions et les crédits d'impôt
Toutes les dépenses effectuées pour générer du revenu imposable sont généralement déductibles de l'impôt. L'amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles est déductible de l'impôt à des taux variant entre 2% et 50%.
Le goodwill ne peut être amorti fiscalement. Les frais d'intérêt, y compris les parts de bénéfice distribuées à une banque islamique sont également déductibles de l'impôt. Sous certaines conditions, le coût des échantillons gratuits et les frais de représentation sont admis en déduction. Les provisions pour créances douteuses ne sont pas déductibles.
Les sociétés de services exportant au moins 50% de leurs prestations, les entreprises de recherche scientifique, les entreprises investissant dans des secteurs stratégiques (en dehors de la région de Grand Dacca) et les fournisseurs des entreprises opérant dans des zones de libre-échange (au moins 40% de leurs ventes totales), peuvent être éligibles au régime de zone de libre-échange, bénéficiant ainsi de nombreuses exonérations totales ou partielles (l'impôt sur les sociétés, la TVA, les droits de timbre, les plus-values).
Les pertes fiscales peuvent être reportées en avant dans leur intégralité pour une période de six ans. Le report en arrière des pertes est interdit.
Les autres taxes sur les sociétés
Il n'existe pas d'impôt foncier sur les biens immobiliers ou sur les terrains. En revanche, les transactions immobilières (vente, location, cession) sont soumises à des droits de timbre. D'autres types de droits de timbre s'appliquent sur la plupart des transactions financières. Les revenus locatifs d’usines et de machines payés à des non-résidents sont soumis à une retenue à la source de 15%.
L'employeur n'est pas tenu de payer des cotisations sociales et il n'existe aucune taxe sur les salaires.
Toutes les entreprises ayant un revenu brut supérieur à 5 millions BDT (à l'exception des opérateurs mobiles ainsi que des producteurs de cigarettes et de produits de tabac) sont assujetties à un impôt minimum de remplacement de 0,6% des recettes brutes, si le montant de cet impôt est plus élevé que l'impôt sur les sociétés. Ce taux est réduit à 0,1% pour les sociétés manufacturières durant leurs trois premières années d'exploitation. Le taux pour les fabricants de cigarettes et d'autres produits du tabac est de 1 %, celui des opérateurs de téléphonie mobile de 2 %.
Les entités dont le chiffre d'affaires annuel se trouve entre 5 et 30 millions de BDT sont soumises à une taxe annuelle sur le chiffre d'affaires de 4%, qui remplace la TVA et l'impôt sur les sociétés.
Les autres ressources utiles
Consultez le site Doing Business, pour connaître le montant des impôts et des cotisations obligatoires.
 

Les conventions de non double imposition

Les pays avec lesquels une convention de non double imposition a été signée
Conventions fiscales du Bangladesh contre la double taxation
Les retenues à la source
Dividendes: 20% (sociétés)/ 10% (particuliers résidents)/ 30% (particuliers non-résidents), Intérêts: 0% (résidents)/ 20% (non-résidents), Redevances: 10% (résidents dont le paiement ne dépasse pas 2,5 millions de BDT; sinon, le taux est de 12%)/ 20% (non-résidents)

+